Fiche de la compagnie Novotrade
NomNovotrade
Autres nomsNovotrade Software Kft. (Hongrie), Novotrade International, Inc. (Etats-Unis)
PaysHongrie
Création1983
Fin1996
Rôle(s)Conversion (PC), Développement
Novotrade est une compagnie atypique, à en juger par ce qui va suivre :
Fondée en 1982-1983 ( la plupart des sources évoquent une création au 1er janvier 1983) sur décision du gouvernement communiste d'alors, cette "société" était un montage financier de quatre banques d'Etat et de plusieurs dizaines d'industries de haute-technologie, et l'objectif avoué du gouvernement Magyar était double :
 - Rattraper le retard du pays dans le secteur des hautes technologies et faire de Novotrade la vitrine de ce pari sur les technologies de l'informatique, à l'image du studio soviétique Creat Studios.

 - Attirer des devises occidentales, des dollars, des yens, des marks, en produisant des logiciels et du matériel informatique bon marché, mais de plus en plus performant à terme.

L'histoire de cette société qui témoigne de la Perestroika dans les démocraties populaires, peut se découper en trois parties. Nous n'en traiterons que deux, vous allez comprendre pourquoi. 

 titre Novotrade Software Kft (1983-1989) 

Le gouvernement Hongrois a confié les rênes de ce consortium à deux pionniers de l'informatique, Andras Csaszar, et Stephen Friedman. Le premier s'est fait remarquer avec le développement d'un petit jeu, Caesar the Cat, qui sera le premier jeu développé par la société hongroise. Et le second est un informaticien doublé d'une homme d'affaires.
C'est en Occident que les deux hommes développent l'activité de Novotrade, en cherchant des éditeurs qui leur confieront des conversions de jeux d'arcade pour ZX Spectrum ou Commodore 64.
Un bureau ouvre en Californie, tandis que les studios se localisent à Budapest. C'est l'époque où prime l'action des techniciens plutôt que des artistes.

 titre Novotrade International (1989-1996) 

La chute du Rideau de Fer favorise un changement de statut pour la compagnie de Budapest.
Csazsar et Friedman s'installent presque définitivement en Californie, et Novotrade devient une société privée où des chefs de produit travaillent avec des équipes resserrées sur le développement de deux ou trois jeux à la fois. L'intensité s'accompagne d'une reconnaissance internationale, avec des titres qui deviennent de vrais hits, comme «Ecco the Dolphin», en 1992-1995 (adapté à de nombreux supports) puis ses suites, et «Peter Pan : A Story Painting Adventure».
En 1996, le studio se hisse à un niveau supérieur, avec l'avènement d'Internet : Le studio veut lancer une nouvelle génération de jeux online, et entend devenir le précurseur des jeux du nouveau siècle. On est passé de l'artisanat au statut de multinationale. Un nouveau nom s'impose pour cette société où l'anglais est devenu la langue principale : Appaloosa Interactive remplace Novotrade, et des bureaux tout neufs accueillent ses dirigeants en Californie. C'est donc la fin de la seconde période, mais aussi de ce studio qui a accompagné la Hongrie sur le parcours de la mondialisation. R.I.P.

Médias

Reportage dans Computer Gaming World n°109 (8/1993) p036









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure