Roland Garros 1997
Année
1997 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
440 votes


titre Présentation

Des jeux de foot, on en a vu des pelletées sur micro. Le tennis, bizarrement, c'était nettement moins prisé. Sur PC, à l'époque des disquettes, cela se limitait à peu près à la sainte-trinité «Great Courts» - «Tennis Cup» - «Advantage Tennis» et leurs éventuelles suites; heureusement, le rythme des sorties a un peu augmenté à partir de 1996. Curieusement, deux des trois jeux pré-cités sont français, à croire que les autres pays n'aiment pas ce sport ! Cela tombe bien, voici un autre jeu 100% français : «Roland Garros 1997». Un nom prestigieux, mais un soft quasi-inconnu. Alors, bonne ou mauvaise surprise ?

Après quelques vidéos télévisées pour se mettre dans l'ambiance, nous voici dans un joli menu en SVGA sans chichis. Les joueurs présentés sont tous fictifs, et il est possible de choisir parmi 10 hommes ou 7 femmes. Il est rare que l'on puisse contrôler des femmes dans les jeux de sport, le tennis fait partie des exceptions, autant en profiter ! Chaque tennis(wo)man a des caractéristiques différentes, idem pour les trois terrains (terre battue, herbe, synthétique) qui influent sur les rebonds et les déplacements. Les personnages sont représentés en 3D avec un lissage de Gouraud, pour un résultats qui rappelle «Little Big Adventure», ce qui n'est pas pour me déplaire. Ca y est, j'ai choisi mon champion, direction le court !

Un des gros défauts des jeux de tennis (et de tous les sports à base de ballon), c'est qu'il n'est pas facile de contrôler la balle avec précision, on a souvent tendance à taper un peu au pif, c'est vite frustrant. Cela a dû énerver aussi les programmeurs de «Roland Garros 1997», car ils ont inventé le mode de contrôle de mes rêves ! Deux boutons permettent de lancer un coup simple ou lifté. Lorsque le bouton est pressé, les touches "gauche" et "droite" orientent le tir, "haut" et "bas" donnent un effet au coup (pour les lobs). Pour que ce soit plus clair, une barre en bas affiche la force du coup, et en mode facile, un point blanc indique le point d'impact de la balle. Au bout de quelques sets, on a l'agréable sensation de pouvoir faire ce qu'on veut de la balle et réaliser des coups spectaculaires. Rien n'est laissé au hasard : si vous êtes trop loin de la balle ou si vous pressez le bouton au dernier moment, c'est l'échec assuré. Bref, la maniabilité est exemplaire et irréprochable.

Puisque je suis parti dans les dithyrambes, autant continuer : l'animation des personnages est impeccable. On dirait «Advantage Tennis» mais plus souple, et surtout avec du volume ! Des voix digitalisées et applaudissements accompagnent chaque point, les musiques CD audio sont bien fichues. Les échanges les plus remarquables sont suivis d'un replay, et il est possible de les revoir sur un magnétoscope. Est-ce tout ? Ho que non ! La hauteur de la caméra est réglable sur 9 points de vue (pratique pour ne pas handicaper le joueur du fond). Les développeurs ont également pensé à une petite fonctionnalité encore peu fréquente à l'époque : le débloquage d'options ! Si vous terminez les trois tournois (sur les trois types de terrains), vous verrez apparaître de nouveaux personnages et deux nouveau terrains : ciment et futuriste. Ce dernier plaira aux fans de «Disc» et «Speedball» : deux bonus permettent de lancer des balles-grenades ou des balles hologrammes (qui explosent si on tape dedans) ! C'est fini, oui ? Presque, j'ai oublié de préciser qu'on peut jouer à plusieurs sur le même PC, jusqu'à 4 joueurs car les matches en double sont autorisés (en panachant humains et ordinateur des deux côtés), et jusqu'à 8 en compétition en réseau !

Mais alors, me demanderez-vous, «Roland Garros 1997» a t-il des défauts ? Oui, mais si peu. C'est peut-être un bug de DOSBox, mais le réglage de volume de la musique ne fonctionne pas, elle continue donc à tourner pendant la partie. Comme un match est souvent long et qu'il nécessite de la concentration, on s'en passerait volontiers. Autre regret : impossible de jouer en mixte. C'est soit entre mecs, soit entre filles. Voilà, ça s'arrête là pour moi. «Roland Garros 1997» est un régal à regarder et à jouer et se qualifie sans difficulté pour la finale du tournoi du meilleur jeu de tennis sur PC. Allez zou, un abandonware d'or, c'est ma tournée !


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier INSTALL.BAT de l'image disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez RG.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure