Heroes of Might and Magic
Année
1995 (Sortie FR)
Développement
Conversion (Mac)
Production audio
Distribution (France)
Systèmes
systeme systeme systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
772 votes


titre L'histoire

Alors qu’il a fui sa terre natale après avoir destitué du trône par son cousin Ragnar, le chevalier Lord Ironfist se retrouve dans un monde nouveau, Enroth. Trois autres seigneurs s’affrontent eux aussi pour le contrôle de ce royaume : le barbare Lord Slayer, la sorcière Queen Lamanda et le sorcier Lord Alamar. Libre à vous de incarner l'une des ces quatre factions et vous emparer du trône.


titre Descriptif

Lorsque Jon Van Caneghem, créateur de la saga de jeu de rôle «Might & Magic», sort en 1995 «Heroes of Might and Magic» (sous-titrée "A Strategic Quest"), il décline en réalité son univers sous forme de jeu de stratégie au tour par tour. Cette première ébauche de cette saga mythique qui vit encore aujourd’hui est cependant loin de constituer un premier brouillon, «Heroes of Might and Magic» reprenant à son compte les mécanismes de «King's Bounty», sorti quelques années auparavant également chez New World Computing.

Ce qui frappe après toutes ces années, c’est à quel point le jeu a particulièrement bien vieilli. Le premier opus de la saga est en effet loin d’être hideux et accuse de superbes graphismes très colorés en SVGA et des musiques enchanteresses qui reprennent l’ambiance des «Might and Magic III», «IV» et «V» (certains personnages sont d’ailleurs repris en tant que héros). Ce sont prairies, montagnes enneigées ou encore désert de sable qui vous attendent, chacun avec son ambiance visuelle et sonore bien à lui, nourri par le folklore de l’heroic fantasy et des contes traditionnels. Le résultat tranche radicalement avec les wargames de l’époque, réputés pour l’austérité de leur interface souvent volontairement complexe. En jouant la carte de l’accessibilité, «Heroes of Might and Magic» va en plus de démocratiser le wargame et se démarquer fortement de la concurrence.

En tant que seigneur d’une des quatre factions proposées, votre but est de conquérir les fiefs des adversaires et de défaire leur héros. L’ensemble du jeu est entièrement basé sur le rôle qu’ont ces derniers : ils se déplacent chaque tour afin d’amasser ressources, trésors, ou encore artefacts, bien souvent gardés par des créatures qu’il est nécessaire de combattre. Chaque faction dispose de ses propres créatures et son héros, soit porté sur le combat (tel le chevalier ou le barbare), soit sur la magie (la sorcière ou le magicien), même si tous les héros développent les mêmes compétences, un peu à la manière d’un jeu de rôle. Le système de jeu s’apparente à celui des jeux de stratégies en temps réel : votre priorité est d’amasser des ressources (pierre, bois, mercure et de l’or bien sûr !) et construire les bâtiments adéquats dans votre ville afin de former de nouvelles troupes toujours plus puissantes. De nombreux lieux disséminés sur la carte offre la possibilité de recruter des unités rares, ou de bénéficier de certains avantages en combat. Le jeu étant centré sur l’aspect militaire, on ne gagne que par la défaite des armées ennemies. Cependant, certains scénarios offrent la possibilité de découvrir un artefact puissant caché sur la carte, dont l’emplacement est révélé par la visite de plusieurs obélisques présents un peu partout. Le mode campagne offre lui un challenge intéressant en vous mettant dans la peau de l’un des quatre seigneurs prétendant au trône. Ainsi, en plus de bénéficier d’une faction bien définie tout au long de la partie, le point de départ sur chaque carte diffère, augmentant ou diminuant la difficulté.

Si le système de jeu est déjà très bien conçu et contient pour ainsi dire tous les mécanismes qui ont fait le succès de la saga, il souffre aussi de profonds déséquilibres, notamment dans la différence de puissance entre factions. Cela est d’autant plus dommage qu’un simple ré-équilibrage aurait permis à ce «Heroes» d’être un pur chef d’oeuvre du genre, ce que le second opus, par ailleurs, ne manquera pas de devenir.

Au final, ce «Heroes of Might and Magic» est une merveilleuse entrée à la matière pour ceux qui désirent se familiariser avec les mécanismes de jeu ou qui n’ont peu ou pas d’expérience du wargame. Une valeur sûre du genre.


titre Lancement sous DosBox

Pour lancer la démo, exécutez le fichier RUN.BAT.

La version alternative qui est version de démonstration antérieure n'est à l'origine pas prévue pour être jouer. Certaines actions provoquent le crash du jeu (artefacts, ...), vous êtes prévenus !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Infos éditions, compils...
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (2)
    Astuces (2)
    Forum d'assistance

    Screenshots (11)
    Covers (4)
    Scans disques (4)
    Publicités (4)
    Musiques

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
    Divers
dam_ff (Jeu), Ian (Commentaire), Klaymen (Covers VF, Scan disquettes VF), Myrkul (Musiques)








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure