Cybermage : Darklight Awakening
Année
Développement
Distribution
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
439 votes


titre Présentation

En 1995, Origin nous propose ce jeu en vue à la première personne, ce n'est pas leur premier projet de ce genre (les «Ultima Underworld», «Shadowcaster» autres «System Shock» sont passés avant), mais celui-ci est développé par Origin, contrairement aux précédents (confiés à des studios extérieurs comme Raven ou Looking Glass). Il s'agit donc d'un FPS (on disait Doom-like à l'époque) dans un univers cyberpunk : dans les années 2040, les mégacorporations ont tous les pouvoirs et se livrent à une guerre entre elles mais aussi contre les quelques opposants qui subsistent.


titre Scénario

Ces corporations cherchent à créer le soldat ultime qui permettra à l'une d'elle de dominer toute la planète. Pour cela, elles développent des implants neuronaux, des prothèses cybernétiques et des modifications génétiques, que des "volontaires" doivent tester. Depuis quelques temps, ces "hybrides" deviennent de plus en plus courants même si les compagnies cherchent à détruire ceux qu'elles ont laissé échapper (pour préserver leurs secrets) ou à capturer ceux créés par d'autres compagnies.

Un jour, en voulant sauver un de ces "hybrides" menacé par un sniper, vous avez pris la balle qui lui était destiné et vous êtes mort.
Vous vous réveillez dans une cuve de régénération, avec une gemme implantée dans le front. Il s'agit d'une pierre d'origine extra-terrestre qui vous donne des pouvoirs psychiques : la Darklight qui fait de vous un CyberMage.
Ces éléments posant le background sont expliqués dans la BD incluse dans la boîte du jeu.

L'introduction du jeu montre l'attaque du labo dans lequel on vous a régénéré par les troupes de Necrom, un puissant chef de corporation qui lui aussi a une Darklight implantée dans le front. Apparemment, c'est à vous qu'il en veut.


titre Réalisation

«Cybermage» ne fait pas d'entorse à la règle qui voulait que les jeux Origin soient faits pour la génération d'ordinateurs suivante : graphismes en SVGA de toute beauté mais utilisables à l'époque seulement par quelques privilégiés possédant une machine dernier cri (carte Vesa - Local Bus + 16 Mo de RAM nécessaires, mais heureusement on pouvait se contenter de jouer en VGA).
«Cybermage» innove dans bien des domaines pour un FPS de l'époque : outre une résolution de 640x480, on a aussi la possibilité de regarder en haut et en bas, d'utiliser des jetpacks, de conduire des véhicules (avec des contrôles qui ne changent pas selon la phase de jeu, une exception à l'époque).
Le scénario, riche en rebondissement, vous sera expliqué petit à petit par les personnages que vous pouvez rencontrer (détail qui renforce l'immersion : si par exemple vous tournez à gauche quand vous êtes face à un personnage qui vous parle, le son baisse sur le haut-parleur gauche).
L'argent a aussi une importance dans le jeu : vous pourrez bien sûr trouver des armes ou des munitions, mais rarement, par contre vous pouvez en acheter dans des boutiques, c'est aussi valable pour les trousses de soins. Pour gagner de l'argent, vous pouvez parier dans l'arène, jouer aux machines à sous, ou même vendre votre sang à l'hôpital (ce qui entraine une baisse permanente de votre niveau de santé maximal).
Si les munitions et les armes s'épuisent, pour utiliser vos pouvoirs, vous utilisez de la force vitale, qui se recharge progressivement (contrairement à votre barre de vie), tout être vivant possède de la force vitale qui se libère quand il meurt (un nuage bleuté au-dessus du cadavre). Passer sur ce nuage vous permet de recharger instantanément de quelques points votre force vitale.

Autre élément inspiré des RPG : vous aurez un inventaire, permettant de stocker de nombreux objets : trousses de soins, kit de réparation d'armures, clés, cartes d'accès... Le jeu enlève de l'inventaire tout objet dont vous n'aurez plus besoin.
Ces éléments très rares dans un FPS semblent plus proches de ce qu'on rencontre habituellement dans les jeux de rôles, la présence de D.W. Bradley à la conception du jeu n'y est sûrement pas étrangère (on lui doit Wizardry 5, 6 et 7).
Graphiquement, les personnages et monstres rencontrés sont loin de l'amas de pixels auquel on a été habitué dans les FPS de l'époque, y compris pour les sprites des cadavres qui restent identifiables facilement.

L'introduction, les écrans fixes, les débuts et fins de chapitres ont des graphismes très "comics", cet aspect BD est volontaire, et s'il n'est pas très visible dans les phases de jeu, Bradley souhaitait que le joueur ait l'impression d'évoluer dans un comics.

A vous d'essayer d'échapper à Necrom, de comprendre pourquoi il vous en veut, ce qu'est la Darklight, pourquoi on vous l'a implanté, etc...


titre Commandes

Si vous jouez au clavier, je vous conseille d'utiliser le pavé numérique pour avoir une meilleure ergonomie et surtout presque toutes les touches accessibles.
Les différents inventaires (armes, pouvoirs psychiques, objets) et les options s'atteignent avec les touches de fonction ('F1', 'F2', etc...).
Pour agrandir ou réduire l'image à l'écran, utilisez les touches '^' et '$'.
Par défaut votre personnage court en permanence, appuyez sur 'SHIFT' pour marcher. Quand vous êtes accroupi, pour ne pas vous relever en vous déplaçant, vous devez marcher et pas courir.
Un défaut : quant on marche, les touches gauche et droite vous font faire un pas latéral au lieu de tourner.


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier INSTALL.BAT de l'image disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez CM.BAT.

Si votre ordinateur n'est pas assez puissant pour jouer en SVGA, il faudra relancer le Setup.

Note: pour activer les sous-titres, il faut choisir "No sound" comme carte son dans le setup, vous jouerez en silence mais avec les sous-titres.

Pour lancer la démo, exécutez le fichier DINSTALL.EXE et pressez la touche I (pour install) et Y à la question OVERWRITE ? Lorsque l'installation est terminée tapez CM dans la fenêtre. Pour une réponse de chemin d'accès, il faut répéter la même manœuvre à chaque lancement du jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure