Fiche de la compagnie Xatrix Entertainment
NomXatrix Entertainment
PaysEtats-Unis
Création1993
Fin1999
Rôle(s)Développement
Développeur américain (voir Trivia 1) basé à Los Angeles, California (1993).

Société fondée par Drew Markham et Barry Dempsey, leur premier jeu, sorti en 1994, est «Cyberia», un rail-shooter utilisant le support CD-ROM avec des environnements en vidéo...

En 1995 sort la suite, «Cyberia 2: Resurrection», puis le studio connait la célébrité avec «Redneck Rampage», un FPS (on disait encore Doom-like) atypique et plutôt jouissif. La société en profite pour produire des suites et des add-ons. Ils réalisent aussi le premier add-on officiel de «Quake II» : «The Reckoning». En 1999 sort un titre controversé, «Kingpin» et qui sera leur dernier jeu. Le jour même de la sortie «Kingpin», les fondateurs de Xatrix décident de passer à autre chose et ferment la société... R.I.P.

Une grosse partie de l'équipe décide de continuer, garde les mêmes locaux, et, avec le soutien financier d'Activision, créent la société Gray Matter Interactive Studios, qu'il ne faut pas confondre avec les intellos canadiens de Gray Matter. Gray Matter Interactive Studios développera par la suite la version PC de «Tony Hawk's Pro Skater 2» mais surtout le célèbre «Return to Castle Wolfenstein». En 2002, Activision rachète entièrement le studio (voir Trivia 2), et lui confie l'add-on du premier «Call of Duty», puis les fait travailler en collaboration avec le studio Treyarch Invention sur «Call of Duty 2». En 2005, Activision ferme Gray Matter Interactive Studios et fusionne les deux équipes sous le nom de Treyarch.


Trivia 1
Xatrix a aussi travaillé sur des projets pour des parcs d'attractions : Speedscape (simulation de véhicule futuriste) pour la International Attractions Amusement Park Association et Vertical Experience pour les centres Sega / Gameworks.

Trivia 2
Activision acquiert en fait les 60% restant en lui transférant 133.690 actions. Après le rachat de Raven Software Corporation et de Treyarch Invention, la stratégie d'Activision est claire : détenir des technologies et des talents qui vont compter sur le marché disputé des jeux d'action en vue à la première personne. Le rachat par Activision semble bien vécu en interne puisque les personnels décident de rester, tout comme Drew Markham qui accepte de diriger cette nouvelle filiale détenue à 100%, en signant un contrat à long terme.

Médias

Reportage dans PC Accelerator n°2-4 (4/1999) p121

Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure