Babylon 5 : Into the Fire
Année
1999 (Sortie FR)
Edition
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
511 votes




titre Présentation

En 1997, la compétition entre les franchises "Star Wars" et "Star Trek" battait son plein, chacune donnant lieu à de multiples adaptations plus ou moins sérieuses, parfois franchement farfelues. On peut reconnaître à Sierra le mérite de l'originalité, puisqu'au lieu de participer à cette surenchère, ils prirent un chemin de traverse et annoncèrent le 27 octobre un partenariat avec Warner Bros pour adapter sur micros la série télévisée "Babylon 5", qui avait alors été primée à plusieurs reprises (deux Emmy Awards et deux Hugo Awards). Le premier logiciel issu de cette collaboration fut «The Official Guide to Babylon 5», un CD-ROM encyclopédique sur l'univers de la série accompagné d'un CD musical, sorti peu après cette annonce. Le CD audio contenait plusieurs thèmes de la série déjà connus des fans, ainsi que deux titres inédits, réalisés eux aussi par Christopher Franke, le compositeur de la série, et qui devaient figurer sur la deuxième adaptation, celle qui nous intéresse plus particulièrement : le jeu sur PC. Là, l'originalité n'était plus de mise : «Into the Fire» était un simulateur de combat spatial comparable à «Wing Commander : Prophecy» ou «Star Trek : Starfleet Academy». Cependant, les fans de la série avaient toutes les bonnes raisons de se réjouir, car son créateur J. Michael Straczynski avait son mot à dire sur tous les éléments du jeu.

Le concepteur principal d'«Into the Fire» était Dan Foy, programmeur de longue date chez Sierra (c'est l'un des auteurs du moteur SCI). Il était assisté de Randy Littlejohn (responsable audio ou vidéo de plusieurs titres Sierra, dont «The Beast Within») et Christy Marx («Conquests of Camelot», «Conquests of the Longbow»), qui se chargeaient des scripts intermédiaires - Christy Marx avait par ailleurs scénarisé l'épisode "Grail" de la première saison de la série. En effet, tout comme «Star Trek : Starfleet Academy» devait contenir des scènes vidéos, dont le script total faisait une centaine de pages, et cette fois avec plusieurs des acteurs principaux de la série, une de ses réalisatrices (Janet Greek) derrière la caméra, et Will Binder («The Beast Within») à la production. Bref, tout était réuni pour que le jeu soit digne de son nom. Du côté technique, «Into the Fire» utilisait un moteur de vol à inertie, comme l'avait fait «I-War» plus tôt. On pouvait piloter un Starfury ou un Thunderbolt et croiser plus de 60 modèles de vaisseaux. Ces vaisseaux étaient réalisés sous Lightwave 3D avec les même modèles que pour les effets spéciaux de la série, avec évidemment un nombre de polygones bien plus bas. La résolution graphique pouvait monter jusqu'à 1600x1200, et un chiffre de 1000 vaisseaux simultanés était avancé pour certaines batailles. Ajoutons à cela une arborescence de missions, une centaine d'aires de jeu, et plusieurs modes multijoueurs, et vous avez une bonne idée de ce qui nous attendait. Le site officiel du jeu (www.b5games.com) contenait de très nombreuses informations sur le projet, et le forum du site de fans FirstOnes.com était fréquenté par ses programmeurs. Il existait même un site non officiel finlandais (www.b5itf-finland.org) !

En février 1999, le projet «Into the Fire» fut déménagé à Bellevue, mais son développement n'en souffrit pas; la sortie, elle, fut repoussée au printemps 2000. Le 21 octobre 1999, malgré son énorme potentiel, «Into the Fire» fit partie de la charette des projets annulés par Sierra. Selon Dan Foy, le jeu était terminé à 65%, l'intelligence artificielle et les missions n'étaient pas finalisées. En revanche, les produits dérivés du jeu, eux, étaient prêts : un concours sur le site www.sierrastudios.com mettait en jeu des tee-shirts à son effigie, et quelques années plus tard, on vit apparaître sur eBay des posters, des tapis de souris, des montres et même des jaquettes «Into the Fire». Cela aurait pu s'arrêter là, mais c'était sans compter sans la très grosse communauté formée autour du jeu qui, à la demande de FirstOnes.com, commença à inonder Sierra et les rédactions de magazines de jeux de milliers d'e-mails de protestation. Très rapidement, quatre éditeurs (non nommés) se sont manifestés pour reprendre le projet. Malheureusement, par la suite, les choses stagnèrent. Des tractations eurent lieu avec Codemasters, une rumeur prétendait même que Sierra envisageait de revenir sur sa décision, mais rien ne se concrétisa. Le dernier message laissé par les auteurs sur le sujet date de mars 2001.

En 2014, l'impensable se produisit : une version beta datée de septembre 1999 fit son apparition sur le site The Iso Zone. Obtenue on ne sait comment, cette démo est celle qui fut présentée à l'E3 1999. Elle semble assez capricieuse à faire tourner, mais elle est jouable, et il y est possible de piloter plusieurs vaisseaux du jeu - il suffit pour cela d'éditer le fichier B5.INI et d'y remplacer "StarFury" par "NarnFighter", "CentauriFighter", "Thunderbolt" or "RaiderFighter". Nous l'hébergeons à notre tour afin de préserver ce morceau d'histoire inachevée.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure