Amen : The Awakening
Année
2000 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
580 votes




titre Présentation

«Amen:The Awakening» aurait pu être le survival game de l'an 2000. Pas tant dans l'histoire, mais plutôt dans son gameplay et dans l'approche nouvelle du FPS.
Le scénario? Noël 2032. La jolie nuit de Noël va étendre son manteau blanc, et les gentils petits enfants vont s'endormir grâce au marchand de sable. Ils seront gâtés parce qu'ils ont été sages, hein.
Pan, raté! C'est le Père Fouettard qui est passé. En effet, ce Noël risque d'être le dernier de l'Histoire de l'Humanité. Un mal étrange (un virus, une malédiction?) frappe le genre humain: près d'un tiers des terriens bascule dans une folie meurtrière et assassine tous ceux qu'ils rencontrent, sans discernement. On est dans le scénario apocalyptique, tel que l'an 2000 a consciemment (ou non) généré à foison.
Entre l'univers de «Resident Evil», «Silent Hill» ou «Alone in the Dark», on entre dans une histoire horrifique et gore. En quelques jours, la fin du monde se précise. Les Gouvernements tentent de créer des zones de sécurité pour sauvegarder les personnes saines. En Europe, une Organisation de la Résisitance réussit à créer des zones sécurisées pour les personnes non contaminées. Mais en Amérique du Nord, cette opération tourne mal.
Un Commando de durs à cuirs dirigés par "vous", en la personne de Bishop 6, est envoyé par l'Europe pour sauver ce qu'il reste de la bannière Etoilée. 88 ans après avoir sauvé le Vieux Continent de l'Allemagne Nazie, les Européens volent au secours des Ricains menacés d'extinction par un mal diabolique. Un FPS solo (et un mode multiplayer semblait devoir être développé)qui mélangeait l'action à l'aventure: des phases de résolution d'énigmes devaient ponctuer les phases de combats et d'action pure. Car au-delà de l'action, la question était de savoir d'où venait cette épidémie? Comment l'éradiquer? Un jeu qui réinventait le FPS en somme.


titre Le projet qui fit grandir Jon Mavor

Entre 1997 et 2000, un jeune programmeur a mobilisé toute son énergie sur ce projet. Remarqué par Chris Taylor en personne, Jon Mavor avait travaillé sur «Radix:Beyond the Void» en 1995. Et surtout sur «Quake». Chris l'a présenté à la direction de Cavedog, et c'est sur «Total Annihilation», que Jonathan (Jon) a développé son talent. Assez pour que Ron Gilbert, lui confie la direction du projet de ce jeu révolutionnaire.
Jon Mavor a créé un moteur spécifique pour donner un rendu cinématographique à l'ensemble: ce moteur a été baptisé l'Amengine. Greg Mc Martin, lead designer du projet, a créé les personnages et a su donner aux décors une atmosphère unique. Et Jeremy Soule, le musicien attitré de Humongous Entertainment, qui a composé la musique de «Total Annihilation», a réalisé quelques titres qui auraient pu être des hits. (On aura encore l'occasion d'évoquer ce génie, le musicien des Elder Scrolls ou des jeux Harry Potter poursuit sa carrière à l'heure où ces lignes sont rédigées, en août 2015).
Pour en revenir à Jon Mavor, le projet a été annulé alors qu'il était presque terminé, à la fin du premier trimestre 2000. On peut penser que le projet était trop ambitieux, à côté d'autres développements tout autant onéreux. On peut aussi imaginer qu'il y a eu des désaccords entre ceux de la création et ceux de la direction, dans un contexte économique difficile.
Non seulement la carrière de Jonathan n'en a pas été obstruée, mais Jon a su rebondir sur de multiples projets, jusqu'à ce qu'il crée, en 2008, une société qui continue d'exister en 2015: Uber Entertainment, qui a fait une brillante campagne Kickstarter pour le jeu «Planetary Annihilation».
Si «Amen» fut la dernière prière pour Cavedog, ce fut la bénédiction pour Jon. Amen pour Cavedog, Awakening (Eveil) pour Jonathan Mavor.


titre Trivia

«Amen» n'est pas mort et enterré. Une équipe s'est reconstituée autour de Gregory Mac Martin, qui a hérité des droits sur le jeu apparemment, et a tenté de ressusciter le projet en 2012, sous un autre nom, avec une Campagne Kickstarter. Faute de Backers, «Consortium» a dû être abandonné une seconde fois.
Mais Greg est un opiniâtre et son projet a rassemblé les fonds au printemps 2015; le jeu est d'ores et déjà greenlighté sur Steam. «Consortium» est développé par Interdimensional Games et l'équipe est pilotée par Greg Mc Martin himself, Jason Zayas (un ancien de Sierra qui a bossé sur les séries Leisure Suit Larry, Space Quest et King's Quest) et Jeremy Soule, évidemment, qui va donner à ce jeu la partition qu'il mérite.


titre Pour en savoir plus

http://www.tauniverse.com/cavedog/amen/preview.shtml



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure