Yannick Noah Great Courts 3
Titre anglais
Game, Net & Match !
Série
Année
1998 (Sortie FR)
Genre
Développement
Développement
Edition
Distribution (France)
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
486 votes


titre Présentation

Avis aux amateurs de tennis sur micro, «Game, Net & Match !» est tout simplement la suite plus ou moins avouée de «Great Courts 2». Blue Byte a probablement choisi un nouveau nom pour bien marquer la rupture entre ce jeu et son prédécesseur, que plus de sept ans séparent. On notera tout de même qu'Ubi Soft a non seulement insisté pour réutiliser le nom "Great Courts" dans la version française, mais qu'ils ont aussi ajouté Yannick Noah sur le titre et la boîte alors qu'il n'apparaît à aucun moment dans le jeu ! Etait-ce pour profiter médiatiquement de la sortie de son nouvel album à l'époque ? Bref. En sept ans, la technologie a bien évolué, et des jeux très réussis comme «Roland Garros 1997» sont apparus. Il était temps pour Blue Byte de réagir. «Game, Net & Match !» propose toutes les options indispensables. Vous pouvez choisir un des douze joueurs prédéfinis (six hommes et six femmes) ou créer le vôtre, modifier la couleur de son tee-shirt et l'entraîner pour améliorer ses performances. Les matches peuvent se dérouler sur tous les types de terrains, en simple ou en double masculin, féminin ou mixte. Il y a aussi pas moins de 169 tournois plus ou moins prestigieux grâce auxquels votre tennis[wo]man pourra progresser. Enfin, il est possible de disputer des compétitions en réseau ou sur Internet (cette dernière option n'existe probablement plus).

Comme chez ses concurrents, les matches de «Game, Net & Match !» sont entièrement en 3D, avec du mapping partout. Même avec une 3DFX, le côté factice saute aux yeux, les spectateurs sont tout plats et les tribunes floues, mais on n'y prête plus trop attention en cours de partie. Les programmeurs ont bien reproduit les gestes et tics des sportifs, ainsi que l'ambiance sonore des matches. La maniabilité, elle, divisera certainement les utilisateurs. Il n'y a pas de niveau de difficulté réglable, et le contrôle de la raquette mobilise six boutons pour six coups différents, comme dans «Davis Cup Complete Tennis». Il faudrait que les programmeurs prennent conscience que ce n'est pas parce que les pads affichent fièrement une quinzaine de boutons qu'il faut tous les utiliser ! Seule concession accordée (certainement involontairement) aux novices, la détection de collision est très tolérante, votre tennis[wo]man renvoie des balles qui passent à un bon gros centimètre de l'extrêmité de sa raquette. «Game, Net & Match !» est dans l'ensemble un jeu de tennis honnête, mais il n'a certainement pas eu le même impact que le premier «Great Courts».


titre Lancement

«Yannick Noah Great Courts 3» fonctionne sans problème sous VirtualPC + Windows 98, ainsi que sous Windows XP.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure