Fiche de la compagnie Looking Glass
NomLooking Glass
Autres nomsLooking Glass Technologies, Inc. (Etats-Unis), Looking Glass Studios (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1992
Fin1997
Rôle(s)Développement, Edition
Développeur américain initialement basé à Lexington puis à Cambridge, Massachusetts (1992).

Co-fondé par Paul Neurath et Ned Lerner, Looking Glass Technologies est issu de la fusion entre les sociétés américaines Blue Sky Productions et Lerner Research. Ses réalisations incluent les titres suivants : «Ultima Underworld II: Labyrinth of Worlds» (1993), «System Shock» (1994), «Flight Unlimited» (1995) et «Terra Nova: Strike Force Centauri» (1996).

Fin 1996, début 1997, alors que les titres Looking Glass étaient jusque là auto-édités, la société signe avec Eidos Interactive un accord d'édition-distribution pour l'Amérique du Nord et l'Europe. Selon cet accord, Eidos doit éditer et distribuer les prochains titres PC de Looking Glass en Amérique du Nord et éditer ces mêmes titres en Europe. Le premier titre Looking Glass à bénéficier de cet accord est «British Open Championship Golf», les titres suivant seront naturellement : «Flight Unlimited II» et «Thief: The Dark Project». Mais juste un petit mot sur «British Open Championship Golf», ceci pour deux raisons : c'est le premier jeu de golf qui porte la licence "British Open" et propose ainsi, pour la première fois, des parcours comme l'Old Course de St. Andrews. Par ailleurs, il marque le premier et unique jeu de sport de la société, dans un marché ou l'offre de jeux de golf est déjà conséquente (voir Trivia 1). Qu'il soit commenté par une star en la matière, le présentateur Jim McKay (quoi, vous ne connaissez pas cette légende d'ABC ?) est cependant plus anecdotique pour nous.

Le 14 août 1997, les sociétés Intermetrics, Inc. et Looking Glass Studios annoncent leur fusion. L'affaire n'est pas des plus claires car il s'agirait uniquement de la division "entertainment" d'Intermetrics. Selon les sources (voir Trivia 2), la nouvelle entité se nomme soit Intermetrics/Looking Glass Studios, LLC, soit Intermetrics Entertainment Software, LLC. Cette fusion ressemble ainsi davantage à une acquisition, la taille d'Intermetrics étant autrement plus conséquente que celle de Looking Glass. C'est ainsi qu'au cours de l'année 1997, Looking Glass disparaît après de bons et d'excellents services. Néanmoins, les deux sociétés annoncent conjointement qu'elles travailleront ensemble sur les deux derniers titres : «Flight Unlimited II» (1997) et «Thief: The Dark Project» (1998). R.I.P.

Mais tout n'est pas fini ! Courant 1998, Intermetrics, Inc. et Pacer Infotec, Inc. fusionnent pour former la société AverStar, Inc. Averstar se sépare de sa division "entertainment" et Looking Glass renaît ainsi de ses cendres en 1999. Pour peu de temps, néanmoins, puisque la société rend définitivement l'âme en 2000, et ce malgré des rumeurs de reprise par son partenaire principal, Eidos Interactive. Eidos rencontrant également d'importantes difficultés (voir Trivia 3), la reprise de Looking Glass par Eidos est restée lettre morte. re-R.I.P.

Dernier clin d'oeil en 2002, quand un «Jane's Combat Simulations: Attack Squadron», le dernier jeu Looking Glass, est publié par la société américaine Xicat Interactive. En 2000, ce titre très avancé est néanmoins condamné : le commanditaire Electronic Arts se désengage de la simulation et Looking Glass ferme. Pour autant, ses développeurs se battent pour sortir le titre (voir Trivia 4), finalisé au sein de la société Mad Doc Software.

Son adresse postale : 100 Cambridge Park Drive, Cambridge, MA 02146.


Trivia 1
l'offre de jeux de golf contemporaine est effectivement constituée par «SimGolf» de Maxis, «PGA Tour 96» d'Electronic Arts, «Links LS» d'Access Software et «Microsoft Golf 3.0». «British Open Championship Golf» est par ailleurs annoncé quasiment en même temps qu'un autre poids lourd : «Jack Nicklaus 4» d'Accolade.

Trivia 2
beaucoup d'éléments inconnus et de disputes subsistent à propos de Looking Glass, depuis son ou ses noms. Les premières graphies accolent "Looking" à "Glass", avec des initiales capitalisées, comme ceci : "LookingGlass". Avec le temps, les deux mots sont séparés d'un espace, comme ceci : "Looking Glass". Côté suffixe, les choses ne s'arrangent pas, à la même époque les termes "Technologies" et "Studios" sont accolés, sans grande clarté mais sur les documents les plus sérieux (comme des rapports issus de la "Securities and Exchange Commission", c'est-à-dire l'autorité de réglementation des activités boursières aux États-Unis) , c'est "Technologies" qui a la primeur. Dernier changement, pour ses derniers jeux c'est "Studios" qui prévaut, avec également l'apparition d'un pictogramme sur son logotype.

Trivia 3
Eidos Interactive annonce des pertes de 21,8 millions de dollars pour le troisième trimestre fiscal (1998), et plus du double (59,3 millions de dollars) sur la même période de l'année 1999. A partir de 2000, elle est une proie idéale pour des repreneurs, une reprise qui ne sera effective qu'en 2005. Plus de détails à ce sujet sur la fiche d'Eidos Interactive.

Trivia 4
Au moment de la disparition de Looking Glass, le titre connu alors sous l'acronyme de JAS («Jane's Attack Squadron» a à son compteur déjà 30 mois de développement et l'on considérait alors qu'il ne lui manquait plus que trois mois supplémentaires pour être finalisé. N'entendant pas jeter ainsi aux oubliettes plusieurs années de travail, l'équipe se bat, et un certain Darren Lafreniere lance même une pétition qui aboutit vite à plusieurs centaines et à plusieurs milliers de signatures. JAS pouvait dès lors se transformer en «Jane's Combat Simulations: Attack Squadron».

Médias

Article dans Joystick n°53 (10/1994) p037
Reportage dans Edge n°18 (3/1995) p028
Reportage dans PC Gamer n°2-3 (3/1995) p062
Reportage dans Play Time n°4/95 (4/1995) p040
Interview dans PC Joker n°9/95 (9/1995) p069
Reportage dans Power Play n°7/97 (7/1997) p022
News dans Joystick n°85 (9/1997) p022
News dans Génération 4 n°103 (10/1997) p024-036
Reportage dans PC Joker n°7/99 (7/1999) p044
Rétrospective dans PC Player n°12/99 (12/1999) p062
Article dans PC Master n°124 (15/6/2000) p132
News dans PC Gamer n°7-8 (8/2000) p042
News dans PC Joker n°8/2000 (8/2000) p022
News dans PC Player n°8/2000 (8/2000) p028
Article dans PC PowerPlay n°52 (9/2000) p066

Jeux édités








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure