Gruntz
Année
1999 (Sortie FR)
Développement
Edition (Europe)
Edition (Etats-Unis)
Distribution (France)
Systèmes
systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
439 votes


titre Gruntz vs Grognons

Au Pays de Groan, il y a un drôle de peuple, plongé dans une enfance éternelle, et qui s'amuse du matin au soir. Leur roi les maintient dans cette sérénité puérile, et les conduit vers des aires de jeux où chacun peut s'adonner à un loisir ou à une distraction.
Grumley courait après son ballon quand il est tombé nez à nez avec un mécanisme composé de trois boutons violets. Très vite, le roi a compris que chaque bouton devait être maintenu appuyé. Gromley et Grimley ont aidé Grumley à actionner le mécanisme étrange. Et plus loin, un tourbillon magique est apparu.
Grumley n'a pu empêcher la surprise de le faire lâcher le ballon, et ce dernier a dévalé la pente en direction du portail magique. Personne n'a pu empêcher Grumley de s'y engouffrer.

Toute la scène a été espionnée par les ennemis des Gruntz, les Grognons, qui jalousent l'innocence des Gruntz. En voulant affronter les gentils Gruntz, les Grognons les ont effrayés, et les Gruntz se sont enfui à travers le portail, suivis par des Grognons assoiffés de vengeance. Pour revenir au pays de Groan, les Gruntz devront trouver tous les fragments de la pierre de Warp, niveau après niveau, tout en combattant ou en distrayant leurs ennemis.

titre Entre Puzzle-Game et Stratégie

Le jeu propose deux campagnes en mode solo: le mode "quête" ou "aventure", au travers duquel vous allez explorer une map à la recherche d'un fragment de pierre du Warp. Vous devez trouver le fort où vous attend le Roi, et lui remettre la pierre. Quatre niveaux par environnement, soit 32 niveaux à explorer, et un niveau bonus si vous avez trouvé les secrets. Sans omettre un niveau tutoriel où vous apprenez le B.A.-BA du jeu.
La seconde campagne, c'est le mode "Baston" qui vous conduit à affronter des ennemis dirigés par l'I.A. du jeu, ou d'autres humains si vous choisissez le mode Multijoueurs.
Dans le cas du multi, vous pouvez accéder au mode "Quête" en coopératif. Enfin, pour ceux qui ont épuisé tous les modes, en niveau facile ou difficile, vous avez enfin un éditeur de niveaux qui va considérablement allonger la durée de vie de votre soft.
A la racine du jeu, vous avez accés au manuel en français, et, pour l'éditeur de niveaux, un fascicule en anglais.
En plus du manuel et du tutoriel, vous disposez, à chaque niveau, de points d'information qui affichent des consignes pour vous guider à travers les énigmes et les obstacles.

Au cours du jeu, vous allez apprendre à créer d'autres Gruntz, avec une paille à glu, et un Fourz pour cuire les petits êtres que vous créez au fur et à mesure des niveaux.
Vous allez devoir suivre des chemins tracés sur lesquels se dressent des obstacles sous la forme de grognons plus ou moins armés. Pour les combattre, il faudra miser sur le nombre de combattants ou sur vos armes. Au pire, vous pourrez utiliser des jouets, grâce à la touche Y (à chaque instant, vous pouvez atteindre l'aide de jeu en tapant F1) et détourner l'attention de vos ennemis.
Lorsqu'un Grunt a un outil ou bien une arme, il ne peut en avoir d'autres, à moins de lâcher le précédent outil / arme, qui disparaît de l'écran.
Le mégaphone permet de gagner un objet dans vos ressources, et vous devez montrer suffisamment de stratégie pour ne pas exposer vos Gruntz les plus fragiles, en n'hésitant pas à faire se replier vos bonshommes.
Des artefacts, des mécanismes, des pyramides, des touches secrètes permettent de déverrouiller des accès, ou de récupérer des objets qui vous débloqueront. La canette de Zap Cola vous recharge la jauge de santé (barre verte), et chaque utilisation de votre outil (ou de l'arme durant un combat) puise dans la jauge bleue d'énergie, qui se reconstitue seule en quelques secondes.
Vous allez également devoir apprendre à ne pas confondre le clic gauche qui commande "d'aller", et le clic droit qui commande "de faire/utiliser" votre outil ou arme à cet endroit précis.
Exemple : si vous cliquez sur un trou avec le clic gauche, votre Grunt équipé d'une pelle ne rebouchera pas le trou, mais tombera dedans et mourra. Stratégie, stratégie !
Enfin, dans l'hypothèse où vous auriez jeté un objet (bien regarder la map et votre parcours avant de commencer votre quête) ou perdu une vie, rendant le succès à ce niveau complètement impossible, vous avez la possibilité de "détruire" vos Gruntz restants, et de recommencer votre niveau depuis le début.
Vous disposez de points de sauvegarde judicieusement disposés, en général accessibles à partir des marches d'un podium aménagé pour peser le poids d'un objet récupéré plus tôt (ce qui empêche le joueur de tourner en rond sans savoir qu'il est dans une impasse !) : gants, pelle, paille, pierre de Warp...
Au gré de vos aventures, les énigmes se corsent et les ennemis deviennent plus farouches. Sur le net, des dizaines de cheat codes sont présents sur les sites de jeux. La plupart sont du domaine de la rigolade : par exemple, il existe un mode "Traître" qui transforme vos Gruntz en psychopathes qui assassinent leurs camarades. Un jeu de stratégie, mais d'abord un jeu fun et plein d'humour.

titre Conclusion

Entre «Croc» et «Spyro», entre les «Lemmings» et «Warhammer», voici un jeu beaucoup plus original que ce que les tests d'époque ont exprimés.
Un brin plate-forme, un tantinet arcade, un zeste de puzzle-game et une part importante de STR et de jeu de réflexion, «Gruntz» est un de ces jeux hybrides qui ponctuent le passage à l'an 2000. Un jeu qui cherche à renouveler le genre et qui fait la synthèse de tout ce qui a fait un succès au cours des années précédentes.
Quand on a pris bonne note du nom du chef de projet, Kevin Lambert, le concepteur de «Claw» ou de «Get Medieval», et plus tard de «Sanity : Aiken's Artifact», on sait que ce jeu n'est pas bon par hasard. C'est bien le fruit d'une équipe bourrée de talent, celle qui a fait de Monolith Productions un studio renommé et reconnu, à l'entrée dans le XXIéme siècle. Un studio dont les productions ont été, entre autres, «Blood», «Rage of Mages», «Shogo», «Septerra Core» ou encore «No One Lives Forever». Et tellement d'autres encore ! Non, non, détrompez-vous, «Gruntz» n'est peut-être pas un chef d'oeuvre, mais il a l'étoffe d'un grand jeu, bourré d'humour. Hasta la vista !

titre Lancement

Testé sous VPC et win 98, VMware et XP et sous Win 7 et 64 bits.
Sous Win 7, le jeu ne s'installe pas sur le disque dur et les cinématiques et sauvegardes ne fonctionnent pas. Par contre, le jeu fonctionne en plein écran (avec un temps de chargement un peu long) avec les sons, et conserve la mémoire des niveaux débloqués (apparemment, à condition de ne pas avoir triché pour sauter un niveau).
Sous Win XP, l'expérience de jeu est totalement satisfaisante en cochant la compatibilité avec Win 95, mais j'ai eu des problèmes d'affichage (des graphismes qui clignotent, des détails qui ne s'affichent pas). Bon jeu !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure