Vette !
Année
1989 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
625 votes


titre Présentation

Entre 1988 et 1990, Spectrum HoloByte a profité du développement de «Falcon AT» pour s'essayer à d'autres formes de simulateurs. Cela a donné «Tank» et «Vette !», qui nous intéresse ici. "Vette", c'est le surnom affectueux de la Chevrolet Corvette, un bolide présenté pour la première fois en 1953 et qui en est actuellement à sa septième génération. Lorsqu'on parle de piloter une voiture de sport, on pense tout de suite à «Test Drive II», et on pourrait s'attendre à un jeu aussi superficiel (et néanmoins distrayant), mais ce serait oublier l'expérience de Spectrum HoloByte en matière de simulateurs.

Première chose à savoir : «Vette !» est avant tout un duel entre deux pilotes. En effet, votre but est d'atteindre l'arrivée avant un adversaire qui pilotera au choix une Porsche, une Lamborghini, une Ferrari Testarossa ou une Ferrari F40. Pour ne pas vous laisser en reste, quatre types de Corvette sont à votre disposition : Stock, ZR-1, Twin Turbo et Sledgehammer. Dans le garage, un tableau et un graphique présentent leurs performances générales pour vous aider à faire votre choix. Autre bon point, comme «Falcon», «Vette !» autorise les affrontements entre deux joueurs sur deux PC reliés par modem ou port série. L'autre grande innovation, c'est le décor du duel. Ici, ce n'est pas sur une petite route de campagne que les deux bolides vont se courser, mais dans la ville de San Francisco, ni plus ni moins. Et les programmeurs n'ont pas pris leur tâche à la légère : ils ont reproduit San Francisco en 3D ! Bien sûr, les bâtiments sont de simples parallélépipèdes de taille variable, mais toutes les rues et routes principales y sont (y compris la section en zig-zag de la Lombard Street), ainsi que les reliefs et les bâtiments emblématiques comme le Transamerica Pyramid. On pourra ainsi reconnaîtreEt ce n'est pas du tout, il y a aussi la circulation : voitures, cars, camions, motos s'y déplacent. On croise aussi des piétons, modélisés très simplement, qui se promènent, quelques inconscients s'aventurent même sur la route. Tout cela ne vous facilitera pas la tâche.

«Vette !» propose quatre courses. La première part du zoo de San Francisco, au sud-ouest, face à la baie, et se termine au Golden Gate au nord, un pont pour lequel les graphistes 3D semblent avoir un faible, puisqu'on le trouve aussi dans «Flight Simulator 4» et «F/A-18 Interceptor». La deuxième course va du Golden Gate au Bay Bridge, l'immense pont suspendu en acier de sept kilomètres de long, au nord-est. La troisième va du Bay Bridge au zoo. Enfin, la quatrième regroupe les trois autres en un tour complet de la ville. Cependant, et c'est là une autre qualité majeure de «Vette !», le circuit n'est pas imposé. Vous pouvez prendre les routes que vous souhaitez, l'essentiel est d'arriver au bout avant votre concurrent. Cependant, que vous choisissiez de passer par le centre-ville ou de longer la côte, il y a un passage obligé, au milieu de chaque course, par un périphérique, dans lequel il faut simplement rouler tout droit en évitant les voitures. Mieux vaut percuter les glissières, qui ne font pas perdre de vitesse, que les autres véhicules. L'entrée dans le périphérique est signalée par une banderole verte, tandis que celle de l'arrivée est évidemment à carreaux noirs et blancs.

Votre meilleur allié, c'est votre tableau de bord : outre les informations habituelles, il affiche également la rue où l'on se trouve et la prochaine rue transversale, les signaux routiers que les graphistes n'ont pas modélisés en 3D (feux tricolores, panneaux de signalisation), et, sur simple appui d'une touche, le plan de la ville avec les deux voitures en compétition. Hé oui, «Vette !» a un GPS avant l'heure, sans la voix digitalisée tout de même ! Et comme «Falcon AT», il y a même les vues à gauche et à droite, et une vue aérienne, avec ou sans tableau de bord, qui suit la Corvette et dont il est possible de régler l'angle. Il faudra bien cela pour se frotter aux trois niveaux de difficulté autorisés. En mode "trainee", aucun souci à avoir, les policiers sont devant la télé, toutes les infractions sont autorisées, et la Corvette est indestructible, même si les chocs la ralentissent. En mode "rookie", la police intervient et vous interpelle en cas d'infraction. Pour un simple excès de vitesse, vous pouvez choisir une excuse bidon dans une liste pour plaider l'indulgence du policier. Certaines fonctionnent, d'autres non, et dans ce cas c'est l'amende. Pour une infraction grave, comme l'écrasement des piétons, aucune excuse ne sera autorisée. Des chocs répétés peuvent également endommager le moteur et le rendre inutilisable. Il existerait des garages pour la remettre en état, mais je ne les ai pas trouvés. Le mode "pro" est le plus difficile.

Spectrum HoloByte a soigné son logiciel jusque dans l'emballage, qui contenait un gros manuel, deux cartes de San Francisco, et deux jeux de disquette, 3'1/2 et 5'1/4. Curieusement, alors que les deux contiennent la version CGA, la version EGA n'était fournie qu'en 5'1/4, signe de la populartié de ce format à l'époque. Comme dans «Falcon AT», «Tank» et «Welltris», les auteurs ont utilisé le mode EGA haute résolution, boudé par les autres graphistes alors qu'il donne des résultats excellents. Les décors en 3D sont tout aussi bien réalisés et surpassent ce qui se faisait à l'époque. Hélas, cette richesse visuelle avait un prix, il fallait un 286 pour que l'animation suive. Là où «Vette !» décoit, c'est dans sa bande-son. Alors que la carte AdLib avait de plus en plus d'adeptes, ici seul le haut-parleur interne est exploité, le bruit de moteur est donc irritant au possible. «Vette !» a quelques autres défauts, parmi lesquels la gestion des collisions. Les véhicules ne s'entrechoquent jamais, ils se traversent, tout simplement. Cela ralentit la Corvette, mais les autres véhicules n'en souffrent pas le moins du monde, même votre concurrent qui passera gaiement sous les roues d'un car sans ralentir ! Autre défaut, plus compréhensible en raison des limites techniques, les autres véhicules n'ont aucune forme d'intelligence artificielle. Ils restent sur leur file, tournent si nécessaire, n'accélèrent ou ne ralentissent pas et ne cherchent jamais à s'éviter. Si vous roulez trop lentement, ceux qui vous suivent vous traverseront purement et simplement. Sur le périphérique, les véhicules ont aussi tendance à apparaître parfois au dernier moment. Malgré ces défauts, «Vette !» reste un jeu très novateur et ambitieux, et il est vraiment dommage qu'il n'ait pas eu le même succès que «Falcon», car cela aurait pu motiver Spectrum HoloByte à sortir d'autres villes sous formes d'extension, ainsi que des version améliorées et plus réalistes du jeu. Ce ne fut pas le cas, et par la suite seuls «Test Drive III» et «Car and Driver» tentèrent de proposer le même type de conduite ouverte en extérieur.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier VETTE.EXE d'un des deux répertoires, CGA ou EGA.
Attention, le jeu EGA plante si vous choisissez d'affronter la Lamborghini.

Voici les touches importantes :

Espace - Frein à main
1-6, 0 : vitesses
D : afficher / cacher les dommages
H : afficher / cacher la carte
F1 : gauche
F2 : vue par défaut
F3 : droite
F4 : poursuite
F5 : poursuite avec tableau de bord
F7 / F8 : élever / baisser caméra
F9 / F10 : élever / baisser le nez de la caméra



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure