Big Bug Bang
Titre provisoire
Commander Blood 2
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
631 votes


titre LE JEU: LE SCENARISTE, C'EST VOUS!

C'est la suite directe de "commander blood", sortie deux ans plus tôt. Et c'est, indirectement, la suite du premier opus, le mythique "Arche du Capitaine Blood" de 1988.
Le jeu commence juste là où se terminait "Commander Blood". Arrivé au Big Bang, le joueur doit recréer l'Univers à partir d'une créature, un Gluxx, présente dans la cryobox.
Bien entendu, c'est un jeu d'aventure avec toute la linéarité que cela implique, mais tout a été conçu pour donner au joueur l'impression que ses choix étaient à la base du déroulement de l'intrigue. Et sur ce point, on peut dire que c'est une réussite.
Du Big Bang au Chaos, il vous faudra donc réinitialiser un Univers qui n'existe plus et qui ne demande qu'à être recréé, au travers d'énigmes plus ou moins corsées.

titre LE GAMEPLAY

Ceux qui connaissent "Commander Blood" ne seront pas déboussolés par cet opus. On retrouve la même interface, avec les mêmes commandes. Un bouton pour répondre au téléphone ou pour accèder à Internet, un autre pour avoir accès aux planètes de la galaxie, une commande pour partir en expédition, et le bouton qui allume la télévision, avec ses six canaux qui, au gré du déroulement du jeu, apportent des programmes diffèrents avec des indices souvent précieux.
La cryobox se remplit d'objets, parfois de personnages, au fil de l'aventure. Attention, la cryobox ne peut contenir plus de quinze éléments à la fois, ce qui peut bloquer le joueur sans qu'il le sache. Il faut veiller à ne pas atteindre ce seuil critique pour être en mesure de recevoir des objets ou des personnages téléportés qui font avancer le jeu.
Il vous sera aussi possible d'aller chercher du bionium avec Scruter Joe, mais ce jeu d'arcade n'est pas aussi utile que dans "Commander Blood" pour accèder à des indices.
Autre diffèrence majeure, la présence marquée de "game over", qui surviennent à tout instant en fonction des choix opérés par le joueur. Un conseil: multipliez les sauvegardes pour ne pas avoir tout à refaire, d'autant qu'un tout petit changement dans vos actions peut avoir de grandes consèquences sur l'évolution de l'aventure.
Quoi qu'il en soit, le jeu est facile à prendre en main. Bien que le temps d'attente soit court entre le voyage vers une autre planète et votre atterrissage, il est recommandé d'appuyer sur la barre espace pour couper les cinématiques, voire d'annuler l'option "voyage" dans les options.

titre JEU D'AVENTURE OU JEU DE GESTION?

Si le gameplay est sensiblement identique à celui de "Commander Blood", ce troisième volet de ce qu'il serait convenable d'appeler une trilogie, apporte des diffèrences majeures.
L'une d'entre elles a déjà été évoquée plus haut, ce sont les situations de game over, intempestives et parfois imprévisibles.
Autre diffèrence, c'est l'absence d'une véritable B.O. au cours du jeu. Ce sont trois thèmes musicaux, avec quelques variations, qui accompagnent le joueur, ce qui paraît peu, comparé au précédent opus. Certaines phases apparaissent donc plutôt silencieuses, ce qui ne favorise pas spécialement l'immersion du joueur dans le jeu.
Mais la diffèrence fondamentale, elle réside dans le type même de jeu. Nous sommes bien dans un jeu d'aventures, avec des énigmes à résoudre, le plus souvent reposant sur des combinaisons d'objets. Mais il y a aussi des phases de gestion, que l'on ne pourra éviter si l'on veut aller au bout de l'aventure. Faire évoluer les créatures, les amener à migrer vers d'autres planètes, leur permettre de muter, cela ressemble presque à un "Simlike".
Cela dit, c'est ce qui fait son charme à ce jeu, injustement méconnu et qui a connu une sortie très discrète en 1996. On retrouvera avec plaisir les Croolis, les Slimers, les Izwals, et des rencontres inattendues, avec le Père Noël ou un certain Jaxx Chigraxx, en visite incognito. Oui, l'humour de la bande à Uhlrich fait encore recette. Des blagues constellent le jeu du début à la fin, parfois grotesques, parfois subtiles. Il faut de tout pour faire rire un Univers finalement.
Commander Blood avait été conçu pour tenir sur deux CD, et avait finalement été édité sur un seul. Big bug bang semble avoir été fait avec les parties manquantes au scénario du premier nommé. Il n'empêche, c'est un jeu plein de surprises réjouissantes, atypique et original, que rien ne vous empêche de découvrir désormais puisqu'il est téléchargeable en deux clics grâce à l'abandonware facile. Munissez vous d'un cahier d'écolier et d'un crayon bien affuté, car ce jeu est loin d 'être facile! Bon jeu!



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure