Fiche de la compagnie GTE Interactive Media
NomGTE Interactive Media
Autres nomsGTE Entertainment (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1990
Fin1997
Rôle(s)Développement, Distribution, Edition, Edition (Europe)
Développeur, éditeur et distributeur américain basé à Carlsbad, California (1990).

Fondé par Richard E. (Dick) Robinson, GTE Interactive Media (voir Trivia 1) est la branche interactive (voir Trivia 2) de la société américaine GTE Corporation. Lancée en 1990, une première ligne d'environ 20 produits, jouets interactifs et CD-ROM, incluant «Jammit», est commercialisée à partir de juin 1994. La société s'adresse ainsi à deux publics, les adultes et adolescents d'un côté, les enfants de l'autre.

GTE Interactive Media a un studio de développement interne (voir Trivia 3), mais également une structure dédiée à l'édition et à la distribution de logiciels tiers, développés ailleurs. Les sociétés "affiliées" faisant partie de cette structure sont par exemple les sociétés américaines Cyberflix et Ocean Software of America. La société a également une division matérielle qui commercialise des périphériques de jeu. L'ensemble est chapeauté par la société GTE Vantage. Pour ce qui est des titres commercialisés, rares sont ceux qui portent la signature GTE Interactive Media / GTE Vantage, au profit de la marque de commerce (tm) GTE Entertainment (voir Trivia 4).

En 1995, GTE Interactive Media obtient les droits de distribution aux États-Unis de «EF 2000» et commercialise deux nouveaux jeux : «Dust: A Tale of the Wired West» de Cyberflix et «FX Fighter» d'Argonaut Software. Cette année voit également la sortie de titres qui sont à mi-chemin entre jeux et titres multimédia, comme «Rolling Stones Voodoo Lounge CD-ROM» ou encore «Forrest Gump Music, Artists and Times CD-ROM». Ce dernier a été développé par la société Upstream Multimedia, sous licence Viacom Consumer Products.

L'année 1996 est toute aussi bien remplie en terme d'actualités : édition de «FX Fighter TURBO» d'Argonaut Software, avec plus de combattants, plus de coups, plus d'effets spéciaux et le support du jeu en réseau, et encore plus marquant, édition de deux titres Cyberflix : «SkullCracker» (voir Trivia 5) et «Titanic : Adventure Out of Time». Les deux titres sont disponibles pour PC et Macintosh. En ce qui concerne son activité de distributeur, GTE Interactive Media signe avec Ocean Software of America la distribution de «Offensive», un jeu de stratégie en temps réel en pleine seconde guerre mondiale, développé par la société Wave Software. Pour autant, on ne chôme pas en interne du côté du "Digital Park" avec un jeu d'aventure, «Timelapse» et un jeu de sport, «NCAA Championship Basketball».

L'année 1997 est également prometteuse, avec un calendrier bien rempli. Pour autant, et sans dévoiler de raisons, sur le site de la société, un communiqué de presse laconique daté du 6 janvier annonce la fin des activités de GTE Entertainment en mars 1997. Le support technique sera assuré jusqu'en juin mais la sortie des titres prévus tout au long de l'année est annulée. R.I.P. Pour autant, les titres GTE seront acquis par la société américaine Barracuda et republiés par Hammerhead Entertainment.

Son adresse postale : 2035 Corte Del Nogal, Suite 200, Carlsbad, CA 92009.


Trivia 1
GTE est l'acronyme de General Telephone & Electronics (Corporation). A l'époque, GTE est le premier "telco" américain sur la paire de cuivre, et le second "telco" américain sur le cellulaire.

Trivia 2
il était courant dans les années 90 qu'un opérateur de téléphonie se diversifie dans les nouvelles technologies de l'information et la société française France Telecom a suivi le même chemin avec France Telecom Multimedia.

Trivia 3
le studio interne de GTE est nommé "Digital Park" et il est dirigé par Steven Blumenfeld. C'est dans ce "Digital Park" que sont développés les technologies et outils propriétaires de la société. Il dispose de moyens de post-production hors normes, notamment en terme d'outils infographiques, et d'édition audio/vidéo. L'appellation "Digital Park" est juridiquement protégée comme marque de services (sm).

Trivia 5
sauf erreur de ma part, «SkullCracker» était à l'époque le seul et unique beat'em'all du Macintosh. Sa thématique "horreur" a été l'occasion, pour GTE, de le proposer en promotion durant les fêtes d'Halloween.

Médias

News dans Joystick n°53 (10/1994) p018

Jeux développés
Jeux distribués








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure