GENERATION 4

144 numéros recensésPuce 1987 2004PuceFrance
Le premier numéro de Génération 4, sorti fin 1987, est un guide présentant les consoles, micros et les meilleurs jeux du moment. Le magazine, dirigé par Godefroy Giudicelli et édité par la SARL Pressimage (au capital de 2000 francs), compte alors dans sa rédaction Stéphane Lavoisard, Didier Latil, Frank Ladoire (les trois piliers des années à venir), Robert et Betty Franchi, ainsi que Marc Djan et Michael Sportouch, qui ne resteront qu'un an puisque le premier fondera la branche française d'Ocean et le second sera choisi pour diriger Delphine Software. La maquette, assez simple, emprunte à Zzap!64 le principe des visages dessinés des testeurs, les notes sont en pourcentage. D'abord bimestriel, Génération 4 passe au rythme mensuel en novembre 1988, alors que Stéphane Lavoisard est devenu rédacteur en chef, et trouve son logo en 1989. A la fin de la même année, le magazine suit l'exemple de Tilt en créant sa propre cérémonie de récompenses, les 4 d'or, et il se diversifie l'année suivante avec la rubrique Oxygen qui traite de l'actualité BD, livres, musique et cinéma. En avril 1991, Génération 4 adopte une nouvelle maquette, plus moderne, mais aussi la première d'une longue série. En effet, et cela deviendra même un sujet de quolibets, formats et maquettes vont varier fréquemment, pas forcément dans le bon sens (fonds colorés qui rendent le texte peu lisible, couleurs criardes). Selon la période, le magazine sera agrafé ou broché, et même l'impression sur la tranche changera de sens selon les mois ! Autre mauvaise idée, les dessins de piètre qualité et les gags bas de gamme (notamment sur la taille de Didier Latil). On peut toutefois retenir sur l'année 1992  le passage de Didier Latil au poste de rédacteur en chef, Stéphane Lavoisard restant directeur adjoint, et l'arrivée d'Olivier Canou, qui deviendra à son tour rédacteur en chef en 1995. Le magazine réduit progressivement son nom de Génération 4 en Gen 4 et passe à une notation sur 6 étoiles et une maquette plus digeste en décembre 1995.

Pour en savoir plus