Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft
Titre anglais
Tomb Raider III : Adventures of Lara Croft
Série
Année
Genre
Développement
Conversion (Mac)
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
585 votes




titre Histoire

Le joueur retrouve Lara Croft pour sa troisième aventure, à la recherche d’un artefact sculpté dans une météorite. Celle-ci aurait atterri sur Terre il y a plus de cent millions d’années.

Lara débute son périple en Inde, où elle recherche sans le savoir, un artefact sculpté à partir de cette météorite. Elle rencontre le Dr Willard qui lui révèle que le matériau de la relique ne constitue qu'un fragment de cette météorite, dont la réunion formerait un artefact plus puissant encore. Ses investigations la mèneront au quatre coins du globe, pour trouver les 4 fragments : une île perdue peuplée d’indigènes (et de dinosaures !) la City de Londres et une base secrète dans le désert du Nevada. Le périple de Lara s'achève en Antarctique, sur le lieu d’impact de la météorite.

Après ce long périple, Lara Croft apprend l’existence d’un cinquième artefact, dont seul Willard connaissait l’existence. Lara rejoint alors sa demeure de Willard en Écosse pour le récupérer. Des highlands écossaises auxcatacombes en plein Paris, Lara ne sera pas seule dans cet épilogue qui s’achève sur d’anciennes retrouvailles...


titre Historique

Avec le succès mondial des deux premiers Tomb Raider, Core Design ne pouvait enterrer la franchise. «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» sort à la fin de l’année 1998, deux ans à peine après la sortie du tout premier opus. Jusqu’en 2001, le studio sortira un nouvel épisode par an.

Cet épisode a cependant fait l’objet de vives critiques, en raison de ses bugs et sa grande difficulté. Proposant toujours plus de fonctionnalités, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» a en effet déçu les fans de la première heure dont l’attente était grande.

Cet épisode fait comme d’habitude l’objet d’une sortie parallèle sur Playstation, la console qui a contribué au succès de la saga. Comme les deux premiers opus, cette version a édité en version Gold, sous le nom de « Dernier Artefact ». Cette version comporte 6 nouveaux niveaux qui font l’objet d’un épilogue à l’aventure. Plus travaillés que pour «Tomb Raider» premier du nom (Unifinihsed Business) et «Tomb Raider II» (Golden Mask), ces niveaux s’intègrent parfaitement à l’histoire et auraient pu sans aucun doute être inclus dans le jeu original.


titre Influences

«Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» continue , en recyclant l’ensemble des mythologies des lieux que Lara visite : indiennes, polynésiennes et même américaines . En 1998, The X-Files est à son apogée à la télévision et le culte voué à Roswell bat son plein. «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» fait perdre cependant son identité à la série, en manquant de cohérence avec ses propres thèmes. Victime de son succès, Lara Croft a moins l’allure d’Indiana Jones que de Jason Bourne, flingant à tout va.

Le moteur graphique de «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» reste le même que pour les deux premiers volets. Pour un jeu sorti en 1998, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft»n’a cependant pas à rougir. « Half-Life», sorti la même année, ne disposait pas d’autant d’éclairages dynamiques et de filtres graphiques que cet épisode. Ce troisième opus tire pleinement des fonctionnalités offertes par les cartes graphiques de l’époque (filtre trilinéaire, Z Buffer), tout en restant jouable sur des configurations moyennes.


titre Gameplay

Le gameplay de «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» reprend à l’identique celui de ses aînés, en proposant de nouvelles fonctionnalités. Lara peut désormais sprinter, ramper et s’accrocher à des surfaces au plafond. Par rapport à «Tomb Raider II», qui orientait radicalement le gameplay d’origine vers un third person shooter, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» s'inscrit dans la même continuité. Le jeu se présente comme une version boostée aux hormones du second volet, où l’ajout de quelques nouvelles fonctionnalités restent le seul argument en sa faveur. «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» fait figure de synthèse, reprenant les temples remplis de piège du premier volet, en conservant l’action frénétique du second. La furtivité fait son apparition, pour quelques séquences seulement. la saga n’excellera jamais vraiment dans ce domaine, lancé tambours battant par Metal Gear Solid la même année.

L’arsenal lourd du second volet est conservé mais fait l’objet de quelques modifications. Les pistolets automatiques se voient remplacées par un puissant Desert Eagle, qui sert d’arme principale pour l’essentiel du jeu. Le M16 de «Tomb Raider II» disparaît pour laisser place à un fusil MP5 et un lance roquettes très puissant fait son apparition. Principalement utile contre le boss final, les munitions pour ce dernier se font très rare au cours du jeu.

De nouveaux véhicules remplacent ceux apparus dans le second volet. Lara peut désormais conduire un quad, utiliser un kayak et se servir d’un wagonnet dans une mine ! Une sorte de propulseur sous-marin est également présent et permet à Lara de se déplacer à grande vitesse sous l’eau.

La difficulté reprochée à «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» n’est pas injustifiée. Les niveaux très grands ne se prêtent guère aux mécanismes du jeu d’origine. On erre bien souvent dans un niveau, pour trouver l’interrupteur qui permet de passer à la zone suivante. Le fait de pouvoir partir dans plusieurs directions différentes dès le début du niveau est pour le moins déconcertant. Le niveau du métro londonien en est l’illustration parfaite.

À cela s'ajoute une seconde difficulté. «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» permet après avoir terminé le premier épisode en Inde, d'effectuer les niveaux dans l'ordre de son choix, avant de terminer par le niveau en Antarctique. Le niveau du Nevada offre une mauvaise surprise au joueur. Lorsque Lara est capturée par les militaires, elle perd l'ensemble de son équipement. Les joueurs qui auront eu le malheur de terminer par cette épisode se retrouveront à la fin du jeu avec un équipement très limité. Tous ces détails constituent autant d'éléments qui nous pousse à déconseiler ainsi à ceux qui n’ont jamais joué à un opus de la saga de commencer par celui-ci.

Avec ces 20 niveaux (dont un secret, accessible à la fin du jeu si tous les secrets ont été découverts) et ses 6 niveaux supplémentaires, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» possède une durée de vie importante. Si vous avez l'intention de finir le jeu en intégralité, comptez une bonne trentaine d'heures de jeu.


titre Conclusion

Avec le recul, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» traîne toutefois une réputation non méritée. S’il n’est clairement pas le meilleur épisode des 5 épisodes développés par Core Design, il se révèle être un opus de qualité, au vu du temps laissé au développeur pour publier le titre. Au-delà des défauts inhérents au gameplay de Tomb Raider, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» pousse l’expérience de jeu, en proposant son lot de situations variées.

Suites aux critiques, Core Design décidera cependant de revenir aux sources de la série, avec Tomb Raider : La Révélation Finale, l’épisode le plus abouti réalisé par le studio. Le cinquième épisode reprendra le flambeau laissé par «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft», en proposant une aventure dans des environnements aussi variés que son prédecesseur, sans toutefois l’égaler.

Si vous avez aimé le côté shooter du second volet au détriment des énigmes du premier des Tomb Raider vous ne serez pas déçu par «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» qui s’inscrit dans cette continuité. La difficulté élevée contentera avant tout les joueurs qui ont trouvé «Tomb Raider II» un peu trop facile.

Loin des critiques incendiaires qui ont suivi sa sortie, «Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft» a tout d’un classique de son époque.


titre Lancement des versions de démonstration

Si vous obtenez un message d'erreur au lancement ou pendant l'installation des fichiers :

- Avant de décompresser et exécuter le programme d'installation (ou après l'avoir installé), faites un clic droit sur le programme d'installation (ou lorsqu'il est installé, TOMB3.exe dans son répertoire) et sélectionner dans l'onglet "Compatibilité" les options suivantes :

* Cochez "Executer ce programme en mode de compatibilité pour" et sélectionnez Windows 98 / Windows ME

* Cochez "Mode couleur réduit" et sélectionnez "Couleur 16 bits (655356)"

- Lorsque vous lancez le jeu, une fenêtre d'option s'ouvre systématiquement pour choisir la configuration d'affichage et sonore. Le changement de résolution au-delà de la résolution par défaut peu amener à des problèmes d'affichage ou bugs graphiques.

Si vous possédez le jeu complet, nous fournissons un patch qui permet de le faire fonctionner sur les machines 32 bits. Il est juste nécessaire d'avoir inséré le CD du jeu dans le lecteur pour que le programme le détecte et procède à l'installation lui même.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure