Phantasmagoria
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
601 votes


Modifier
titre LE SCENARIO

L'histoire est contemporaine de la date du jeu, c'est-à dire en 1995. Un couple de jeunes tourtereaux, Adrienne Delanney et son époux Donald (Don pour les intimes), emménage dans un manoir aussi vaste qu'austère, pour une somme apparemment modique. Elle est écrivaine en vogue et lui est photographe de talent. L'endroit semble propice aux rêveries des deux artistes. La demeure a appartenu, un siècle plus tôt, à un illusionniste, Zoltan Carnovasch. Ce dernier a défrayé la chronique, en raison d'une série d'événements tragiques, en partie inexpliqués. La découverte d'une pièce secréte, et surtout d'un grimoire énigmatique, font basculer la vie du couple dans un cauchemar épouvantable. Une malédiction refait surgir le passé, tandis que Don se métamorphose, jour après jour, en époux brutal et névrosé. Une course contre la montre s'engage pour conjurer le Mal.

titre LE GAMEPLAY

Phantasmagoria est un jeu d'aventure à la troisième personne, un point and click. Vous incarnez Adrienne. Divisé en sept chapitres, soit un par cd-rom, le jeu alterne des phases d'exploration avec des cinématiques plutôt longues. Un film interactif en somme.
Sous la fenêtre par laquelle se déroule l'intrigue, vous avez le menu directement accessible, avec l'inventaire, les options, et un système d'aide intégrée. Vous pouvez compter sur une aide intelligemment dosée, qui vous dispensera d'abord des indices, avant de vous donner la solution "clé en main " de l'énigme.
Parmi les innovations, il y a aussi la version censurée, que l'on peut choisir afin de ne pas voir tous les détails des scènes gores. Inutile de polémiquer sur le bien-fondé d'un tel système pour un jeu d'aventure horrifique, ni de son efficacité moyenne.
Le premier chapitre permet de se familiariser avec les lieux, les personnages, et avec la prise en main du jeu. Puis, dès le chapitre suivant, l'adrénaline monte et de nouveaux lieux s'ouvrent à vous, jusqu'au sixième chapitre. Ce jeu a été présenté comme facile, idéal pour le gamer débutant, ce qui est assez vrai: les objets à trouver sont souvent en surbrillance, la musique inquiétante avertit de l'imminence d'un danger ( dans l'étable, par exemple).
Mais dans le dernier chapitre, le jeu d'aventure se mue en un jeu d'action qui demande beaucoup de réflexion et d'abnégation. Les game over s'enchaînent à chaque faux pas. Mais avec du bon sens et de la patience, vous en viendrez à bout sans avoir à consulter une solution.
Les décors sont en 3D, et votre personnage est filmé, et évolue dans un environnement très bien rendu. Les cinématiques ponctuent votre quête, un peu à la manière d'un the 11th hour ou d'un Gabriel Knight: The beast within. De ce point de vue-là, Phantasmagoria est conforme à de nombreuses productions qui, au milieu des années 1990, fleurissaient avec des sèquences filmées en F.M.V. ( Full Motion Video).

titre UN BUDGET HOLLYWOODIEN

Leader incontesté dans le domaine du jeu d'aventure, le groupe Sierra, dirigé par Ken Williams et son épouse Roberta, a assisté à la montée insolente de la concurrence, au tournant des années 1990. Lucasarts en était le fleuron, avec des titres comme maniac mansion ou the secret of Monkey island.
C'est dans ce contexte que Phantasmagoria a vu le jour. Renouant avec une histoire de manoir hanté, ( Roberta avait innové en 1980 avec Mystery House, premier jeu d'aventure graphique en noir et blanc) la créatrice de la saga des king's quest a cherché à produire un jeu digne d'un budget hollywoodien: il a fallu débourser 4 millions de dollars pour produire cette oeuvre. Décors lovecraftiens peints à la main, scénario écrit par Roberta Williams elle-même, une dizaine de comédiens embauchés pour donner la réplique à Victoria Morsell, alias Adrienne Delanney. Et même si les plus exigents ne manqueront pas de noter des incohèrences dans certaines sèquences, tel objet plus ou moins anachronique ( un ours en peluche dans une chambre de bébé de 1896, alors que le Teddy bear n'a été inventé qu'en 1903...Oui, c'est un reproche que j'ai lu sur un site consacré à Phantasmagoria sur le web anglophone), on peut noter le foisonnement de détails et de recherche pour un rendu de qualité. Deux ans auront été nécessaires pour produire cet opus.
L'ambiance est excellemment rendue grâce à une B.O. très efficace. Comme pour de nombreux autres jeux produits par Sierra, c'est Mark Seibert qui a composé les titres phare, et notamment le très gothique thème d'introduction "Consumite Furore", et la chanson dansante du générique de fin, "Take a stand". D'autres musiciens ont ajouté leur talent à la bande originale, comme Jay Usher. Enfin, la chorale "The Esoterics" a été choisie pour interprèter les thèmes qui ponctuent les scènes les plus glauques. Un vrai casting de rêve.
Côté technique, Les acteurs incrustés dans les décors ont été filmés sur un fond bleu. Cette technique a d'ailleurs été reprise pour Gabriel Knight 2: The Beast Within, qui est sorti presque simultanèment du catalogue de Sierra.
Comme certaines sèquences peuvent être débloquées dans n'importe quel chapitre, la comédienne apparaît toujours habillée de la même façon, par souci de cohèrence. On ne la verra vêtue diffèremment que dans deux scènes bien ancrées dans un moment clé ( le réveil au premier chapitre, et une scène de salle de bain au début du troisième chapitre).
Le jeu a connu un immense succès dès sa sortie, et continue de surfer sur les cîmes de la notoriété. Un top 20 des jeux les plus gores, en février 2011, provenant d'un autre site que LTF, a classé Phantasmagoria comme "jeu le plus gore de tous les temps". Gore ou pas, c'est un jeu qui a marqué son époque, et qui demeure une référence incontournable à l'heure de l'Iphone et de la Wii. Dans un top 20 des jeux culte, gageons que Phantasmagoria aurait une place à occuper, et personne ne s'en offusquerait.

titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier INSTALL.BAT de l'image du premier CD. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez PHCD.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure