HARALD EVERS

22/09/1957 30/09/2006PuceAllemagne
Régionalisation allemande, Texte du manuel, Traduction allemande, Traduction allemande du manuel
Peu connu hors d'Allemagne, Harald Evers fut pourtant en son temps le plus grand nom du jeu d'aventure outre-Rhin. Après avoir travaillé quelques temps comme commerçant dans l'industrie, il gagne sa vie comme chauffeur de taxi à Francfort et partage son temps libre entre l'écriture et la pratique de la batterie dans un groupe de jazz. Evers découvre les jeux vidéo sur l'Atari ST de son colocataire, grâce auquel il peut jouer à Starglider et, plus important, à Tass Times in Tonetown et aux jeux Infocom. Par un heureux coup de sort, il effectue un jour une course pour un client, Andreas Niedermeier, qui s'avère être un programmeur, et après discussion, les deux hommes décident de former l'équipe "Weltenschmiede" ("Forge de mondes"). Ils signent trois jeux d'aventure textuels, Das Stundenglas (1990), Die Kathedrale (1991) et Hexuma (1992). Harald Evers passe ensuite aux jeux d'aventure graphiques avec Die Höhlenwelt Saga : Der Leuchtende Kristall (1994) et l'humoristique Archibald Applebrook's Abenteuer, qui nécessitent la collaboration avec une équipe de programmation externe. L'écriture prend toutefois le dessus : après avoir tiré un roman de son jeu Die Kathedrale, Harald Evers s'attelle à l'adaptation littéraire de "Die Höhlenwelt Saga" ("La Saga du monde des grottes"), qui prend la forme d'une véritable saga d'heroic-fantasy. En parallèle, il réalise des traductions de jeux en allemand pour le compte d'Interactive Magic et Eidos. Le premier tome de "Die Höhlenwelt Saga" sort en 2001; sept autres suivront, soit deux cycles de quatre romans, avant qu'Harald Evers ne meure d'une crise cardiaque le 30 septembre 2006, à quarante-neuf ans seulement, sans avoir eu le temps d'achever sa saga.
HARALD EVERS

Participations a la creation

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees