Commander Keen : Invasion of the Vorticons
Année
1990 (Sortie US)
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65




titre Histoire

Vous êtes Billy Blaze, petit garçon de 8 ans au Q.I. de 314, en d'autres termes, vous êtes un génie ! Vos capacités hors normes vous ont permis de construire un vaisseau spatial fait de bric et de broc trouvé chez vous. Le soir, quand vos parents sont de sortie et que votre baby-sitter finit enfin par s'endormir, vous mettez le casque de football américain de votre grand frère et devenez Commander Keen, l'explorateur de l'espace.

Cette nuit-là, vous partez explorer Mars, mais une fois sur place, vous vous faites voler quatre objets indispensables pour faire fonctionner votre vaisseau spatial et pouvoir rentrer chez vous. Il est temps de partir à l'aventure et d'aller récupérer par la force ce qui vous appartient ("Marooned on Mars"). A la fin, vous réussissiez à rentrer sur Terre. Mais quel ne fut pas votre surprise en découvrant en orbite autour de votre planète un vaisseau mère Vorticon prêt à la pulvériser. Vous ré-embarquez dans votre vaisseau sitôt vos parents couchés pour prendre d'assaut le vaisseau Vorticon et les empêcher de mener à bien leur plan ("The Earth Explodes"). Enfin, dans l'ultime épisode ("Keen Must Die !"), Commander Keen se rend sur Vorticon VI pour mettre fin à la menace des envahisseurs. Au cours de l'affrontement final, Billy Blaze fera cependant une étonnante découverte : l'identité du grand responsable lui est étrangement familière...

titre Historique

Au début des années 90, le studio id Software n'a pas encore réalisé ses plus grands jeux («Wolfenstein 3d» «Doom» et «Quake») et reste une petite société texane créatrice de sharewares pour Apogee Software. La saga Commander Keen est la première création de la société du duo John Carmack (futur programmeur du moteur 3D des jeux précités) et John Romero (futur designer des jeux précités), accompagné de l'équipe originale (Tom Hall et Adrian Carmack). Commander Keen constituera l'une dee leurs rares expériences dans le genre plates-formes mais assurément la plus réussie. Avant d'inventer et de se spécialiser dans le first person shooter, id Software ne sortira que le très moyen «Dangerous Dave in the Haunted Mansion» une année plus tard.

Les épisodes "Marooned on Mars", "The Earth Explodes" et "Keen Must Die !" forment les trois épisodes de la trilogie «Invasion of the Vorticons», le premier ayant été diffusé gratuitement sous forme de shareware.

titre Influences

Pour un shareware sorti au début des années 90, «Commander Keen» est pile dans la moyenne d'un point de vue graphique. Le titre affiche un rendu EGA (16 couleurs) très coloré, dans un style enfantin. id Software n'en est pas encore à faire dans l'ultra-violence et «Commander Keen» a très clairement l'allure d'un jeu pour enfants.

Les décors des différents niveaux sont suffisamment variés pour que ne ressente pas la pauvreté graphique de l'ensemble. Ne vous attendez à rien de révolutionnaire, il faudra patienter jusqu'au quatrième épisode pour bénéficier de décors en extérieurs détaillés. Dans "Marooned on Mars", au contraire, on traverse essentiellement des labyrinthes constitués de blocs de couleurs. On apprécie cependant la variétés d'items qu'il est possible de trouver au travers des niveaux et le design complètement fantaisiste des ennemis, comme tiré tout droit de l'imagination d'un jeune enfant. "Keen Must Die !" n'apporte pas d'amélioration graphique, au contraire. Si le joueur évolue dans un tout nouvel environnement (la planète Vorticon), celui-ci se révèle beaucoup moins séduisant. Aux environnements intérieurs se succèdent de nouveaux en extérieurs, aux couleurs rose et grise. Les villages Vorticon et autres cavernes donnent une impression de niveau réalisé à la va-vite. Les seuls niveaux réussis sont ceux qui font intervenir une base de lancement, avec ses fusées.

La partie sonore, faite de bips très basiques, n'a rien d'extraordinaire et évoque celle de «Wolfenstein 3D». Le jeu ne comporte par ailleurs aucune partie musicale.

titre Gameplay

"Marooned on Mars" est un jeu de plateforme en vue de profil où le joueur doit rassembler plusieurs pièces de vaisseau disséminés au sein des niveaux. Billy Blaze peut se déplacer sur la planète Mars, dans une vue de dessus, où il peut pénétrer au sein de niveaux, sans savoir si l'un des objets qu'il recherche est présent. C'est une des particularités du jeu : la présence de niveaux facultatifs où l'on peut récupérer des items afin de simplement augmenter son score ou de trouver des objets bonus (le fameux Pogo, permettant à Billy Blaze de faire de très grands sauts). Les niveaux eux-même sont plutôt ouverts, avec la possibilité dès le départ de partir dans plusieurs directions pour trouver des bonus pour augmenter son score. Les pièces manquantes sont toujours en fin de niveau, derrière une porte qu'il est nécessaire d'ouvrir avec une clef. Les derniers niveaux deviennent d'ailleurs de plus en plus grands et labyrinthiques et ne manqueront pas d'en égarer certains, le jeu ne proposant bien sûr aucune automap.

Une autre différence avec un jeu de plate forme traditionnel est la possibilité pour le joueur de tirer sur les ennemis avec son pistolet laser, certains d'entre eux ne pouvant qu'être détruit de cette manière. Comme dans les futurs doom-like de id Software, il est nécessaire de gérer ses munitions car certains passages nécessitent obligatoirement une arme. Alors que la plupart des ennemis sont peu dangereux et prévisibles (cinq sur les six que comportent l'épisode), le plus redoutable d'entre eux, le Vortigon, sorte de renard sauteur se révèle être un adversaire impitoyable : résistant et suivant le joueur à travers le niveau, il donnera tellement de fil à retordre que sa puissance sera revue à la baisse dans l'épisode suivant. La durée de vie du soft n'est pas très élevée et une petite heure suffira pour en venir à bout, d'autant que le challenge proposé est loin d'être insurmontable. Les amateurs de scoring et de passages secrets (l'épisode comporte un niveau secret) y passeront peut-être un peu plus de temps.

Dans "The Earth Explodes", le joueur doit détruire plusieurs canons disséminés dans un gigantesque vaisseau afin d'empêcher la destruction de la terre. Billy Blaze peut se déplacer à travers le vaisseau, dans une vue de dessus, où il peut pénétrer au sein de niveaux, sans savoir si l'un des canons à détruire est présent. Le pogo est déjà disponible dès le début de la partie. Les canons à détruire sont systématiquement en fin de niveau, entourés de Vortigons très agressifs. Dans ce volet, on voit apparaître des petits puzzles au sein même des niveaux. Tout d'abord, la présence d'interrupteurs modifiant la position de certains blocs du niveau ou éteignant la lumière, certains ennemis ne réagissant plus à votre présence (les Vortigons, qui ne se jette ainsi plus sur vous mais continue leur chemin tout droit). Un second type de puzzle est la présence de créature se déplaçant sur les murs sur lesquels le joueur peut monter pour accéder à des zones en hauteur.

Le Vortigon, qui se révélait être un adversaire très dangereux dans "Marooned on Mars", est ici beaucoup moins dangereux car souvent placé dans des espaces clos. Une nouvelle espèce de Vortigon fait cependant son apparition et se révèle encore plus dangereuse : plus résistante et armés d'un pistolet laser, elle sera la raison principale de la défaite du joueur. Les développeurs, vicieux, ne manqueront d'ailleurs pas une occasion de placer cet ennemi en très grand nombre à la fin du niveau, près des canons à détruire, la mort du joueur l'obligeant à recommencer depuis le début. La durée de vie est beaucoup plus élevée en raison d'une difficulté revue à la hausse. Entre les Vortigons armés de lasers et les passages plate forme millimétrés, les derniers niveaux du jeu constituent un véritable challenge qui vous contraindront le joueur à s'y reprendre à plusieurs fois. Il est à noter que cet épisode ne comporte aucun niveau secret.

Enfin, dans "Keen Must Die !", le joueur doit trouver et détruire le Boss des Vorticons. Billy Blaze peut se déplacer sur la planète, dans une vue de dessus et choisir le niveau qu'il l'intéresse. Un nouvel item exclusif à cet épisode fait son apparition, l'ankh, rendant le joueur totalement invincible pour une courte durée. Aux niveaux ouverts se succèdent des niveaux horizontaux, le plus souvent sur deux étages (un en extérieur, l'autre souterrain). La partie puzzle / plate-forme a laissé place à un gameplay avec de très nombreuses phases de shoot, qu'il n'est le plus souvent pas possible d'éviter. Par ailleurs, le stress de jeu est d'autant plus important que les munitions se font rares. Tout a été cependant été revu dans cet épisode, malheureusement à la baisse. La difficulté est élevée mais pour de mauvaises raisons. Certaines situations sont parfois impossibles à gérer. À titre d'exemple, citons l'ouverture dans laquelle il faut nécessairement passer, bloquée par un ennemi sur lequel on ne peut pas tirer. D'autres petits détails agacent vite, tels que les les bébés vorticons qui paralysent le joueur à leur contact, présents à certains endroits en nombre ridiculement élevé . On se retrouve a alors attendre un long moment en espérant ne pas être touché par l'une de ses créatures. À cela s'ajoute enfin l'inégalité entre certains niveaux, courts et faciles à d'autres longs et pénibles. Une difficulté plus importante était certes à attendre pour ce "Keen Must Die !" mais il est regrettable qu'elle se fasse au détriment du gameplay et du plaisir de jeu.

Le bestiaire a été entièrement revu, auquel s'ajoute un boss final. On affronte désormais de nouvelles espèces de Vorticons : les VortiMom, gros Vorticons sur lequel on peut grimper et cracheurs de boules de feu. Une seconde espèce de Vorticon fait son apparition et se révèle encore plus dangereuse que toutes les précédentes : le Vorticon Ninja. Rapide, résistant (4 coups de pistolet sont nécessaire pour en venir à bout), il constitue l'adversaire le plus fréquent dans certains niveaux. Les développeurs, toujours aussi vicieux, ne manqueront d'ailleurs pas une occasion de placer cet ennemi en très grand nombre à la fin des niveaux. S'ajoute enfin un ennemi inoffensif (que l'on tue d'un simple contact) et un alien vert lanceurs de rayons lasers, afin de masquer la répétitivité des situations. La durée de vie a été elle aussi revue à la baisse, augmentée par la difficulté parfois ridicule de certaines situations évoquées plus haut. La plupart des niveaux sont facultatifs, on peut donc terminer le jeu très rapidement avec les niveux essentiels (au nombre de trois, dont un facilement finissable si l'on trouve la sortie secrète). À noter qu'un niveau secret est présent dans cet épisode, accessible d'une façon plutôt originale.

titre Conclusion

Sans être un grand jeu, «Commander Keen : Invasion of the Vorticons» est un titre original reposant sur des mécanismes de jeu simples mais efficaces. Pour les habitués du genre de plates-formes, "Marooned on Mars" est une balade de santé. "The Earth Explodes" se révèle beaucoup plus agréable à jouer, avec un vrai challenge pour le joueur. Alors que ces deux volets laissaient présager d'un final en apothéose, "Keen Must Die !", lui, est une véritable déception. id Software joue la carte de la facilité en ramenant son bébé à un shooter médiocre. «Commander Keen : Invasion of the Vorticons» reste malgré tout un petit classique auquel il faut s'être essayé moins une fois !

titre Rappel

Ce jeu n'est pas abandonware. Il est en vente sur Steam, sur le site d'ID Software (développeurs) et sur le site de 3D-Realms (ex-Apogee, éditeur). Donc nous ne vous fournissons que la version shareware.
Steam ne vend que l'intégrale des cinq épisodes en download.
ID Software vend les deux séries séparément en download.
3D-Realms vend les deux séries séparées en download, ou l'intégrale sur CD-ROM.

titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier KEEN1.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.










Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure