Fiche de la compagnie THQ (Toy HeadQuarters)
NomTHQ (Toy HeadQuarters)
Autres nomsTHQ, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1990
Rôle(s)Distribution (Allemagne), Distribution (Europe), Edition
Site officielhttp://www.thq-games.com
Site annexehttp://www.thq.com/fr/
Développeur, éditeur et distributeur américain initialement basé à Calabasas puis à Agoura Hills, California (1990).

Fondé par Jack Friedman, THQ commence son activité dans le segment des jouets traditionnels (voir Trivia 1) pour investir le segment des jeux vidéo au second semestre 1990 et à partir de 1994, se concentrer uniquement sur ce segment, en abandonnant les jouets. En tant que licencié officiel Nintendo, la société se fait connaître du grand public par ses trois premiers titres qui s'appuient sur des succès de presse, voire du petit ou du grand écran. Effectivement, «Peter Pan & The Pirates», «Home Alone» (alias "Maman j'ai raté l'avion") et «Where's Waldo» sont des noms qui parlent à tout un chacun. En dehors des licences déjà évoquées, la société est également responsable de conversions de jeux à succès comme «Pit-Fighter» sur Super Nintendo. Le ton est dores et déjà donné sur sa politique d'acquisition de licences mainstream et la commercialisation de titres basés sur ces licences. Ce modèle économique n'est pas bien original, mais il a prouvé son efficacité (voir Trivia 2) et si THQ entend faire la différence, c'est en élargissant son partenariat initial avec Nintendo (voir Trivia 3).

Que l'on ne s'y trompe cependant pas, et même si THQ a racheté la division New Ventures de Broderbund Software (voir Trivia 4), la société reste une toute petite structure, de moins de 20 employés, mais qui joue le rôle d'éditeur pour des développeurs extérieurs indépendants. Pour autant, sa soif de croissance est flagrante. Elle ouvre ainsi son capital pour la seconde fois en 1992 (voir Trivia 5), multiplie les achats de licences (puisque c'est son modèle économique) ainsi que les accords de développements, et intègre pour la première fois des développeurs à son siège de Calabasas, en rachetant la société américaine Black Pearl Software. Même si ses titres de diversifient sur toutes les consoles Nintendo et même pour la MegaDrive de SEGA, les affaires vont au plus mal pour THQ. Pour autant, les ventes ne faiblissent pas, voire augmentent. Cependant, à cause d'un taux de conversion du dollar peu favorable, mais aussi de développements de plus en plus coûteux, la société annonce des pertes de 16 et 17 millions de dollars, pour deux années consécutives, 1993 et 1994. Des réductions de coûts et des cessoins d'actions sont bien réalisées pour limiter les pertes, mais rien n'y fait. Jack Friedman, le fondateur, quitte la société en 1995, remplacé par son directeur financier, Brian Farrell.

L'année 1995 est ainsi celle de la renaissance : le nombre de sorties est doublé, les accords de licences sont renégociés mais la masse salariale est divisée par deux. Après deux années de pertes, la société renoue avec les bénéfices, mêmes s'ils restent modestes comparés au chiffre d'affaires (600.000 dollars). La tendance se confirme et s'amplifie l'année suivante, puisque la société atteint quasiment les deux millions de dollars de bénéfices. Entre temps, la société a ouvert une implantation au Royaume-Uni et s'est offert deux développeurs américains : Inland Productions et Heliotrope Studios.


Elle est aussi distributrice de jeux PC sur le sol américain (les Broken Sword ou "Chevaliers de Baphomet", distribués par Virgin en Europe mais par THQ aux USA).


En 2000, THQ rachète Volition Software (les créateurs de Freespace), en difficulté suite à la faillite de leur éditeur habituel Interplay.

THQ devient alors progressivement un gros éditeur comme UbiSoft ou Electronic Arts, rachetant au fil des années plus d'une quinzaine de studios de développement, et devient du même coup un distributeur mondial avec des bureaux dans de nombreux pays.

THQ achète aussi des droits d'adaptation exclusifs à long terme pour des franchises comme :
- Les Films Disney/Pixar
- Warhammer 40 000 (l'univers fantastique-S/F de Games Workshop)
- UFC et WWE, deux organisations de sports de combats "extrême" (Ultimate Fighting Championship et World Wrestling Entertainment)

Quand THQ rachète un studio, il achète aussi la majorité de sa propriété intellectuelle (donc de nouvelles licences à exploiter).

Studios ayant appartenu à THQ :
- Mass Media, USA, créé à la fin des 80's, acheté en 2007, fermé en novembre 2008.
- Locomotive Games, USA, créé en 1997 comme DT Production, puis Pacific Coast Power and Light, acheté et renommé par THQ en 1999, fermé en novembre 2008.
- Outrage Games,USA, créé en décembre 1997 comme Outrage Entertainment, acheté le 4 avril 2002, fermé en 2004.
- Paradigm Entertainment, USA, créé en 1998, acheté par Atari, racheté par THQ en mai 2006, fermé en novembre 2008.
- Heavy Iron Studios, USA, créé par THQ en 1999, "libéré" comme société indépendante en mars 2009.
- Big Huge Games, USA, créé en 2000, acheté en janvier 2008, revendu en mai 2009.
- Helixe, USA, créé par THQ en 2000, fermé en novembre 2008.
- Sandblast Games, USA, créé en 2002 par THQ sous le nom Cranky Pants Games, fermé en novembre 2008.
- Concrete Games, USA, créé par THQ en 2004, fermé en janvier 2009.
- Incinerator Studios, USA, fondé par THQ en 2005, "libéré" comme société indépendante en mars 2009.

Studios appartenant à THQ :
- Blue Tongue Entertainment, Australie, créé en 1995, acheté en novembre 2004
- GameFx, USA, acheté en mai 1998
- Volition, USA, créé en 1996, acheté en septembre 2000
- Rainbow Studios, USA, créé en 1996, acheté en 2001
- Relic Entertainment, Canada, créé en mai 1997, acheté en mai 2004
- Universomo, Finlande, créé en 2002, acheté en mai 2007
- Juice Games, Royaume-Uni, créé en 2003, acheté en 2006
- THQ Studio Australia, Australie, créé par THQ en 2003
- Virgil Games, USA, créé en 2005, acheté en 2006
- Kaos Studios, USA, créé par THQ en 2006
- Midway Studio San Diego, USA, acheté en août 2009 après la faillite de Midway, Warner Bros achetant les autres studios de Midway

Son adresse (US) : 29903 Agoura Road, Agoura Hills, CA 91301.
Son adresse (FR) : 1 rue Saint Georges, 75009 Paris.


Trivia 1
THQ commercialise alors, soyons précis, des figurines comme celles de Peter Pan ou de Vanilla Ice ("Ice ICE baby"), et des jeux de plateau, comme celui basé sur .

Trivia 2
remettons-nous dans le contexte de 1991. La politique d'exploitation de licence va déjà bon train, avec notamment la licence "The Simpsons" utilisée par Acclaim Entertainment, la licence "The Little Mermaid" utilisée par Capcom U.S.A., mais c'est vraisemblablement Konami, qui use et abuse des licences, avec pas moins de sept jeux basés sur la licence "Teenage Mutant Ninja Turtles", entre 1989 et 1991.

Trivia 3
l'accord Nintendo couvrait initialement l'Amérique du Nord (États-Unis, Canada, Mexique) mais THQ a rapidement obtenu les droits d'édition pour l'Amérique Latine, l'Asie (hormis le Japon, évidemment), l'Australie et l'Europe. Le Monde, quoi !

Trivia 4
après trois années d'existence et de cartouches de jeux pour Nintendo Entertainment System, Broderbund New Ventures n'a pas fait la différence et Broderbund Software entend s'en débarrasser pour se consacrer sur le marché des logiciels pour micro-ordinateurs. THQ en acquiert donc l'entièreté, ainsi que son catalogue : «Battle of Olympus», «Legacy of The Wizard», «Dusty Diamond's Allstar Softball» et «The Guardian Legend».

Trivia #
parfois l'industrie du jeu vidéo est tellement petite que des alliances contre-nature sont inévitables. Effectivement, lorsque Sega et Softbank signent avec THQ un accord de distribution de sept jeux pour Sega Saturn en janvier 1997 («Destruction Derby», «Krazy Ivan», «Assault Rigs», «Adidas World Power Soccer», «G Police», «Sentient» et «Tenka»), c'est un peu contraint et forcé puisqu'il s'agit d'apporter des jeux à la Saturn, alors que tous ces jeux sont développés par Psygnosis, alors filiale de Sony, le concurrent le plus important de Sega.

Médias

Interview dans Hyper n°82 (8/2000) p040

Jeux distribués








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure