Suzuki Alstare Challenge
Titre anglais
Extreme 500
Titre allemand
Grand Prix 500ccm
Année
1998 (Sortie FR)
Genre
Développement
Distribution (Europe)
Distribution (France)
Distribution (Espagne)
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
163 votes


titre Présentation


Si les sports automobile sont abondants sur PC, on trouve encore peu de simulations de courses de motos à la fin des années 90. On a bien quelques jeux de motocross comme «Motocross Madness» ou des jeux de courses de 500cc orientées cascades et arcade comme « Extreme Biker», mais les jeux de course de moto restent encore rares, en attendant Superbike ou «GP500».

En 1998, Ascaron signe donc un jeu plutôt attendu dans la communauté des Bikers, avec ce titre que l'on ne doit pas confondre avec «Redline Racer» (Suzuki Alstare Racing est le titre de la version Dreamcast de ce dernier).
Comme souvent, le titre hésite entre arcade (qui permet d'attirer un public large) et simulation (pour flatter le sens perfectionniste des vrais amateurs de gros cubes) et cela peut s'avérer rédhibitoire pour les résultats des ventes. Top ou Flop, que dire de ce jeu ?

titre Menu classique

Le jeu est sans surprise. Vous allez débuter par l'affichage d'une page de menu où les réglages par défaut vous donnent un statut de débutant sur le circuit d'Allemagne, par une météo ensoleillée, des adversaires "réalistes" et vous incarnez le pilote Alex Hofmann.
Vos premiers pas sur ce jeu doivent vous inciter à bien farfouiller partout sur les pages de menus et d'options, afin de comprendre les différentes options.
Vous accédez également à des pages d'informations qui vous aident à sélectionner votre circuit, le nom du pilote, la cylindrée (125, 250, 500 cc), la météo, les réglages.

Vous allez opter pour une course qui aura pour effet de vous entraîner, ou des essais, et lorsque vous serez prêt(e)s, vous choisirez le grand prix. Pour ne pas débuter votre course en peloton de queue, il faudra procéder aux qualifications, et pour y briller, il faudra aussi cliquer sur "Entraînement".
Les qualifications vous donnent l'occasion de rouler pendant 30 minutes ou pendant douze tours, et c'est le tour le plus rapide qui sera pris en compte pour votre positionnement sur la ligne de départ.
Lorsque vous aurez domestiqué les réglages propices à la conduite sur route sèche ou bien humide, vous cliquerez sur l'option "Warm Up" qui permet d'effectuer un tour de chauffe et de procéder aux réglages d'ajustement de votre bolide, des pneus aux freins en passant par les amortisseurs.
La course vous donnera un tableau de performances et votre classement sera donné au milieu des 25 autres pilotes (virtuels ou réels). Pour progresser, il faudra consentir à passer de nombreuses heures sur le jeu, avec joystick ou (aïe aïe aïe !) au clavier. Et surtout, il faudra télécharger le gros manuel de plus de 70 pages et en dévorer les détails qui vous ouvriront les chemins de la gloire.

titre Commandes

Le menu vous donne les commandes par défaut, que vous pouvez changer, naturellement.
Au clavier, les commandes par défaut sont les suivantes :

Accélérer : A
Freiner : Y
Gauche : Flèche gauche
Droite : Flèche droite
Rapport Supérieur : Flèche haut
Rapport inférieur : Flèche Bas
Roue arrière : CTRL
Voir derrière soi : Barre Espace

titre Conclusion

Par souci de réalisme, le studio ASCARON Sports a confié à l'équipe Racing Factory, à Bochum, le soin de tester le jeu et de comparer la vraie conduite de celle de la simulation. Le test au joystick a même été réalisé par le pilote allemand Alex Hofmann, champion 1998 sur 250 cc.Peut-être que votre testeur n'a pas su exploiter tout le filon de ce titre, mais j'ai trouvé le jeu plutôt orienté "arcade" que "simulation", avec des accidents qui ne se caractérisent jamais par la mise hors service de votre véhicule. L'IA ne m'a pas non plus semblé très novatrice, avec un troupeau de pilotes assez facile à surclasser dans les lignes droites et même dans les courbes.
Au final, le jeu est reposant car quoi qu'il advienne, vous n'avez pas vraiment à craindre le game over. Pour contrebalancer cet avis de trop grande facilité, peut-être aurais-je dû me lancer dans un vrai championnat en mode "pilote professionnel" pour comparer avec les courses en mode "débutant" incluant des aides au pilotage qui vous rendent quasi indéboulonnables. Un titre fun, mais qui ne convaincra guère les puristes.

titre Lancement

La version automatisée est la plus aisée à utiliser. Un menu vous permet de choisir le wrapper graphique, et de paramétrer votre configuration, d'utiliser un éditeur de motos. Aucun bug constaté et pas de CD requis pour y jouer. Mais si vous préférez "bricoler" votre installation et vos paramétrages, téléchargez l'archive du jeu. Non testé en multiplayer. Le manuel affirme que l'on peut jouer en réseau jusqu'à 26 personnes. Bon amusement.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure