Fiche de la compagnie Vivid Image
NomVivid Image
Autres nomsVivid Image Developments Ltd. (Royaume-Uni)
PaysRoyaume-Uni
Création1988
Fin2000
Rôle(s)Développement
Développeur et éditeur britannique basé à Harrow, Greater London (1988).

Fondée par Mevlut Dinc, Vivid Image est une petite société qui a commencé par porter des jeux sur micro-ordinateurs familiaux : «Enduro Racer» sur Amstrad CPC (1987) et «Last Ninja 2» sur ZX Spectrum (1988). Sa première réalisation sous son nom propre est «Hammerfist» sur ZX Spectrum (1989). L'année suivante sort un jeu d'aventure : «Time Machine». Jusque là, les jeux Vivid sont édités et distribués par ActiVision.

En 1991 sort «The First Samurai», un titre Amiga salué par la critique et qui sera porté entre 1991 et 1992 sur plusieurs plateformes : Atari ST, Commodore 64, DOS et Super Nintendo. Pour la première fois, le partenariat avec Activision n'est pas retenu au profit d'une co-édition avec Mirrorsoft et son label d'édition Image Works. Le succès appelant le succès, «Street Racer» sort en 1994 sur Super Nintendo et l'on crie tous au smash hit. Voila un jeu bien réalisé, loufoque et qui surclasse «Super Mario Kart» par la possibilité de jeu à quatre en simultané ! «Street Racer» est porté sur de nombreuses plateformes, dont PC, jusqu'en 1997 ! Changement à nouveau de partenaire pour ce jeu qui sera cette fois-ci édité par Ubi Soft.

Selon l'aveu même de Mevlut Dinc, le succès de «Street Racer» l'a mené à conduire de mauvais choix pour Vivid Image. Alors que la société se devait de continuer de développer, avec de nombreux projets comme «Hodja», «First Samurai 3D» ou encore «Street Racer 2», elle a passé trois années à porter «Street Racer» sur nombre de plateformes : Amiga, PC, Game Boy, MegaDrive, PlayStation ou encore SEGA Saturn. Entre temps, les équipes ne savaient plus où donner de la tête sur les projets précités, la société ne disposait pas des services d'un gestionnaire de projets digne de ce nom et au final, en 1999, le jeu «Street Racer 2», qui avait été commandé par Eidos pour les fêtes de fin de d'année, est abandonné par ce dernier, dès lors que Vivid Image annonce qu'il ne sera pas en mesure de le finaliser.

«Street Racer 2» et «First Samurai 3D» abandonnés, alors qu'ils avaient demandé plusieurs mois de développement et représentaient le renouveau de la société, c'est la débandade chez Vivid Image, puisque la société est déjà très affaiblie par la mévente et les critiques de «S.C.A.R.S.», quels que soient les supports (Nintendo 64, PC, PlayStation). En 2000, la société se recentre sur «Actor» et se relocalise en Turquie, le pays natal de Mevlut Dinc. Elle optera également pour un nouveau nom : Dinc Interaktif. R.I.P.

Médias

Article dans Amiga Power n°12 (4/1992) p011
Article dans Amiga Format n°SI7 (11/1993) p067
News dans Joystick n°50 (6/1994) p014

Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure