XLAND

1989 1996PucePologne
xLand est un pur produit de la fin de la guerre froide.

En 1989, le communisme s'effondre partout. Marek Kubowicz, jeune homme d'affaires de Cracovie, a bien senti le vent du changement et pense que l'informatique est le fondement de la prochaine phase de croissance.

Marek fonde une maison d'édition appelée Doctor Q, mais qui reste une coquille vide face à une autre maison d'édition appelée à connaître un grand destin : L.K. Avalon.
L'un des fondateurs de cette maison concurrente est un brillant programmeur de 19 ans : Janusz Pelc, qui vient de réaliser un jeu inspiré de ce que font les Américains d'Apogee Software. Robbo paraît pour l'Atari 8 bits, et le succès est immédiat.

Marek Kubowicz rencontre Janusz Pelc et fonde avec lui xLand Computer Games, qui deviendra ensuite xLand.

Maciek Miasik, autre jeune programmeur et graphiste brillant, rejoint les deux hommes et Robbo est réactualisé pour Commodore 64, Atari ST et Dos (1989-1993).

Mais le vrai grand projet c'est de créer le premier jeu commercial de Pologne et de le promouvoir à l'international.

En 1991-1992, neuf mois sont nécessaires au développement d'Electro Body. Le jeu est commercialisé avec une boîte cartonnée et un manuel, une carte de référence avec les commandes, et chaque packaging a été réalisé à la main. Les décorations de la box ont été réalisées avec des captures d'écran faites avec...un appareil photo. Enfin, de l'artisanat pour ce premier jeu de l'ère vidéoludique polonaise !

Pour éviter que les joueurs n'ayant pas de carte-son sur leur PC ne puissent rester en panne, le jeu était livré avec une cassette audio pour que la bande-son puisse être écoutée sur magnétophone pendant le jeu !

Marek a envoyé une disquette "démo" aux américains d'Epic MegaGames, qui ont répondu favorablement au studio polonais. Une négociation a pu se dérouler en 1992 à Rotterdam, entre américains et polonais, et Epic a commercialisé le jeu sous le nom d'Electro Man.

Mais la Pologne n'avait pas anticipé sur le piratage des jeux, et xLand a été victime de son succès. En l'absence de loi anti-piratage, les studios avaient du mal à résister, et la trésorerie de xLand a montré des signes d'épuisement en 1994-1995.

Janusz Pelc a fondé une nouvelle compagnie en 1996 : Chaos Works.
Maciek Miasik a rejoint le studio Detalion où il a développé le très joli Reah.

Marek Kubowicz a changé de registre et est devenu financier, toujours à Cracovie. Sur son adresse LinkedIn, il évoque 1996 comme clap de fin pour xLand.

En 2006, les droits des jeux développés par Janusz et Maciej ont été libérés, devenant freewares. A cette occasion, le nom xLand a de nouveau été utilisé, mais la compagnie était bien dissoute depuis 1996.

RIP

Jeux (3)

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.