Dungeon Master II : The Legend of Skullkeep
Année
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
614 votes


titre Et c'est reparti !

 Après des années d'attente fébrile, les joueurs du monde entier avaient droit à une suite. Enfin ! «Dungeon Master» (DM) avait redessiné les standards du jeu vidéo, aussi ce deuxième opus était au tournant. Chacun attendait quelque chose de précis de cette suite. En tout cas, elle se devait de donner le même plaisir aux joueurs !
En anglais, une suite c'est un "sequel" et les séquelles, cela allait être pour les joueurs ! Mais pourquoi j'ai acheté ce jeu ? Pourquoi n'y a-t-il rien de plus ? Jeté aux oubliettes de l'histoire, 
«Dungeon Master 2 » terminait pour longtemps le style d'exploration de donjon à peine dépoussiéré une décennie plus tard par le temple du mal élémentaire. Rétrospectivement, on peut se demander pourquoi le jeu avait été si brocardé ?
Dans la lignée de 
« Dungeon Master» dont il reprend les codes, vous êtes de nouveau chargé de l'exploration d'un donjon. Au menu, et comme c'était attendu, vous aurez droit au passage par le hall des champions où vous sélectionnerez les membres déjà prédéfinis de votre équipe. L'équipement est à peu de choses près similaire comme la gestion de l'inventaire, de la faim ou de la soif.
Ensuite, place au donjon, après tout on est là (que) pour ça ! 
«Dungeon Master 2» introduit une succession de petites innovations présentes dès le début de la partie.
Vous pourrez déplacer du mobilier : ah mais que fait cette table ici ? D'accord, elle cache un tableau derrière lequel se trouvent une clé et du matériel !
Nous commençons à l'extérieur du donjon histoire de nous familiariser avec les combats : les premières rencontres sont faciles. Les monstres fuient devant vous, mais cela ne durera pas. Les créateurs ont ajouté une taverne histoire de récupérer un peu de nourriture. Ensuite place aux premières embûches, la porte du donjon est bloquée. A vous de trouver le moyen d'y entrer.
Il faut se forcer un peu pour aller au-delà de ce premier quart d'heure tant on a été marqué par l'expérience Dungeon Master. Certains accrocheront ; d'autres pas. Alors comment expliquer la différence entre un titre aussi accrocheur de DM et sa suite ?
Tout d'abord l'aspect graphique est moins fouillé dans le deuxième opus. Presque six ans plus tard, on a presque l'impression d'une régression alors que DM2 était dans les standards de l'époque. Bref, il n'innovait plus.
Ensuite, ce que DM2 gagnait en nouveauté, il le perdait en ambiance. La musique est trop présente au détriment des sons.
Enfin, entre temps, de sérieux concurrents étaient apparus (
«Ishar»«The Elder Scrolls»...). Dungeon Master 2 lui, était resté sur sa trajectoire. Les mécanismes du jeu avaient vieilli.

DM2 est un jeu tout à fait correct, auquel on pourra jouer aujourd'hui sans problème. Mais, il est loin des standards de son aîné, si bien qu'il a été un peu trop attaqué par rapport ses qualités intrinsèques. C'est un RPG d'assez bonne facture avec lequel on prolongera (un peu) le plaisir de jouer   

titre Lancement sous DosBox 

 Pour lancer la démo, exécutez le fichier DM2DEMO.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure