Screamer 4x4
Titre allemand
Bleifuss Offroad
Série
Année
2000 (Sortie EUR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme




titre Introduction

La saga Screamer est une de mes franchises de jeux de course préférées. J'ai fait mes armes sur «Screamer 2» qui, bien qu'il soit dur, est un de mes meilleurs jeux de course arcade. «Screamer Rally» m'a aussi beaucoup plu, mais il fait plus office d'extension stand-alone de «Screamer 2» que de jeu à part entière. Enfin, je me suis essayé en dernier à «Screamer» premier du nom, qui est certes très différent de ses deux suites, mais qui est tout aussi jouissif. Ces trois jeux, édité par Virgin Games, ont été développés par Milestone qui officie maintenant sur les supports récents comme la PlayStation 5. Il existe un autre jeu «Screamer», toujours édité par Virgin Games, et plus récent que les trois titres développés par Milestone. Ce jeu, c'est «Screamer 4x4», et il tranche littéralement avec ses aînés en se donnant des airs de «Test Drive : Off-Road» avec en plus une composante simulation très poussée. Ce titre n'est pas développé par Milestone mais par un autre studio : Clever's. Et c'est ce jeu qui nous interesse.

titre 1) Le principe

«Screamer 4x4» est donc, comme son nom l'indique, un jeu de course de 4x4. Il se veut très réaliste et assez fidèle aux règles générales des courses de 4x4. Vous ferez donc des courses de type "Trial". Entendez par là que vous serez seul sur un circuit particulièrement accidenté et qu'il vous faudra franchir des checkpoints. Au menu principal, vous aurez le choix entre plusieurs modes. Il y a le mode Championnat où vous ferez plusieurs épreuves à la suite, le mode trophée qui s'apparente à un mode course simple, le mode promenade où vous évoluez sans aucune contraintes sur les terrains, le mode didacticiel qui vous explique comment jouer, et enfin le mode course d'orientation où les checkpoints seront plus durs à trouver. «Screamer 4x4» est donc très réaliste et propose une ribambelle de réglages et de commandes pour vous aider à franchir les obstacles. Du côté des règles de course, c'est aussi très réaliste, vous prenez des pénalités si vous renversez les plots, et vous êtes carrément disqualifié si vous fauchez un vigile ou un membre du public.

titre 2) La réalisation graphique et sonore

«Screamer 4x4» propose donc des environnements ouverts où les courses se font à travers des checkpoints placés à différents endroits. D'un point de vue graphique, le meilleur - des 4x4 superbement modélisés - côtoie le pire - des environnements pratiquement vides et mal fichus. C'est assez flagrant lorsque vous franchissez des sections de trajet sur terrain plat, à part quelques arbres (représentés par des modèles grossiers), vous ne rencontrez pas grand-chose. Les vigiles et le public, pour leur part, sont assez mal modélisés. On peut dire vulgairement qu'il ne s'agit que de panneaux sur lesquels on colle une photo de quelqu'un. Ils sont difficiles à identifier et en plus ils sont parfois masqués par les arbres ou les plots. D'un point de vue sonore, c'est pas foufou non plus. Certes les bruits du moteur et des dérapages sont réalistes et bien enregistrés, mais les commentaires du copilote sont répétitifs et vite agaçants. Mais le pire, ce sont les musiques : il n'y en a tout simplement pas pendant la course.

titre 3) La jouabilité et la durée de vie

Alors, disons-le franchement : «Screamer 4x4» n'a de «Screamer» que le nom. En effet, comme dit plus haut, ce jeu est très axé simulation. Toutefois si vous vous attendiez à un truc du genre «Spin Out : Off-Road Championship», eh bien vous allez vite déchanter, car «Screamer 4x4» est encore pire ! Après, c'est un des arguments marketing de ce jeu de proposer des séquences de simulation très poussées et privilégiant les passages difficiles. Malheureusement c'est un peu too much, au moindre coup de volant c'est le tête-à-queue, lorsque la pente est un peu raide ça patine, et j'en passe. Du côté de la durée de vie de «Screamer 4x4» c'est par contre excellent... Enfin, si vous survivez à la jouabilité de ce titre. En effet, la saga «Screamer» était réputée pour son nombre assez faible de circuits. Ici, il y a pas loin d'une dizaine de terrains comptant plusieurs tracés chacun. En plus, le mode course d'orientation est assez original. Bref, vous l'avez compris, vous en aurez pour votre argent avec ce jeu, si vous n'êtes pas rebuté par le pilotage.

titre Conclusion

La saga «Screamer» a pris une drôle de direction avec cet opus. Pas sûr qu'on aurait eu un tel jeu si Milestone avait été aux commandes, mais ça valait le coup d'essayer. Après, il y a deux réactions possibles face à «Screamer 4x4» : soit vous êtes un fan de simulations bien difficiles, et alors là vous serez aux anges ; soit, comme moi, vous êtes un fan de la première heure de la saga «Screamer», et alors là vous allez vite lâcher l'affaire.

titre Anecdote intéressante

Parmi les véhicules bonus qu'on débloque si on réussit à voir le bout de «Screamer 4x4», il y a un genre de camion appelé le Raba H18. Il s'agit en fait d'un véhicule militaire de l'armée hongroise et, petite précision : ce n'est pas vraiment un 4x4 car il a six roues, C'est donc assez rigolo de trouver un tel véhicule dans ce jeu.

titre Technique

«Screamer 4x4» tourne de façon assez acceptable sur Pcem avec Windows 98, mais il n'est pas abandonware. Vous le trouverez sur GOG dans une version marchant sur les Windows modernes.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.











Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure