Ring : L'Anneau des Nibelungen
Titre anglais
Ring : The Legend of the Nibelungen
Titre allemand
Der Ring des Nibelungen
Titre espagnol
Ring : El anillo de los Nibelungos
Série
Année
1998 (Sortie FR)
Développement
Edition
Distribution (Etats-Unis)
Systèmes
systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
448 votes


titre Retour vers le futur

En commençant votre aventure, une introduction de plus de trois minutes vous propulse au coeur d'une intrigue où la voix d'Erda, alias Charlotte Rampling, devient votre repère.
Vous incarnez Ish, un des derniers représentants humains sur la terre. La voix de votre mentor vous demande de vous souvenir de ce que fut l'épopée humaine. Quand tout a commencé. Des images resurgissent et prennent corps. Vous émergez dans un décor lunaire, sur une sorte d'astéroïde, et les statues de quatre Héros trônent sur une arène que domine le Dieu des Dieux, Wotan, mais aussi les géants Fasolt et Fafner. Ces quatre Héros, c'est eux que votre esprit va incarner, afin de renouer avec la grande aventure de l'Anneau des Nibelungen.
Quatre aventures qui s'imbriquent comme quatre morceaux du Puzzle à rassembler : Alberich, le Roi des Nains, Loge l'esprit du feu, Sigmund, Mi-homme et mi-loup et Brünnhilde, la Walkyrie, vont revivre leur quête grâce à vous. Quatre aventures à jouer tour à tour, sans linéarité, même si l'ordre donné ci-dessus est plutôt recommandé pour respecter la cohésion de l'histoire.

titre Vous reprendrez bien une part de Mystlike ?

Chez Abandonware France on aime beaucoup les jeux d'aventure, et on est volontiers enclins à partager les jeux qui découlent de «Myst». Pour mémoire, le "Mystlike" est un "point and click" à la première personne (pas toujours d'ailleurs) qui place le joueur dans la position du Candide qui doit progresser pas à pas dans un monde où les règles sont à apprendre. On rencontre des personnages, on lit des journaux, on résout des énigmes, et on progresse dans la connaissance de l'histoire et des règles qui régissent ce monde où l'on est un étranger.
Ring appartient à cette catégorie du jeu d'aventure. Le corps d'Ish reste enfermé dans un sarcophage de métal, et vous avancez à la première personne, comme si vous étiez son esprit innocent. Et à travers l'expérience proposée par Erda/ Charlotte Rampling, vous allez prendre possession de quatre héros de la mythologie, et retrouver les sources de l'Humanité.
Du coup, vous allez vagabonder sur ce monde lunaire (le Walhall, Olympe des Nordiques) où Erda vous introduit dans la légende. Les traits de caractère de chaque personnage, et une partie de leur destin sont retracés pour guider votre compréhension (apprentissage).
Puis, quand vous jugerez en avoir appris assez, vous pourrez vous diriger vers le Drill, ce puits qui vous amène au seuil de votre quête. Et vous choisirez entre chacune des quatre destinées à incarner.
Alberich est de retour à la Mine où son frère Mime devait assurer la direction en son absence. Mais les Nibelungen ont fait une révolution et la mine est à l'arrêt. Pour forger l'anneau, source d'un pouvoir équivalent à celui des Dieux, Alberich doit remettre la mine en état de fonctionner, remettre les nains au travail, et aller dérober l'or du Rhin qui permet de forger l'anneau.
Loge est chargé par Wotan d'aller chercher l'anneau des Nibelungen que détient Alberich, donc défier la tout-puissance du tyran. Il faudra noyer la mine pour l'obliger à sortir de son repaire et le défier avec les "Peurs Premières".
Sigmund doit comprendre qui a assassiné sa soeur et sa mère et se rend dans la forêt où un terrible combat l'attend.
Brünnhilde, punie par Wotan pour avoir sauvé Sigmund, doit trouver les artefacts magiques que renferme la nécropole du Valhalla, et les rapporter au Dieu jaloux de sa puissance de Walkyrie.
Dans chaque histoire, vous devez accomplir un certain nombre d'actions, et résoudre les énigmes et puzzles qui se dressent sur votre route. L'inventaire se remplit des objets que vous ramassez, et un clic droit ouvre l'inventaire où vous sélectionnez les objets qui doivent être utilisés dans l'environnement. Un élément original intervient ici : chaque personnage détient un trait de caractère qui peut être utilisé : Alberich est brutal, par exemple. En cliquant sur l'élément de brutalité, présent dans l'inventaire, et on utilisant cette brutalité sur un autre personnage, ou sur une porte coriace, Alberich moleste le personnage rétif ou défonce la porte.
Sigmund est doué de l'instinct du loup, et cet élément permet de "sentir" le danger dans certaines phases de jeu. C'est donc avec ce petit dosage de "jeu de rôle" que l'équipe d'Arxel Tribe a conçu ce jeu, qui n'est pas sans rappeler l'ambiance sombre et torturée de «Tlon : A Misty Story». Mais ici, le caractère "aventure" est davantage assumé, et le jeu prend place dans une série qui ne dit pas son nom, de «Versailles» à «Aztec», en passant par l'«Egypte» et «Pékin». La vue à 360 degrés et la musique magistrale de Wagner vous ensorcellent, et les coups de crayons de Druillet, uniques dans leur genre, contribuent à rendre votre progression aussi inquiétante qu'hasardeuse.

titre Conclusion

Le jeu est spectaculaire, avec son moteur Omni 3D qui a fait ses preuves depuis Versailles, Egypte et «Atlantis». Immergé (e) dans des décors de toute beauté, avec des personnages repoussants et effrayants, vous revisitez la cosmogonie germano-scandinave tout en étant projeté(e) après la fin des Temps.
Spectateur d'un monde qui a cessé d'exister, mais acteur à travers les personnages qui en ont été le feu sacré, voilà l'originalité de ce jeu qui donne ses lettres de noblesse au sous-genre (parfois galvaudé) du jeu d'aventure que l'on appelle "Mystlike".
Les traits rageurs de Druillet, les notes inquiétantes de Wagner, l'orchestre philharmonique de Vienne et de son chef Georg Solti, voilà les grands atouts de cette épopée où les dialogues sont érigés au rang d'oeuvre littéraire.
Mais, et il faut bien mettre un bémol sur cette partition de maître, le jeu se termine bien trop vite. Chaque écran nécessite une ou deux actions (un objet à ramasser, un levier à abaisser), et les puzzles sont assez vite résolus pour un joueur un peu aguerri. L'autre bémol, c'est la fin abrupte (qui annonce une suite qui interviendra en 2002) et un sentiment d'incompréhension de la part de la communauté des joueurs.
Aujourd'hui, près de vingt ans après sa sortie, ce jeu fait presque figure de création sous-estimée. Il paraît que c'est la vraie définition d'un chef-d'oeuvre.

titre Lancement

Jeu testé sous Win 7 et 64 bits, mais aussi sous VPC et Win 98. Sous Win 7, le jeu se lance sans problème, en plein écran, mais les sauvegardes ne prennent pas. Sous VPC et Win 98, mais aussi sous VMware et XP, les sauvegardes fonctionnent. Pas de bugs sous aucun des OS testés. Lancez SETUP.EXE pour installer le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure