Pray for Death
Année
Genre
Développement
Distribution
Systèmes
systeme systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0,73 et 0,74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
301 votes


titre Présentation du jeu


Savez-vous où réside la Mort? Ou plutôt le Spectre qui matérialise la Mort?
Nos religions nous ont donné des réponses, vagues, mais des réponses tout de même: on parle de limbes, d'enfer, de lieux sordides gardés par des Cerbères.
Et bien grâce aux développeurs de «Pray for Death», on sait désormais que la Mort est un grand joueur plein de nostalgie (aurait donc pu être un assidu d'Abandonware France) qui habite dans un cul-de-sac du continuum temporel, et que l'on nomme Nexus.
La mort a décidé d'organiser un tournoi de gladiateurs, avec un prix à faire pâlir d'envie toutes les momies et tous les zombies du monde: le retour à la vie. Oui, une vie rendue pour une victoire à l'élu qui battra tous les gladiateurs, et qui finira en remportant un duel contre le plus grand champion: la Mort elle-même. Le scénario est retracé. Vous l'avez compris, voici un «Streetfighter-like», mais dans des décors infernaux. Prêts à mourir? Alors, suivez le guide!



titre Le Gameplay

Le jeu se joue seul ou à deux, ou encore à plusieurs, et, à en croire le manuel, jusqu'à seize joueurs.
En mode Un Joueur, vous pouvez jouer en Story Mode ou en Tag Dream ou enfin en Death Mode. J'ai testé le Story Mode: après avoir choisi votre personnage parmi les dix guerriers, vous allez devoir vaincre les gladiateurs à tour de rôle, pour gravir un Arbre de Vie. La dixième branche est réservée à votre double, la onzième pour une créature récalcitrante, et la douzième pour la Mort elle-même.
Dans l'écran des menus, vous pôuvez configurer le nombre de rounds, la durée des combats, les effets (Gore, Shadows...). Le Tag Dream est un mode tournoi, où votre barre de santé ne se renouvelle pas entre chaque combat, ce qui rend votre défi incertain. Et je n'ai pu tester le mode Death Mode. Il y a cinq niveaux de difficulté: Entity, Demon, Zombie, Ectoplasm, Dead.
Vous pouvez également reconfigurer les touches de votre clavier, si vous ne jouez pas avec un Pad.
Je n'ai pas testé les parties en multijoueurs, faute de candidats. Apparemment, on peut se prendre au jeu d'organiser de véritables tournois. Quant à la grille des scores, elle permet de mesurer le nombre de points obtenus grâce aux combos, mouvements, et cela demande une maîtrise que je n'ai pas.
Pour les astuces, les cheats, les combinaisons, il y a certes le manuel de jeu, mais il y a aussi des pages fort utiles, notamment dans les Joysticks n°77 p.185 et n°81 p.128.


titre La mort leur va si bien

Voici un condensé des informations que donne à lire le manuel. Chacun des dix Warriors a une histoire et des spécialités. Il faudra télécharger le manuel pour avoir accès à tous les coups et armes de vos personnages. Pour la plupart des figures et armes, le manuel comporte une parenthèse avec quatre ou cinq points d'interrogation: c'est à vous de trouver la combinaison!


  • Painbriger (le Porte-Douleur): A la fin du XXème siècle, les Etats-Unis d'Amérique ont lancé un programme militaire secret, nommé Bring Hope. La recherche appliquée en robotique a pu mettre au point un prototype de guerrier Droïde, appelé Wardroid 001. Lors de la phase d'essai, le robot devait combattre des Marines parmi les plus aguerris, avec des armes factices. Mais le Droïde a utilisé son intelligence artificielle hors-pair pour subtiliser de vraies armes, et a liquidé 27 Gi's, tout en en estropiant 14 autres. Les autorités ont du le reprogrammer, et les essais ont été concluants. Du coup, Wardroid 001 est devenu le chef d'une unité d'autres robots. C'est à ce moment-là qu'il a révélé sa vraie nature, en galvanisant les robots dont il est devenu le chef sous le nom de Painbringer. Il a fallu deux mois de guerre aux autorités américaines, pour tuer le rebelle mécanique.
    Painbringer a répondu à l'appel de la Mort pour prouver la supériorité des machines sur le vivant.
    Parmi ses spécialités, Painbringer maîtrise l'Ecrasement Laser (arrière, bas, avant, coup de poing rapide, à enchaîner dans cet ordre), la Foudre, la Balafre ou le K.O. Total. L'une de ses armes secrètes est le Concasseur.


  • Jan Fun: Toute ressemblance avec Bruce Lee ne serait pas fortuite mais bien voulue. Comme l'équipe de Light Shock Software avait envie de glisser un Maître des Arts Martiaux au milieu des personnages, elle créa Jan Fun. Mort en 1973 dans des conditions mystérieuses, il était né à Hong Kong et avait émigré aux Etats-unis peu avant l'âge de vingt ans. Maîtrisant tous les arts martiaux, du Karaté au Kung-Fu, Fun avait ouvert un dojo parmi les plus réputés, et avait mis sa famille à l'abri du besoin en tournant des films de kung-fu. En acceptant le tournoi, Fun a l'intention de retrouver les siens, mais veut se venger de la Mort en la battant en duel. Les points forts de Jan Fun? La Flamme de Dragon (Arrière, bas, avant, coup de poing rapide), la Puissance de Chi, le Rugissement du Tigre ou encore le Souffle du Dragon.


  • Sir Maelstrom: La biographie de ce dernier personnage couvre plus de cent ans. Et les mentions historiques sont plus que douteuses. Pour éviter de fâcher tout historien qui lirait ces lignes, nous dirons que Sir Maelstrom est un chevalier de la fin du Moyen Âge, qui a pris les rênes de la Principauté de Valachie, dirigée par un Prince timoré. Sir Maelstrom est un homme de guerre hors pair, mais qui a fait serment d'allégeance à Satan, en lisant le Necronomicon. De ce fait, il leva une armée de fanatiques et saccagea toute l'Europe, livrant les populations à des massacres et à des actes odieux. Son épopée le conduisit de la Hongrie à Constantinople. Mais la folie le dévorait, et il se retourna contre ses plus fidèles chevaliers. Cela favorisa une révolte de ses troupes qui le capturèrent pour le livrer aux princes chrétiens. Sur le bûcher où les flammes consumaient son corps, la créature satanique jura de revenir sur terre se venger. Ce tournoi pourrait lui en donner l'occasion. Parmi ses coups spéciaux, il y a la Méga Hachette ( Arrière, bas, avant, bas, arrière, coup de poing violent), la Hachette de Fantôme (Arrière, bas, avant, coup de pied violent), le Necronomicon ou la Magie Ancienne. Un vrai dur à cuire, foi de testeur!


  • Cthulhu: Si le précédent personnage était inspiré de l'univers de Lovecraft, avec la mention du Nécronomicon, celui-ci est le coeur même de la littérature lovecraftienne: le fameux Cthulhu!
    Ce demi-dieu échoua sur la terre à l'époque où les Atlantes en étaient les maîtres. Capturé et torturé, Cthulhu réussit à s'enfuir pour se réfugier dans les glaces de l'Arctique. Il recruta des mercenaires et fonda une secte vouée à la destruction de cette civilisation de sauvages. La bataille contre les Atlantes eut lieu, et Cthulhu fut sur le point de vaincre lorsqu'il fut mortellement blessé. Mais ses partisans réussirent à détruire la civilisation de l'Atlantide. Depuis les limbes où son âme fut accueillie, Cthulhu assista au renouveau de la terre, avec l'arrivée de l'Humanité, en remplacement de l'Atlantide. Pour lui, le travail n'est donc pas terminé, et ce tournoi est l'occasion inespérée de retourner à son entreprise de destruction.
    Cthulhu possède de nombreux mouvements qui le rendent redoutable: Le Jet de Vase, L'Invisibilité, La Morsure de Ver sont quelques-uns de ses coups préférés, avec La Faux Paralysante.


  • Murgan: Les petits gars de l'équipe italienne de Light Shock ont une curieuse façon de raconter l'Histoire de l'Enfer. Prenons-les au mot, et voici l'histoire de Murgan. Ce dernier était un escroc à la petite semaine, dont la fourberie était insondable. D'après les auteurs du jeu, cette sournoiserie était liée au fait que Murgan était Sarde. Bref, Murgan avait pris l'habitude de voler les troncs de l'église et d'escroquer les membres du petit clergé. Jusqu'au jour où il chercha à escroquer des personnes de meilleur rang, garantissant de meilleures rentrées de devises. Il arnaqua l'aristocratie de l'île.
    Or, Satan avait pris les traits d'un aristocrate, et Murgan le dépouilla d'une grande partie de ses biens. Lucifer le fit capturer par ses créatures démoniaques et, devant tant de fourberies, de lâcheté et de mauvaise foi, lui proposa un marché que personne ne pouvait refuser: soit griller en enfer pour l'éternité, soit remplacer Astaroth, le gardien des Enfers, qui avait tendance à laisser des âmes s'enfuir. Murgan choisit de se reconvertir en cerbère et devint le gardien des enfers le plus sournois de tous les temps. La spécialité de Murgan était de proposer à des damnés de se battre en duel avec lui pour obtenir de partir. Et les siècles s'écoulèrent, Murgan devenant un champion de kickboxing.
    Sa réputation arriva aux oreilles de l'Ange Uriel qui se présenta comme une¨Âme déchue et entra dans les Enfers. L'Ange libéra des hordes de damnés au nez et à la barbe de Murgan, ce qui causa la disgrâce de ce dernier par un Satan excédé. Uriel tendit un guet-apens à Murgan et le tua près des sources du Styx. Le tournoi pourrait permettre à Murgan de retrouver les faveurs de Lucifer et de se venger des armées du Bien. Parmi les spécialités de cette créature du Diable, notons le Roulé-Boulé du démon (Arrière, avant, arrière, avant, coup de pied violent), la Rage d'Astaroth ou la Malédiction de Lucifer


  • Uriel: Le manuel retrace l'histoire de cet ange déchu: avant de connaître les mésaventures que l'on a relatées à travers la biographie de Murgan, il faut juste savoir qu'Uriel avait quitté le Paradis, et se retrouva en compagnie de Lucifer et des autres anges déchus. Mais Uriel refusa de basculer dans le mal absolu, et se trouva chassée par Satan. Après des siècles d'errance solitaire et de réflexion, Uriel rusa et retourna en Enfer, se faisant passer pour une âme damnée. Elle sermonna des millions d'âmes et les poussa à s'enfuir. Plus tard, pansant ses blessures dans les eaux du Styx, Uriel aperçut Murgan qui rôdait, chassée des enfers par Lucifer. Uriel tua Murgan, mais Dieu refusa d'admettre la rédemption d'Uriel et la condamna à errer dans les limbes. Ce tournoi sonne l'heure de son retour en grâce auprès de Dieu.
    Les points forts d'Uriel sont l'Attaque à la Lame (Arrière, bas, avant, coup de poing violent), les Ailes de la Mort, le Coup de Pied de l'Ange et l'Esprit de Gabriel. Et d'autres surprises encore!


  • Pantera: Pamela Gottfried est née et a grandi à Wiesbaden, dans la région de Francfort (Allemagne). C'est au cours de son adolescence qu'elle se rebelle contre sa vie familiale ennuyeuse. Elle devient une disc-jockey de renom, et l'une des mieux payées du circuit. Pour ne pas perdre sa notoriété, elle décida de recourir à des implants dans le cerveau, et se relia à des ordinateurs de plus en plus puissants. Au cours d'un concert, elle s'écroule, victime d'un trop-plein d'énergie, et donc d'un court-circuit. C'est peu de temps après cette mésaventure qu'elle succombe à des pulsions meurtrières et assassine un amant. L'énergie libérée par la personne qu'elle vient d'assassiner la requinque pendant quelques jours. Tuer devient sa seule façon de survivre. Devenue l'ennemie numéro un, elle finit par tomber sous les balles des forces spéciales. En acceptant l'invitation de la mort, elle espère retourner sur terre pour enlever des vies: en effet, son désir de supprimer des vies est resté intact.
    Ses armes de prédilection sont les Lames Mortelles ( arrière, bas, avant, coup de poing violent), mais aussi le Couteau du Destin, la Griffe de Pantera et le Psycho Maniaque.


  • Anubis: Anubis est le dieu égyptien des Enfers. Il commit l'imprudence de défier la Mort elle-même, qui, en le voyant de plus en plus fort, porté par un culte rendu par le peuple d'Egypte toujours plus grand, décida de le supprimer. La mort vient justement de lui offrir de revivre, et Anubis ne compte pas s'en priver. On le verra utiliser le Coup de Pied de Chacal, le Feu Follet ou l'Enigme du Sphinx.


  • Wolfrich: Wolfrich Thurmadson a grandi parmi ses frères vikings et a tôt appris à manier le marteau et la hache. Lors de sa première participation à une bataille, à l'âge de seize ans, le chef lui offre une longue épée pour lui signifier qu'il est devenu un homme. Il devint le meilleur guerrier de sa tribu, et l'un des plus respectés de toute la Scandinavie. Jusqu'au jour où il se lassa de sa vie, et décida de partir avec quelques compagnons d'armes et son meilleur ami, Xenobius qui se montrait pourtant lâche et sournois. Il fut recruté par l'Empire Byzantin pour incorporer la garde d'Elite de l'empereur. Odin, le Dieu des Vikings lui demanda de garder son coffre magique. Xenobius surprit la conversation et jura de s'approprier le coffre divin. Ce dernier finit par trahir son meilleur ami d'enfance, en versant du poison dans une fiole. Wolfrich monta au paradis des vikings (le Walhalla) et jura de se venger. Lorsqu'il apprit que la Mort organisait cette compétition, à laquelle prenait part Xenobius, le guerrier viking sauta sur l'occasion.
    Parmi les coups et combos les plus redoutables de Wolfrich figurent le Coup de Marteau (avant, arrière, avant, coup de poing rapide), le Courroux d'Odin ou le Tonnerre de Thor.


  • Xenobius: Enfant délaissé et mal aimé, Xenobius avait le profil et le mana pour devenir un grand magicien. Mais pour devenir sorcier, il faut bénéficier d'un apprentissage dès son plus jeune âge. L'enfant Xenobius a vécu livré à lui même, avec la seule affection prodiguée par son ami Wolfrich. Mais Xenobius a conscience de ses pouvoirs et sait qu'il ne pourra jamais rivaliser avec son ami, qu'il jalouse plus qu'il l'admire. Devenu adolescent, il apprend la magie tout seul, et pense pouvoir rassembler des objets magiques en partant avec Wolfrich dans sa quête d'aventure. Les compagnons de Wolfrich ont mis en garde le guerrier contre le caractère sournois de Xenobius, mais Wolfrich n'a pas voulu les écouter. Et lorsque Xenobius a surpris la conversation entre Odin et son ami, il a décidé de mettre la main sur ce que renferme ce coffre magique. Une fois son forfait accompli, Xenobius a ouvert le coffre et pris le livre magique qu'il contenait: le Necronomicon. Mais sans les connaissances de base, il a été ensorcelé par la magie d'Odin, et a vieilli de dix ans par semaine. A seulement 22 ans, Xenobius est mort en vieillard. Il a répondu à l'appel de la Mort car il veut remettre la main sur le Necronomicon et apprendre à en canaliser la magie. Xenobius possède des coups spéciaux comme leGlobe Spectral (bas, arrière, avant, coup de poing violent), l'Ascension Magique ou l'Ouragan Glacial.



Bien entendu, ces dix personnages ont tous des antres spécifiques, avec des décors dédiés: Murgan est dans les enfers, Pantera dans une rue avec plein d'éléments techno, Jan Fun est dans son dojo, Wolfrich sur un quai à proximité de drakkars. Et même si les testeurs de l'époque (Monsieur Pomme de Terre sur Joystick) ont dénigré les décors, moches et sombres, c'est plutôt une affaire de goût. J'ai beaucoup aimé les décors du tombeau égyptien d'Anubi et les égouts qui abritent la créature Cthulhu.

A noter: les personnages ont tous une façon de crier victoire, souvent très amusante: on ne peut enlever l'humour de l'équipe de Light Shock Software! Mention spéciale à Sir Maelstrom qui s'enlève sa tête de métal et fait un prout, pour célébrer une victoire en duel. Ou encore Cthulhu qui se transforme en pieuvre "disneyïforme" (j'invente le mot, tant pis!).



titre L'univers de Lovecraft à la sauce spaghetti

Lorsque «Pray for death» est arrivé dans les bacs, en septembre 1996, les jeux inspirés par l'univers de Lovecraft étaient assez nombreux, notamment dans le secteur de l'aventure: «Alone in the Dark», «Prisoner of Ice» ou «Shadow of the Comet» en étaient les plus célébres. Et en 1996, au moment où sort ce titre, il y a eu «Quake», en attendant «Necronomicon», édité par DreamCatcher Interactive en 2001.
Cependant, ce jeu est le seul à mettre en scéne l'univers si particulier de Lovecraft avec un gameplay de baston. Et si l'on en croit un des trivias sur sa fiche éditée par MobyGames, «Pray for death» est le seul jeu à mettre en scène le personnage jouable de Cthulhu.
Le jeu est le fruit d'un travail d'équipe resserrée autour de Massimiliano Calamaï et Francesco Iorio, qui dirigent le studio transalpin de Light Shock Software. Jeu particulièrement écrit (vous avez pu vous en rendre compte à la lecture de la fiche), avec des décors pas si pauvres que ça, un gameplay amusant, avec une bordée d'insultes échangées entre les personnages avant le duel, c'est un titre qui marque le début de la carrière des deux premiers nommés.
Francesco Iorio a poursuivi sa carrière internationale en travaillant comme chef de l'équipe de programmation de Broken Sword, et encore pour le troisième opus des Chevaliers de baphomet (excusez du peu!!). Il a également travaillé sur le premier Tony Tough.
Quant à Massimiliano Calamaï, son nom est crédité sur de nombreuses fiches de jeu, en Italie et à l'international. Il a travaillé sur des projets qui ont connu une carrière mondiale, mais provenant du studio de Ligurie (Artematica, avec l'adaptation de la BD italienne d'Alfredo Castelli en point and click: «Martin Mystère:Operation Dorian Gray», en 2005. En 2009, un de ses autres jeux a connu un succès mondial:«Diabolik:the Original Sin». La carrière de ce vétéran se poursuit à l'heure où ces lignes sont rédigées (février 2015).


titre Conclusion


Ce style de jeu, on aime ou on n'aime pas. Moi, j'aime pas trop les jeux de baston. Cependant, j'ai trouvé l'interface et la jouabilité beaucoup plus agréables que celles de «Cyber Gladiators», qui est sorti au même moment. Les testeurs de l'époque ont loué «Virtua Fighter» ou «Battle Arena Toshinden», passant sous silence ce jeu moins médiatisé. Pourtant, il se dégage quelque chose des personnages et des décors. Une certaine écriture ressort de ce jeu. N'exagérons pas, ce n'est pas non plus un jeu très intellectuel, mais il pourrait constituer un moyen de faire ses premiers pas dans ce type de jeu, et possède toutes les qualités pour vous défouler une petite demie heure, le soir en rentrant du travail. Un jeu à essayer, rien que pour rigoler un peu, seul ou à plusieurs: jusqu'à 16 personnes, à en croire le manuel. Ready to diiiie? Perfect!

titre Lancement

Jeu testé sous Virtual PC avec windows 98. Le jeu fonctionne: choisir de le lancer à partir du fichier installé sur votre disque dur (C chez moi). Choisir le fichier Pray ou MSDos. J'ai noté des bruits désagréables qui se déclenchent au bout de quelques minutes de jeu. Mais sous Dos, pas de soucis. Jeu également testé sous Dosbox, en version 0.73 et 0.74, par Batjijo et The Uploader, que je remercie chaleureusement.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure