Baldur's Gate II : Shadows of Amn
Année
2000 (Sortie )
Développement
Adaptation française
Édition
Distribution en Italie
Systèmes
systeme systeme systeme systeme




titre Toile de fond

On ne peut pas comprendre le rôle clé de la série des Baldur's Gate dans le paysage des RPG occidentaux sans faire référence à ses devanciers.
Dans les années 80, une génération entière a été élevée avec Les Livres dont vous êtes le héros et bien sûr la série des Donjons et Dragons.

Les qualités littéraires étaient certes parfois un peu frustres mais la qualité des boites et des images suffisaient parfois pour enflammer l'imagination des joueurs/joueuses du monde entier.
L'adaptation du attendre la fin des années 80 avec la série remarquée des jeux de type Gold Box Engine de S.S.I. Ces jeux se nommaient « Pool of Radiance», «Hillsfar», ou encore «Dark Sun».
Ce dernier a contribué à changer le paysage des RPG occidentaux. Portant en germe, les promesses d'un changement profond dans l'orientation des jeux de rôle, le titre n'a malheureusement jamais eu la destinée qui aurait dû être la sienne. Le fonctionnement stéréotypé Porte/Monstre/Trésor trahissait la vraie faiblesse de la licence : la narration. A partir de «Dark Sun», celle-ci était plus développée, intéressante et permettait un embryon d'interactions entre les joueurs-joueuses et les P.N.J.
Bref, l'orientation des RPG occidentaux se voulait plus mature dans l'écriture. Les alléchantes promesses du DVD et l'amélioration technique des PC offraient des perspectives attrayantes.
Mais en l'absence de S.S.I. et face au déclin de la licence « Ultima», la porte était ouverte à d'autres éditeurs pour offrir la quintessence du jeu de rôle à l'occidentale.
Ce défi, c'est Bioware qui va le relever dans «Baldur s Gate» . Le jeu remportait un franc succès en utilisant toutes les bonnes idées de ses prédécesseurs et en y accolant la licence de Donjons et Dragons.
Le jeu n'était pas exempt de reproche : la trame narrative était assez stéréotypée avec l'histoire du pauvre orphelin au destin héroïque mais qu'importe... Il reste à écrire une suite. La voici !

titre Un monument du jeu vidéo

Sorti en l'an 2000, Baldur's Gate 2 vous replonge dans l'ambiance de Donjons et Dragons et plus spécifiquement des royaumes oubliés. Vous étrennerez les guêtres de vos avatars du côté de la porte de Baldur ce qui a donné son nom au jeu.
L'histoire commence mal. Irenicus vous retient prisonnier. Vous, le fils du Dieu Bhaal, vous réveillez sans rien. Vous enfuir de ce sinistre endroit est votre première priorité mais pour cela il vous faut l'appui de compagnons. Cela tombe bien : vous tombez sur Minsc, un guerrier inoubliable qui se promène toujours son hamster Boo (de l'espace précise-t-il), et Jaheira, une druidesse au caractère bien trempé qui vient de perdre son compagnon.
Comme il vous faut donner un sens à votre quête, les développeurs vous enlèvent Imoen qui sera aux mains des mages cagoulés.

Toute la trame narrative tournera donc autour de la recherche d'alliés pour libérer Imoen de ses geôles et de vous défaire une fois pour toute de Jon Irenicus, le vilain de l'histoire.
La vitesse à laquelle vous progresserez dans la quête principale dépend de vous. Car, il existe une multitude de quêtes annexes qui vous permettront de vous lier avec de nombreux P.N.J. qui pourront rejoindre ou non votre groupe. Avec 15 choix au total, allant du vertueux paladin Keldorn à des personnages plus sombres et d'alignement chaotique, il vous reviendra de faire des choix. Car avec 6 personnages à gérer, vous devez équilibrer les forces entre vos cogneurs, vos soigneurs, vos voleurs... mais il vous faudra aussi composer avec des alignements ou des caractères opposés qui pourront se chicaner voire claquer la porte du groupe. Dommage lorsque l'on a investi du temps et de l'énergie pour faire monter en puissance certains de vos personnages !

Le jeu se base sur la deuxième édition de Donjons et Dragons et en reprend fidèlement les principaux, augmentant au passage le nombre de classes et de sorts disponibles. Ceci rend parfois le choix compliqué pour les néophytes qui auront tôt fait de baisser la difficulté du combat pour pouvoir progresser plus sereinement dans l'aventure.
Les combats et les explorations de carte constitueront l'essentiel de votre temps de jeu. On n'abandonne pas l'idée de Portes/Montres/Trésors, cela est transposé dans un univers plus vaste.
Ceci fait qu'à la fin, on dédaigne les trésors alors que certaines dépouilles contiennent des éléments clés pour progresser. Cette lassitude qui se retrouve dans certaines portions du jeu, moins réussies que les autres, n'enlève en rien la qualité de l'ensemble.

Côté technique et avant le passage à la 3D de «NeverWinter Nights», le jeu utilise parfaitement le potentiel de l'Infinity Engine que l'équipe de développement avait prévu pour la série.
On sent bien des cavernes parfois trop vides, mais la taille des cartes est très vaste et le nombre de villes et lieux à visiter bien suffisantes pour remplir 50 heures de jeu pour un utilisateur moyen.
C'est du côté de la bande son que l'on délaisse enfin les années 80 et le début des années 90. L'ambiance sonore est certes parfois un peu limitée en ville mais la bande-son est de toute beauté.

titre Plus de tout

Que penser de Baldur's Gate 2 ?
On peut toujours faire des critiques aux jeux vidéos. C'est certain. Cela est subjectif.
Toutefois, quand l'immense majorité des personnes qui a eu entre les mains Baldur's Gate 2 est enthousiaste, il y a aussi lieu de le dire.
Unanimement acclamé pour son scénario, son gameplay, ses aspects graphiques et sonores, le jeu ne possède pas vraiment de fausses notes.
On pourra toutefois regretter le manque de profondeur dans les interactions entre les joueurs/joueuses et les PNJ qui sont très scriptées. Cela se fera oublier dans les grandes séries suivantes : Mass Effect ou the Witcher.
Pour le reste, le jeu est une référence des années 2000 et cela mérite bien un abandonware d'or !

titre Où trouver le jeu ?

Le jeu étant commercialisé de nouveau, il n'est pas disponible en téléchargement sur ce site.
Cependant, vous pouvez le trouver chez nos partenaires de GoG en version améliorée.
La bande son y est également disponible.

titre Et la suite ?

Longtemps espérée, Baldur's Gate 2 laisse trois successeurs. On pensera d'abord à Throne of Bhaal, son extension, qui conclut la trame scénaristique de Baldur's Gate 2.
Puis ce sera la longue éclipse avant une version remaniée sortie 10 ans plus tard.
Enfin, ce sera ensuite au tour de Pillars of Eternity et de Baldur's Gate 3 qui perpétueront le souffle de la licence à défaut de son esprit.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure