Cyberia
Série
Année
1994 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
538 votes




titre Scénario

En 2027, la guerre fait rage entre l'AML (Alliance du Monde Libre) et le Cartel du Crime. Une équipe d'ingénieurs et de savants indépendants a devéloppé en secret un projet "Cyberia" qui pourrait être une arme très puissante, et l'AML aimerait s'en emparer avant qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains. Pour cela, elle propose un marché à Zak, un jeune hacker prodige fraîchement arrêté: en échange de sa liberté, il doit infiltrer le complexe Cyberia et remettre ce qu'il y trouvera à l'AML. Il est envoyé sur une plate-forme maritime reconvertie en quartier général par une bande de mercenaires qui collabore avec l'AML. De là, il pourra embarquer dans un TF-22, un avion chasseur équipé d'un système de pilotage automatique, jusqu'au complexe Cyberia.


titre Présentation

En 1994 et 1995, 3D Studio était LE logiciel de modélisation 3D à la mode. Les développeurs y faisaient de plus en plus appel, et certains logiciels l'utilisaient massivement, au détriment de la jouabilité. «Cyberia» fait partie de ceux-là, mais ses programmeurs ont clairement cherché à proposer un jeu aux séquences aussi diversifiées que possible. Dans un premier temps, dans la plate-forme maritime, la représentation du jeu fait beaucoup penser à «Bioforge», lui-même inspiré de «Alone in the Dark» : on dirige le personnage principal dans des écrans fixes affichant des décors modélisés en 3D. Avec une différence majeure : on ne peut pas déplacer librement son personnage. Il ne peut s'arrêter qu'à certains points, on le tourne alors vers une des directions possibles, on le fait avancer jusqu'au prochain point, et ainsi de suite. Il faut parfois déclencher une action précise à certains endroits, et une phase de tir s'intercale au milieu de cette séquence. Cette partie est assez rigide: seule une action permettra de faire évoluer le scénario de deux façons distinctes, et il est parfois pénible de trouver les bons mouvements à effectuer pour atteindre un point précis de l'écran.

Après avoir désamorcé une bombe au cours d'un petit jeu de réflexion et pris place à bord du TF-22, vous devrez effectuer toute une série de missions, dont le fonctionnement reprend celui de «Chaos Control» ou «Novastorm» : vous dirigez un viseur et vous tirez sur divers vaisseaux pendant que le décor en 3D se déroule automatiquement devant vous. Les cibles orange vous menacent, les cibles bleues sont soit des objectifs à détruire (ils n'apparaissent que quelques secondes, et en cas d'échec il faut recommencer la séquence), soit des points à ne surtout pas viser. Enfin, dans le complexe «Cyberia», il faudra désactiver plusieurs systèmes de sécurité, dans d'autres phases de réflexion. Il est possible de choisir en début de partie le niveau de difficulté des séquences arcade et réflexion, et une sauvegarde automatique permet de reprendre à la dernière séquence atteinte, ou de rejouer une de celles qui la précèdent.

Visuellement, «Cyberia» est très satisfaisant: les vaisseaux et les décors sont fort bien modélisés, l'animation est fluide et ne souffre pas de ralentissements. Les personnages sont plutôt réussis et leurs mouvements sont bien décomposés, par contre, comme pour beaucoup de jeux en 3D, leur visage n'est pas très bien animé. Le pire concerne le héros: avec son expression figée et ses lunettes noires qu'il ne quitte jamais, il n'a aucune personnalité. On a l'impression de diriger un androïde. Une autre critique concerne le doublage: alors que les voix anglaises sont plutôt bonnes, les voix françaises (surtout masculines) manquent franchement de conviction et frôlent le ridicule. Heureusement, la bande-son (composée par Thomas Dolby) est de bonne qualité. «Cyberia» n'est original ni dans son scénario (qui rappelle en partie celui de New York 1997), ni dans son déroulement («Alien Odyssey» lui ressemble beaucoup), et ce n'est pas le genre de jeu sur lequel on revient après l'avoir terminé, mais c'est un bon échantillon de ce qui faisait sensation à l'époque de sa sortie.


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier SETUP.EXE sur l'image disque et lancez l'installation. Dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel, lancez CYBERIA.BAT pour démarrer le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure