Tintin au Tibet
Titre anglais
Tintin in Tibet
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Conversion (PC)
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
737 votes


titre LE SCENARIO

Avez-vous lu l'album de Tintin au Tibet ? L'histoire en reprend toutes les grandes lignes. Bon, c'est vrai, dans un jeu de plateforme, l'histoire n'est jamais qu'un prétexte, mais dans cette adaptation de la B.D. de Hergé, tout est conforme, à part le premier tableau, où Tintin sauve la vie de Chang, et qui est directement repris de l'album "Le lotus bleu".
Tintin passe des vacances à "l'hôtel des sommets", dans les Alpes, en compagnie de son inséparable Milou et du capitaine Haddock. Une lettre de Chang, arrivée à Moulinsart et renvoyée par Nestor, informe Tintin de la visite imminente de son ami chinois. Mais un article de presse attire l'attention de Tintin: l'avion que Chang a emprunté s'est écrasé dans l'Himalayah. Tous les passagers ont péri, mais "un chinois" voyageant à bord a disparu. Bien sûr, il ne fait aucun doute que Chang ne peut avoir survécu, dans un milieu hostile, sans nourriture ni couvertures.
La nuit suivante, Tintin est troublé par un rêve étrange: son ami Chang l'implore de voler à son secours. Tintin en a le coeur net, ce rêve est prémonitoire. Tintin, Milou et le capitaine Haddock prennent l'avion pour Katmandou.
A travers les 14 niveaux de l'aventure, vous irez à la recherche de Chang, depuis le marché où vous chercherez le sherpa Tharkey, jusqu'à l'antre du yéti, en passant par des vallées verdoyantes puis des pentes enneigées, vous retrouverez la carlingue de l'avion et escaladerez les contreforts du toit du monde.


titre LE GAMEPLAY

En apparence, c'est un jeu très facile à prendre en main. Mais le mieux est de télécharger le manuel mis en ligne par l'équipe.
Pourtant, ne vous y trompez pas ! C'est un jeu particulièrement difficile. Passés les premiers niveaux, vous récupérerez un piolet et une corde, particulièrement utiles tout au long du jeu.
Mais ne cherchez pas ni armes ni coups, ni sorts: ce jeu fait de Tintin un héros anti-violence. Tout est affaire de sauts, d'esquives, il faut se baisser, accélérer au moment opportun, et passer les niveaux sans jamais se battre. Là encore, c'est une fidélité à l'esprit de l'album. Il vous faudra nager parfois, escalader, lutter contre le vent, particulièrement violent lors d'une tempête, escalader en cordée avec le capitaine Haddock, et trouver les bonus cachés, sous forme de pommes d'or, pour obtenir des rallonges de vie. Il faut également veiller à garder l'oeil sur l'horloge qui tourne. Car les tableaux ne sont pas seulement difficiles à cause des objets qui vous dégringolent dessus, des caisses charriées par les torrents de boue, les éboulis qui vous entraînent dans la chute, les amas de neige qui dissimulent des crevasses, ou encore des stalactites qui vous transpercent dans les grottes. Toutes ces épreuves sont chronométrées, et dépasser le temps imparti vous retire une vie. Oui, un vrai parcours du combattant qu'il vaut mieux commencer en mode "facile".
Lors du treizième niveau, dans la lamasserie, vous aurez aussi quelques petits puzzles à résoudre, mais rien de bien méchant. Il faudra jouer des notes de musique, ranger des livres selon les couleurs... De quoi diversifier un peu le jeu.
La dernière difficulté, pas la moindre, est qu'il n'y a pas de système de sauvegarde. Recommencer une partie signifie tout recommencer depuis le début. Heureusement, des codes vous sont attribués tous les quatre tableaux, pour ne pas avoir à tout recommencer. Allez dans la section astuces de la fiche pour trouver les trois codes gentiment postés par Alcatel.
C'est sur ce dernier point que je me permets de soulever un élément négatif : Un code à chaque tableau aurait été le bienvenue, mais au moins, vous êtes prévenus: terminer ce jeu est un vrai challenge !


titre LA BANDE A BONNELL A ENCORE FRAPPE

Lorsque «Tintin au Tibet» a été édité, sur PC et sur les consoles de salon, Infogrames avait lancé de multiples jeux mettant en scène des héros de bandes dessinées franco-belges. «Lucky Luke», «Les Schtroumpfs» ou «Spirou» étaient devenus les fleurons du catalogue de la société lyonnaise, au milieu des années 1990, sans oublier l'inénarrable «Astérix».
Les crédits mettent en avant la fameuse bande à Bonnell, avec Emmanuelle Perigault-Vigier en tête, ou bien Stéphane Bonazza. Les arrangements musicaux et les bruitages sont de Fabrice Bouillon et Emmanuel Régis, mais les musiques sont signées par Alberto José Gonzalez, qui a travaillé sur une vingtaine de jeux au cours des années 1990/2000. Le titre phare, "Les Rives du Yang-tsé-Kiang", vous accompagnera dès le premier niveau, et quelques variations retentiront au cours du jeu. Mais d'autres titres, tout aussi entraînants ou inquiétants, selon les environnements et les actions à mener, rendent le jeu agréable à jouer.
Les graphismes aussi, sont un des points forts du soft. En effet, ils sont fidèles aux dessins de Hergé. Quelques tirades également resurgissent au milieu des cinématiques qui ponctuent chaque passage au niveau suivant, créant un effet comique où Haddock tient le rôle d'amuseur. Vous aurez droit à tout l'arsenal d'injures du capitaine, de moule à gaufre jusqu'à cromagnon en passant par bachi-bouzouk, dans l'esprit BD, avec des bulles et des planches tirées de l'album.
Le jeu est en 2D, et les parcours sont assez linéaires. Vous aurez même droit à un scrolling horizontal de la droite vers la gauche dans le premier niveau. Une petite pointe d'originalité, qui n'apparaît pas dans «Spirou», par exemple, c'est de permettre au joueur d'interagir avec des personnages en se plantant devant et en appuyant sur la touche 'ENTREE' pour créer un dialogue. Cela permet un effet "bande dessinée" assez sympa.


titre TINTIN AU PAYS DU JEU VIDEO

Il est assez étonnant, finalement, de constater que l'aventurier à la houppe, qui a traversé tout le vingtième siècle, de l'époque du colonialisme à la guerre froide, a si peu été adapté au monde du jeu vidéo.
Infogrames, qui détenait la licence, a adapté quatre fois Tintin, et toujours sur le mode du jeu de plateforme.
Dès 1989, «Tintin sur la lune» était adapté des albums "Objectif lune" et "On a marché sur la lune".
En 1996, «Tintin au Tibet» signait le retour du petit reporter sur la scène vidéoludique. Et dès 1997, «Tintin et le Temple du Soleil» était édité, suite au succès assez important de «Tintin au Tibet».
En 2001, Infogrames a édité «Tintin: Destination Aventure», dont l'accueil par le public a été plutôt tiède.
Et Tintin a quitté le jeu vidéo pendant dix ans. En 2011, c'est Ubi Soft, qui avait récupéré les droits entre temps, qui a adapté «Tintin et le secret de la licorne», en corrélation avec la sortie du film d'animation de Spielberg.
Mais en 2011 comme en 1989, le support de Tintin est toujours resté le jeu de plateforme. C'est un peu dommage que le plus grand aventurier du dernier siècle n'ait pas donné envie à Infogrames puis à Ubi Soft de développer un jeu d'aventure façon Indiana Jones. En écrivant ces lignes, je me prends à rêver d'un projet kickstarter lancé pour concrétiser ce projet.


titre LA MEILLEURE BD DE TOUS LES TEMPS ?

Le 24 novembre 2012, le magazine LIRE a sacré "Tintin au Tibet" comme meilleur album de B.D. de tous les temps.
Bien entendu, ce n'est qu'un palmarès, il n'y a rien d'officiel. Mais c'est un des albums les plus aboutis de Hergé. L'album de la maturité. Hergé a souvent dit que c'était dans cette histoire qu'il avait le plus mis de lui-même. Et cette histoire d'amitié entre un Européen et un Chinois, c'était probablement aussi la meilleure pirouette pour faire taire les critiques qui l'avaient désigné comme zélé défenseur de la cause du colonialisme, depuis "Tintin au Congo". Jamais Tintin n'avait autant pleuré au cours d'une aventure, de chagrin d'avoir appris la mort de Chang, ou de joie de le retrouver vivant. Et c'est aussi pour cette raison qu'Infogrames ne pouvait transformer cette oeuvre en "shoot'em all". Un hommage à l'amitié, cela ne peut être adapté qu'avec des esquives de coups et un jeu sans violence. C'est sur cette bonne parole que je vous laisse. Téléchargez donc ce jeu, et relisez aussi l'album, mille sabords ! Vous ne le regretterez sans doute pas.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure