Panique au manoir
Titre anglais
Monster Manor
Année
2000 (Sortie FR)
Genre
Création graphique
Edition (Europe)
Distribution
Systèmes
systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
243 votes


titre Attrapez-les tous !

Attention, vous ne tenez pas un jeu ordinaire entre les mains, et ne vous fiez pas aux apparences : Les graphismes ont l'air simplistes, le gameplay semble enfantin, les animations ressemblent à du bon vieux jeu éducatif. Mais vous n'êtes pas en présence d'un «Harry et la Maison hantée» ni d'un «Secret de Dracula», si bons soient-ils. Vous êtes en face d'un jeu qui ne ressemble à nul autre. Place au test !
Tout commence comme un "Point and Click" dans le standard des années 1990. Un manoir sinistre surplombe une vallée où se niche un village endormi. Une voiture klaxonne à tue-tête et traverse le hameau pour se lancer en direction du château. C'est vous qui conduisez, et vous allez vivre votre aventure en vue à la première personne.Après avoir fait mumuse avec les éléments du décor, vous ouvrez la porte de la bâtisse et entrez. Un coup de sonnette pour voir arriver Desmond, qui vous remet le Livre d'Or, où vous entrez votre nom ou pseudonyme. Ce registre est destiné à nommer votre partie, ce qui change des systèmes de sauvegarde habituels.
Dans l'ascenseur, vous vous familiarisez avec les créatures qui peuplent le manoir, puis arrivez dans l'atelier de création des monstres.Le temps d'apprendre à créer des monstres en jouant sur les bouches édentées, les nez de sorcières, les oreilles verdâtres et les perruques poisseuses, et vous allez apprendre à utiliser les leviers de votre machine de savant fou. Et votre création s'échappe...
Et c'est à partir de là que votre jeu d'aventure aux accents de créativité devient un jeu d'arcade et d'action, avec des niveaux de difficulté qui ne sont pas des plus faciles.
Votre mission est d'écumer la ville que vous avez traversée dans le générique de début du jeu, et de rechercher la vile créature.La carte vous aide à évoluer, d'autant que vous avancez dans un dédale de rues où la vision est étriquée. Vous allez fouiller les maisons de fond en comble, et, très vite, vous allez vous rendre compte que, sans avoir fait le plein d 'énergie, vous ne pourrez vaincre les monstres échappés.
  • Faire le plein d'énergie : Il faut rechercher les mini-jeux dans le village et remporter des victoires. Une victoire, c'est dix manches remportées d'affilée dans un mini jeu. Parmi les 7 ou 8 jeux d'arcade, je conserve un souvenir ému du "Cri qui tue", un memory basé sur des cris de monstres et des bruitages hideux, avec un chronomètre intraitable qui sera difficile à battre après le sixième niveau. Monstre-Zart est un jeu basé sur la remise en place de notes et de croches sur une partition, avec de plus en plus de notes et un chrono de plus en plus avare de son temps. J'ai aussi apprécié le jeu des différences intitulé "Miroir-Miroir".
  • Le Coaching de Desmond : Vous allez entendre la voix de Desmond qui vous encourage, vous rappelle à l'ordre, se lamente, se moque, s'enthousiasme ou se désespère. C'est l'option du mégaphone qui vous permet de devenir le toutou de Desmond (elle était facile et tentante celle-là, de vanne ^^).
  • Le Traqueur et le Monstromètre : Lorsque vous posséderez assez d'énergie dans votre jauge, vous pourrez essayer de faire la chasse aux Monstres. Il faudra apprendre le maniement de votre curseur qui devient viseur lorsque le monstre apparaît. Mais auparavant, il faudra le chercher, grâce à la jauge "c'est froid-c'est chaud", et vous allez ramasser des éléments laissés par le monstre pour faire une cure d'amaigrissement et devenir plus difficile à repérer. Du coup, ne soyez pas étonnés de récupérer des dents (ou plutôt des chicots), des oreilles, des cheveux hirsutes...
  • Transporter le monstre : Après avoir retrouvé le monstre, vous allez devoir lui infliger une perte de son énergie, en le visant et en le neutralisant. Puis en optant pour le transport, vous vous retrouverez au Manoir, devant la Centrifugeuse où votre création aurait dû rester.

titre Conclusion

Un jeu pour les kids? Certainement pas. Certes, les premières minutes sont plutôt orientées vers un titre pour les plus jeunes. Mais que l'on ne s'y trompe pas : les niveaux de jeu sont éprouvants, et remporter une victoire demande de longues minutes de tentatives infructueuses à répétition. Les combats contre les monstres ne sont pas non plus totalement faciles.Les musiques sont entraînantes, les graphismes sont analogues à ceux de «Dracula's Secret», c'est-à dire pleins de fantaisie et dans la veine des jeux comme «Chewy» ou «les Aventures du Cinquième Mousquetaire».Vous l'avez compris, c'est un jeu familial, et qui demande aux parents beaucoup de persévérance pour espérer aller au bout. Le système de sauvegarde est facile, le jeu est sans bugs, la difficulté est croissante. Un bon jeu mésestimé, qui a laissé bien peu de traces dans les archives du Net, et qui, pourtant, a de quoi fasciner les plus curieux d'entre nous.

titre Lancement

Le jeu se lance en 256 couleurs et en mode 640 X 480. Testé sous Windows 7 et 64 bits sans aucun problème et en plein écran. Bon jeu !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure