The Reap
Année
1997 (Sortie FR)
Genre
Développement
Distribution (Espagne)
Systèmes
systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
605 votes


titre Présentation

«The Reap» est un shoot 'em up. Ou si vous préférez, un shooter, un shmup, quoi! Vous avez un vaisseau à piloter dans un environnement hostile, et vous devez utiliser tout votre attirail pour riposter, détruire, nettoyer, avec une bande-son tonitruante pour vous entraîner dans ce jeu addictif.
Et justement, c'est le degré d'addiction qui permet de mesurer la qualité de ce type de soft. Alors, addictif, «The Reap»? Place au test!


titre Y a t-il un scénario dans l'avion?


L'histoire ne brillera pas par son originalité. Petit détail qui a son importance, vous n'êtes pas en charge du destin de la pauvre planète bleue face à des nuées d'envahisseurs aussi moches que méchants. Vous êtes un de ces Aliens, et vous devez détruire les pièges et les défenses mis en oeuvre par les terriens pour vous contrer. Sur terre, sous la mer, dans des environnements diffèrents, vous allez détruire cet ennemi primitif qui a tout de même des capacités de destruction intéressantes. 10 niveaux à visiter, avec des bonus à récupérer, envoyés par des vaisseaux alliés présents en orbite autour de la terre, sous les rythmes endiablés des musiciens recrutés par Housemarque, le studio finlandais qui a déjà attiré l'attention en 1996 avec un autre shoot: «Super Stardust», et aussi avec «Alien Incident», un jeu d'aventure qui a fait connaître ce studio au monde entier.


titre C'est l'enfer sur la terre!

Si vous êtes du genre à détester trier vos ordures pour sauver votre planète, si l'écologie érigée en pensée unique vous donne des boutons, si le discours hypocrite des bien-pensants vous soulève l'estomac, bienvenue avec «The Reap». Vous allez pouvoir vous en donner à coeur joie et exploser l'environnement avec vos missiles plasma et vos déflagrations non chirurgicales. Vous êtes l'inverse du bienfaiteur qui sauve la terre des petits bonshommes gris: vous êtes le pire hideux de la galaxie, et vous pilotez un vaisseau bourré d'armes, et vous avez la mission de faire tout péter! Les Terriens n'ont qu'à bien se tenir. Vous allez même détruire des centrales nucléaires, des usines, des batteries, des casernes, des véhicules volants bien identifiés comme des hélicoptères ou des avions. Bateaux, sous-marins, trains, camions, véhicules blindés, porte-avions...c'est de la folie à l'état pur. Chaque destruction entraîne des jets de grappes humaines de soldats tués: vous visualisez vos victimes. Des soldats téméraires vous tendent des embuscades, des troupeaux de vaches, dont certaines sont "folles", des moutons bé-hé-lliqueux, des poissons, c'est comme si toute la chaîne de la biosphère s'était donnée rendez-vous pour vous mettre en déroute.
Vous avancez en vue isométrique dans des environnements à scrolling en diagonale...enfin, vous avancez à la fois vers le haut et vers la droite, découvrant les pièges et les positions ennemies au moment où ils déclenchent leurs tirs. Ca fuse dans tous les sens: des canons qui pétaradent, des ennemis qui gesticulent, des véhicules qui vont dans tous les sens. Et avec vos flèches et le bouton "ctrl" qui commande les tirs, vous ripostez et essayez d'esquiver les déflagrations qui zèbrent l'écran.
Les détails sont extraordinaires: vous détruisez une série de batteries, tandis que des véhicules arrivent, les cartouches tirées par les fusils d'assaut des soldats crépitent, les cadavres s'entassent sur le sol, et les rouages des machines continuent de fonctionner, le tout avec des rythmes "Heavy Metal" ou "Techno", avec une débauche de sons qui explosent et de lumières qui tranchent avec les couleurs vives de décors immenses à traverser.

Quels sont les défauts de ce soft?

La difficulté! Immense! En mode facile, vous allez récupérer 5 vies, mais en mode difficile, vous ne disposez que d'une seule vie. Et il n'y a pas de système de sauvegarde. Quand vous terminez un "level" (constitué de deux ou trois tableaux) vous obtenez un code secret, qui permet de débuter sa partie au level suivant. Mais pour arriver à la fin d'un level, ce sont des heures et des heures de reconnaissance des lieux, des pièges et des ennemis, des bonus à récupérer pour recouvrer la santé. Attention aussi à certaines armes qui vous entraînent dans la destruction de votre cible trop proche.
Heureusement, il existe des codes de triche, qui permettent d'améliorer les armes ou d'obtenir davantage de vies. Et même l'invulnérabilité.
En mode arcade ou Chasseur de primes, vous traversez les mêmes tableaux et les mêmes niveaux, mais vous pouvez choisir l'ordre des environnements avec le second mode.
Je n'ai testé le jeu qu'avec mon (pauvre) clavier. Un pad sera plus approprié. Et je n'ai pas non plus testé le mode à deux joueurs qui, à en croire les critiques sur les diffèrents forums, donne à ce titre un relief jubilatoire!

titre Conclusion

Ah, doux Jésus, on en oublie presque la question posée au début de ce descriptif! Alors, addictif, «The Reap»? Oh oui!!!
D'ailleurs, les connaisseurs en la matière (les shmupologues?) considèrent ce soft comme le digne successeur de «Super Stardust», mais avancent aussi l'idée que ce jeu fait la synthèse de tous les shoot them up de la décennie écoulée, et qu'il en réinvente le genre à coups d'effets spéciaux, d'une avalanche de sons et de lumières. C'est exactement la définition des abandonwares d'or chez nous. Et un Abandonware d'Or! C'est pas tous les jours qu'on en attribue un à un jeu de cette catégorie.


titre Lancement

Le jeu a été initialement prévu pour être lancé sous Windows 95, mais à condition de posséder une carte qui gère les accélérations 3D.
En ce qui me concerne, j'ai d'abord testé le jeu avec Virtual PC sous Win 98. Le jeu se lançait très bien, mais il apparaissait dans une fenêtre minuscule.
The Uploader a déniché un patch qui permet de jouer dans une configuration normale.
Il a également mis en place un setup patché qui permet de jouer en plein écran sous Windows 7/64 bits. Vous montez votre image disque avec Daemon Tools, mais ne cherchez pas à le lancer; puis vous sélectionnez votre Install dans le dossier où vous l'avez décompressé, en cliquant sur l'archive > Game > The Reap > application. Le jeu se lance en full screen et sans bug constaté.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure