Fiche de la compagnie WizardWorks
NomWizardWorks
Autres nomsThe WizardWorks (Etats-Unis), WizardWorks Software (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1993
Fin1996
Rôle(s)Distribution, Distribution (Etats-Unis), Edition, Edition (Etats-Unis)
Éditeur américain basé à Minneapolis, Minnesota (1993).

Spécialisé dans la production de logiciels sur les segments occasionnel et budget, commercialisés par le biais de grandes surfaces comme Target et Wal-Mart, WizardWorks est également connu pour avoir lancé le genre de jeux de chasse avec la série des «Deer Hunter» développée par Sunstorm Interactive, ainsi que des add-ons à «Doom» et à «Duke Nukem 3D», en plus de ses productions propres.

En 1996, WizardWorks a été rachetée par la société américaine GT Interactive Software Corporation pour 40 millions de dollars en actions (voir Trivia 2). WizardWorks sera fusionnée avec d'autres implantations de GT Interactive Software, également basées à Minneapolis, pour former sa division budget, nommée : «Value Products». En 1996, GT Value Products est alors composée de Slash Corporation, CompuWorks, WizardWorks et MacSoft (cités dans cet ordre par GT).

R.I.P. donc, mais pas tout à fait puisque WizardWorks devient ainsi un label d'édition de GT Interactive Software Corporation, qui se portera plutôt bien grâce à certains "coups" (voir Trivia 3), sera maintenu suite à l'acquisition de ce dernier par Infogrames Entertainment SA. Infogrames, Inc., le nouveau propriétaire de WizardWorks, prendra par la suite le nom d'Atari, Inc. qui finalement fermera cette implantation de Minneapolis en 2004, au bénéfice de celle de Beverly, Massachusetts.


Trivia 1
c'est bien sur ce segment que la société est la plus connue, du moins à ses débuts, grâce à ses séries "Zone" et plus particulièrement "D!Zone".

Trivia 2
il est intéressant de comparer ce chiffre avec l'autre rachat de GT Interactive Software Corporation en 1996, celui de FormGen pour seulement 1 million de dollars, toujours en actions.

Trivia 3
citons notamment ce coup avec «Deer Hunter», un titre de commande développé, c'est assez inhabituel pour être noté, à la demande de l'acheteur logiciels du distributeur Wal-Mart. Son nom : Robert Westmoreland. Son idée : avoir un jeu de chasse (peu courant à l'époque), et en exclusivité. WizardWorks a pu répondre à sa demande et demander sa réalisation à Sunstorm Interactive. Contrat tenu : entre octobre et décembre 1997, les seuls magasins Wal-Mart ont pu commercialiser «Deer Hunter» en exclusivité, pour cette période des fêtes de fin d'année, propice aux ventes de jeux. Où l'on comprend le pouvoir de la grande distribution et de Wal-Mart en particulier ... mais aussi le succès de jeux originaux. Arrêtons-nous quelques années plus loin pour le mesurer. Pour octobre 1998, la société américaine PC Data publie ses statistiques habituelles et là, surprise : «Deer Hunter II» est la meilleure vente (#1), alors que son aîné, «Deer Hunter», obtient toujours un classement très honorable (#7), quant à «Rocky Mountain Trophy Hunter», premier du nom, il n'a pas à rougir de sa position (#18). Avec tant de titres, on pourrait croire l'offre pléthorique, mais c'était sans compter sur un concurrent, «Big Game Hunter», une production Head Games soutenue par Activision et sponsorisé par l'"équipementier" Cabela. Toujours dans cette même statistique PC Data, «Big Game Hunter» affiche un classement plus qu'honorable, dans le sillage du leader (#13). Et tout leader qu'il est, WizardWorks se doit de renouveler le genre. Pour les fêtes de fin d'année 1998, il ne va pas proposer de chasser le canard ni le daim, mais le Stegosaure ou le Velociraptor, avec un titre qui sera lui aussi décliné en série, «Carnivores», grâce à un développement des ukrainiens d'Action Forms. Fin 1999, début 2000, la leader va encore marquer l'actualité en signant un partenariat fort avec Buckmasters, l'association de chasseurs de cerfs la plus célèbre des États-Unis. Il en résultera «Buckmasters Deer Hunting» et «Buckmasters Top Bow Championship», des titres remplis de sponsors : les quads Yamaha, les optiques Nikon, les armes Remington, et j'en passe (Federal ammunition, Woods Wise, Tink's by Wellington Products, API Outdoors, Bear/Jennings Archery, Easton, etc). Dites, on s'éloignerait pas du jeu vidéo, là ?


Jeux distribués








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure