X-COM : Interceptor
Série
Année
1998 (Sortie FR)
Développement
Edition
Edition (Etats-Unis)
Distribution (Europe)
Systèmes
systeme systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
508 votes




titre Scénario

Nous sommes en 2067, et les ressources de la Terre sont presque épuisées. À la recherche de minerais essentiels à la survie de l'espèce humaine, des entreprises interstellaires puissantes envoient des explorateurs dans une région de l'espace lointain connue sous le nom de Frontière. Cependant, à leur arrivée, les humains découvrent qu'ils ne sont pas les seuls à être à la recherche de ressources pour survivre, et qu'une solution pacifique est impossible avec les races aliens.

Le conflit se transforme très vite en guerre, et la division spatiale de X-COM est alors mise en service pour protéger l'humanité.

titre Gameplay

Comme lors des précédents X-COM, le jeu se déroule en deux phases.

Premièrement, la gestion de X-COM (recherche & développement, bases, équipements, soldats, ...). Cette phase a été simplifiée par rapport aux épisodes précédents (par exemple il n'y plus plusieurs types de scientifiques, ce qui avait été introduit par «X-COM : Apocalypse»), mais joue toujours son rôle crucial pour améliorer l'équipement de vos vaisseaux et bases, et avancer dans le scénario via la recherche et l'envoi de sondes dans l'espace pour enquêter.

En second lieu, viennent les missions sur le terrain, qui constituent traditionnellement le cœur des jeux de la série. Mais cette fois, les batailles tactiques sur le terrain au tour par tour font place à des batailles spatiales en temps réel. Ces missions ne sont pas sans rappeler celles de «Wing Commander : Prophecy». Il va vous falloir réagir très vite aux ennemis, commander vos ailiers, et maîtriser le combat aérien pour survivre, bien que les premiers combats soient en général très faciles.

Les missions peuvent avoir comme objectifs la destruction ou capture des vaisseaux ennemis, le sabotage du commerce extraterrestre, l'escorte de vaisseaux alliés, et la destruction de bases extraterrestres.

titre Technique

Le jeu utilise des graphismes tout en 3D pour les missions, et il y a même de la 3D lors de la phase de gestion (pour afficher le détail de la base sélectionnée, par exemple), une première dans la série X-COM à l'époque.

Le jeu utilise des musiques CD qui sont lues si le CD est sur D:.

Une fois le jeu installé, il vous faut aller dans la section "Configuration" du menu principal, et sélectionner en haut à droite l'entrée terminant par "Accélération 3D" pour éviter d'avoir des graphismes en mode software qui seront illisibles. Cette manipulation sera à faire une seule fois.

Si le jeu plante (ce n'est pas toujours le cas) lors de la gestion de la base, le mode de compatibilité Windows 98 semble prévenir le problème.

titre Trivia

Ce jeu se déroule avant «X-COM : Apocalypse», et est le premier spin-off de la série X-COM.

Le jeu fut très critiqué à l'époque pour ses références culturelles très présentes dans le jeu (Alien, Star Wars, Star Trek, Starship Troopers, X-Files, Red Dwarf, Austin Powers, South Park, ...) et son humour potache. Par ailleurs, ses ventes furent très décevantes (environ 30 000 unités vendues).

titre Avis du testeur

J'aime et je déteste ce jeu. Je l'aime car si on accepte son aspect vraiment loufoque (les répliques lors des missions ou de l'intro feront grincer des dents tellement elles sont ridicules) et très Power-Rangers, on peut découvrir en dessous un espèce d'hybride bizarre entre X-COM et Wing Commander plaisante, voire prenante, et bon enfant.

Je le déteste car c'est ce jeu, avec X-COM : Enforcer, qui fera en sorte que la licence X-COM deviendra cliniquement morte pendant 14 ans. Je le déteste car il prend certains des extraterrestres phares de «UFO : Enemy Unknown» (notamment les Ethereal et les Sectoïdes) et en fait des ennemis de pacotille. Je le déteste car il ridiculise l'univers de la série X-COM.

Bref, pour les fans de X-COM, ce jeu est destiné au bûcher ! Pour les autres, ou les fans assez courageux pour passer outre l'aspect (très) simplifié du gameplay et le ton résolument idiot de cet épisode, ils découvriront un jeu plaisant mais passable. Pas mauvais, mais pas mémorable.

En fin de compte, un OVNI, même pour une licence qui en est remplie !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure