Archipelagos
Année
1989 (Sortie FR)
Développement
Edition (Europe)
Edition (Etats-Unis)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
402 votes


titre L'HISTOIRE

Il est difficile de parler de scénario. Plutôt d'un concept. «Archipelagos» , c'est un jeu de réflexion et de stratégie.
Dans un lieu hors du Temps, une civilisation disparue avait matérialisé un univers forgé par la seule mécanique de la pensée. Les Anciens avaient créé des centaines d'Archipels, composés d'îles tropicales baignées par des eaux limpides.
Ces lieux paradisiaques étaient devenus des aires de repos pour les Anciens, qui venaient s'y recueillir pour se ressourcer. Jusqu'au jour où l'un des Anciens imagina que l'astre suspendu dans le ciel, qui baignait les Archipels de sa lumière douce, oui imagina que cet Astre était habité par une autre Civilisation. Et la force de l'esprit créa cette civilisation.
Les Visiteurs finirent par acquérir assez de connaissances techniques pour venir jusqu'aux Archipels. Et cherchèrent à se les approprier, édifiant des Obélisques sur les 10 000 groupes d'îles, pour marquer leur propriété.
Les Anciens refusèrent cette expropriation. Et le payèrent de leur vie. Pour enrayer cette menace, les Anciens cherchèrent à "désimaginer" les Visiteurs, mais ces derniers comprirent leurs desseins et les massacrèrent. Chaque Ancien eut son sang déversé dans la terre de l'Archipelago qu'il défendait, et son corps prit l'aspect d'une pierre massive posée sur le sol. Ce sang empoisonna la terre, détruisant la faune et la flore, provoquant la fuite des Visiteurs. Cette malédiction transforma les paradis d'hier en enfer éternel. Des Nécromanciens, sortes de créatures composées d'un oeil géant, devinrent les seuls Etres vivants de ces terres désolées, dévorant la terre pour la faire disparaître. Des Œufs de Sang, attendant l'Orage pour éclore, s'apprêtaient à déverser leur poison fulgurant pour hâter la destruction des îles. Et des Âmes
tourmentées, sortes de Spectres plaintifs, erraient sur les étendues désertes, en quête de l'âme d'un vivant pour nourrir leur vide.
C'est ici que vous intervenez, oui, vous. Chaque île, chaque Archipelago, doit retrouver sa sérénité, son Harmonie. Pour briser la Malédiction, il faut détruire les Pierres pour puiser l'énergie capable de détruire l'Obélisque. Mais attention! Les pierres doivent être reliées entre elles et avec l'Obélisque, par des cases non infectées...
9999 Archipelagos, soit autant de casse-têtes. 9999 niveaux à visiter, un vrai bonheur!

titre LE GAMEPLAY

Les codes La version du jeu n'est pas crackée. Un code vous sera demandé à l'écran de démarrage. Comme ces codes ne sont accessibles qu'à partir du manuel,nous vous avons préparé une page de codes, qui correspondent à environ 80% des codes demandés. Il se peut qu'un code ne figure pas sur notre fiche: vous n'avez qu'à redémarrer le jeu.

Le clavier: comme le jeu est Britannique, il a été conçu pour un clavier QWERTY. N'oubliez pas ce détail, lorsque vous composez votre code, et lorsque vous choisissez la souris plutôt que le clavier: Souris= Mouse=M (touche "?" sur votre clavier AZERTY).

Les déplacements:En ce qui me concerne, j'ai préféré les déplacements à la souris qu'au clavier. Si vous regardez attentivement le décor, le sol est constitué de cases. Vous pointez la case où vous souhaitez vous rendre, et vous cliquez. Mais attention, vous ne pouvez accéder qu'aux cases vertes. Les jaunes sont du sable ( on peut s'enfoncer dans le sable),les marrons représentent le sable infecté par le sang des Anciens, les rouges sont les cases de prairie contaminées du sang des Anciens, et le bleu, c'est la mer. Le principe du jeu veut que vous vous déplaciez en volant, à un mètre au-dessus du sol: ainsi, vous pouvez vous poser sur une case au milieu d'un espace dangereux.
Par contre, vous pouvez créer des cases viables en tapant F1, après avoir pointé la case à "colorier": sur la mer, vous créez une case solide de sable, et une autre touche F1 permet de la colorier en vert. La même procédure permet de décontaminer des cases rouges. Mais chaque fois que vous utilisez cette touche F1, vous utilisez de l'énergie.
Vous remarquerez le soleil orangé qui plane dans le ciel: il est un indice précieux puisqu'il désigne le Nord, à la façon d'une boussole.
Dernier point, vous pouvez vous mettre en vue panoramique en utilisant le clic droit de votre souris, ce qui peut être utile lorsque vous ne disposez que de quelques secondes pour aller à l'Obélisque.

L'énergie: vous en disposez dès le début de chaque tableau/niveau. Mais pour recharger la barre, il faut cliquer sur ces grosses fleurs (des spores d'énergie) qui repoussent aléatoirement sur les sols. Vous pouvez cueillir les spores,même sur un carré contaminé.
Mais le gros plein d'énergie, vous le faîtes lorsque vous cliquez sur une pierre pour la réduire en miettes.
Lorsque votre barre d'énergie est vide, il faut faire le plein, pour ne pas vous retrouver encerclé par des cases rouges ou sur une case de terre isolée, après qu'un Nécromancien ait mangé les cases vertes.

Les touches du clavier: Si vous avez choisi de jouer à la souris, vous n'aurez pas besoin des touches directionnelles (attention, je ne les ai pas testées, apparemment, elles sont à trouver sur le clavier). Mais pour jouer, le clavier est constamment utile. D'abord, pour continuer, à la fin d'un niveau, vous devez appuyer sur "Retour", "Entrer" et "Barre d'espace" selon que vous vouliez poursuivre votre quête, recommencer un niveau, ou avancer de plusieurs niveaux. A la fin du descriptif, je vous ai placé un code de triche pour aller à n'importe quel niveau (ce qui est nécessaire, car il n'y a pas de sauvegarde).
La touche F2: elle permet de mettre le jeu en pause, et surtout de vous donner les contours de l'Archipel sur lequel vous vous trouvez. Plus le jeu avance, plus les formes deviennent complexes. ( Par exemple, dès le tableau 3, votre Archipel a la forme d'une roue de bicyclette).
La touche F3: elle permet de faire volte-face à 180°(faire demi tour): ce qui est plutôt agréable, car la souris est plus lente.
La touche F7: elle permet de désactiver les sons (il n'y a que des sons sortis du buzzer dans la version DOS).

L'interface: Outre votre écran de jeu, vous disposez de votre barre d'énergie, en bas à gauche, et du nombre de pierres à trouver, en bas à droite. Au fur et à mesure, les pierres émiettées sont symbolisées par un tas de cailloux, et les pierres non trouvées apparaissent entières.
Lorsque vous regardez la carte (F2), votre position apparaît avec un carré noir, mais les pierres et l'Obélisque ne sont pas localisées sur la carte. Vous devez explorer l'Archipel.
Lorsque vous avez détruit toutes les pierres du niveau, une barre de temps se matérialise: vous disposez de 90 secondes pour rallier l'Obélisque.

L'environnement:Les couleurs des cases ont déjà été évoquées.En ce qui concerne la végétation, elle se caractérise par des palmiers inoffensifs, à condition de ne pas cliquer sur une case verte ocupée par un de ces arbres, et c'est le Game Over.
Il y a les fameux Spores énergétiques, qui poussent comme des champignons.
Enfin, il y a les palmiers arborescents: ce sont des arbres qui sont en mouvements (montent et descendent) et qui avancent de plusieurs cases, infectant les cases avec lesquelles ils entrent en contact. Lorsque vous arrivez à proximité d'un de ces Arbres à poison, ne traînez pas car vous êtes une cible vers laquelle ils se dirigent.
La version PC est beaucoup plus fade que celle de l'Amiga (je n'ai pas vu la version Atari ST), il y a peu de variations de couleurs. Le ciel reste uniforme sauf lorsque surviennent les orages qui font éclore les Œufs Sanguinaires. Et lorsque vous mourez, le ciel devient rouge, vert ou jaune selon le type de Game Over.

Les Game Over: Les morts les plus fréquentes sont les suivantes:
- Vous cliquez sur une case occupée par un arbre.
- Vous êtes rattrapé par un Arborescent qui vous contamine.
- Le temps imparti est écoulé, vous êtes tué par l'Obélisque.
-Le Nécromancien transforme la case que vous occupez en case de sable et vous coulez dans les sables mouvants.
-Les Œufs de Sang éclosent et vous êtes rattrapé par le Sang des Anciens.
-Vous êtes capturé par une Âme Perdue.
Vous l'avez compris, c'est un jeu particulièrement difficile!

Un peu de stratégie: Les premiers niveaux sont d'une simplicité trompeuse. N'oubliez pas que toutes les pierres doivent être reliées avec l'Obélisque par un chemin de cases vertes.
A partir du niveau 10, certaines pierres sont sur une île secondaire: il faudra relier ces terres à l'île principale. Et il faudra veiller à ce que le chemin ne soit pas infecté par le Sang des Anciens. Ne gaspillez pas votre énergie!
Détruisez la dernière pierre qui est la plus proche de l'Obélisque: 90 secondes, lorsque les archipels sont devenus étendus, ça passe très vite!
Le Nécromancien ne peut être tué, mais on peut l'attirer sur une ïle créée à son intention où il peut se retrouver isolé en mangeant l'accès. A vous de le piéger, quand c'est possible.
Les Œufs de sang éclosent quand il y a de l'orage: il faut aller vite pour repérer les pierres, et chercher à isoler ces œufs en laissant les Nécromanciens grignoter les terres où ils se trouvent, à condition qu'il n'y ait pas de pierres à relier à l'Obélisque, à proximité.
Bon, le mieux, c'est de vous faire vous-mêmes une opinion et de le tester!


titre UN MUST DU JEU DE REFLEXION

Sorti la même année que «The Sentinel», «Archipelagos» proposait un jeu captivant en 3D, avec 9999 niveaux comme challenge. Cet ovni est le fruit du cerveau bouillonnant de Paul Carruthers, le génial graphiste de ce jeu, diplômé de l'Université de Mathématique de Warwick. C'est à lui que l'on doit la création du studio Astral Software, et un autre jeu qui a connu son heure de gloire, «Hoverforce» (connu aussi sous le titre de Resolution 101).
Ian Downlend a apporté son enthousiasme au développement, et autour des deux jeunes développeurs, c'est une tout aussi jeune équipe dynamique qui a contribué à faire de ce projet un must du jeu de réflexion-Stratégie.
La version PC est en retrait de celle qui a été portée sur l'Amiga, avec des bruitages sensationnels, et une musique d'anthologie signée David Whittaker. Ce dernier a par ailleurs signé la bande son de dizaines de jeux, comme «Xenon», «Speedball», «Snoopy: The cool Computer Game» et «Chip's Challenge».
«Archipelagos» a connu un succès très significatif sur Amiga, Atari St puis sur PC, à tel point qu'un remake a été réalisé en 1999, semblable en tout point au niveau du Gameplay, mais avec des graphismes plus modernes (mais je préfére les originaux, question de goûts). Ce Remake a été nommé Archipelagos 2000.


titre UNE ASTUCE QUI VAUT UNE SOLUCE

Il n'y a pas de sauvegarde pour jouer à «Archipelagos». Inutile d'espérer recommencer depuis le premier Archipel et passer en revue les 9999 niveaux. Mais Paul Carruthers a pensé à tout: une fois que vous avez achevé les deux premiers niveaux, ce qui demande deux minutes en tout pour un joueur rôdé, voici la manip à effectuer:
Fin du deuxième Archipelago. Tapez "Enter". Vous devez taper le code 8421 puis Enter deux fois de suite. Vous avez accès à tous les niveaux jusqu'au 9999ème, c'est à vous de choisir votre niveau.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure