EXXOS

1988 1990PuceFrance
Label d'édition de la société française ERE Informatique (1988).

La label Exxos est tout dédié à la cause de jeux de science-fiction originaux, voire étranges, diront leurs détracteurs. Le premier d'entre eux, bien que ne portant pas systématiquement la signature Exxos est L'Arche du Capitaine Blood (1988). D'une originalité certaine, le jeu est un succès pour ERE. Suivront Purple Saturn Day (1988) et Kult (1989, avec une version américaine connue sous le nom de Chamber of the Sci-Mutant Priestess).

Tout autour d'Exxos est fait pour créer l'évènement, car on ne disait pas le buzz, à l'époque. Et il semble qu'il faudrait créditer l'imaginaire bouillonnant de Philippe Ulrich, à ce sujet. D'abord Exxos, un nom bien étrange. Ce sera donc le dieu à l'origine de L'Arche du Capitaine Blood et des autres titres de la société. Représenté par le logotype de la société, avec une tête arborant un sourire narquois, il s'agit rien de moins que de lui vouer un culte en lui chantant ses louanges, par un des plus bizarre chant : "ATA ATA HOGLO HULU" (voir Trivia 1). Les jeux, ensuite, bénéficient de campagnes de promotion insolites : chaque lancement est une grande messe à la gloire d'Exxos, durant laquelle Philippe Ulrich, en tant que maître de cérémonie, sacrifie la machine qui a servi à programmer le jeu, de plusieurs coups de marteau. Les parties sont ensuite distribuées à l'assemblée de fidèle, tels des morceaux d'hosties, mais surtout aux journalistes qu'il s'agit de conquérir. C'est ainsi qu'un Amstrad CPC a été détruit à la suite de la présentation de Purple Saturn Day. Pour le troisième et dernier titre d'Exxos, un alien en latex fut ainsi dépecé et livré à la communauté d'adorateurs de la divinité.

Depuis 1987, de proche en proche, Infogrames (la société lyonnaise de Bruno Bonnel) acquiert des participations chez ERE Informatique et devient désormais majoritaire. Alors que les finances d'Infogrames sont au plus mal (suite aux faillites de Cable-France Image Logiciels et de Nasa Electronique) et que les développeurs ne sont plus payés, Infogrames décide au final d'arrêter les frais : ses bureaux parisiens sont fermés, les éditions Carraz sont cédées et Cobra Soft est rapatrié à Lyon. Tout n'est cependant pas fini pour les développeurs d'Exxos qui partent, au cours de l'année 1990, fonder une autre société, Cryo Interactive Entertainment. Entre plusieurs titres divers et variés, cette dernière n'oubliera pas son passé Exxos avec des titres clins d’œil comme Commander Blood et Big Bug Bang.

Le slogan de la société est : Exxos est bon pour toi / "Exxos is good for you!" (voir Trivia 1).

Son adresse postale : 1 boulevard Hippolyte Marquès, 94200 Ivry-sur-Seine.


Trivia 1
il y a questionnement sur les slogans puisque l'on hésite entre : Exxos est bon pour toi (trouvé sous intra-veineuse de Guiness, il me semble) et "ATA ATA HOGLO HULU", qui figure souvent sous le logotype Exxos.

Trivia 2
le nom Exxos a été formé à partir du préfixe grec exo qui signifie «vers l’extérieur», comme dans exo-squelette. "Par cette appellation, l’équipe veut refléter son but ultime, celui d’une communication universelle et totale" conclut Daniel Ichbiah dans son ouvrage "Bâtisseurs de rêves".

Trivia 3
selon le magazine français Joystick, la fin d'Exxos et l'abandon de son nom a été précipité par la menace d'un procès du géant gazier et non moins pétrolier nommé Exxon Mobil Corporation. La ressemblance des noms et l'inégalité des moyens des deux sociétés a conduit Emmanuel Viau à jeter l'éponge [source : Joystick n°7 (07/90) p10, cf ci-dessous].
Minifier le texte
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.