THE GAMES MACHINE

138 numéros recensésPuce 1988PuceItalie
La presse vidéo-ludique italienne a ceci de particulier que, faute d'un marché suffisamment développé ou d'éditeurs motivés, la plupart des magazines apparus dans les années 80 sont de simples adaptations de revues étrangères, anglaises la plupart du temps -  à l'exception d'Electronic Games, tiré du magazine américain éponyme, et de Guida Videogiochi, qui reprenait des articles de Tilt. Zzap!64 et The Games Machine ont conservé leur titre, Computer + Video Games et ACE sont devenus respectivement Computer + Videogiochi et K. Le premier numéro de The Games Machine reprend celui de son modèle, mais il n'apparaît qu'un an plus tard, en septembre 1988, et se cale sur le numéro anglais du même mois. Les pages d'actualité et les tests sont globalement les mêmes, avec la même présentation, mais quelques articles sont écartés, ce qui réduit l'épaisseur du magazine. En 1990, The Games Machine commence à montrer des vélléités d'indépendance en ré-écrivant certains tests, notamment ceux des jeux d'aventure et de rôle, souvent succincts dans leur VO. Après la fin de son modèle anglais, The Games Machine reprend les articles de son successeur Raze tout en conservant sa maquette, et vole enfin de ses propres ailes en 1991. Complété en 1993 par des pages sur les jeux de société, les nouveautés musique et cinéma, The Games Machine gagne progressivement en épaisseur pour se rapprocher de son homologue espagnol Micromania. Cela semble leur avoir porté chance, car ils ont bénéficié de la même longévité : The Games Machine est toujours en activité aujourd'hui, ce qui en fait un des plus vieux magazines vidéo-ludiques au monde.

Pour en savoir plus