ASCARON ENTERTAINMENT

1991 2009PuceAllemagne Gütersloh (voir sur l'atlas)
Autres noms : Ascon Software GmbH, Ascon GmbH
Développeur, éditeur et distributeur allemand basé à Gütersloh, Nordrhein-Westfalen (1991).

Fondé par Holger Flöttmann, avec une vocation de développeur uniquement, Ascon Software devient rapidement éditeur et distributeur de jeux de stratégie et de gestion, comme The Patrician, ou encore la série des ANSTOSS/On the Ball, connue en France sous le nom Carton rouge.

Holger Flöttmann avait débuté avec Rainbow Arts, et avait fondé Thalion en 1988, qu'il avait revendue à AriolaSoft en 1991.

Pour éviter d'être confondue avec d'autres sociétés portant le même nom, la société s'est renommée Ascaron Entertainment en 1996, notamment après la menace d'une société suisse dénommée Ascom.

La société foisonne de créativité, et l'un des premiers titres, The Patrician, lance une des sagas les plus prolixes, ainsi que ANSTOSS, que pilote Gerald Köhler avec brio.

Les détracteurs de Holger évoquent son manque de rigueur financière et son manque de stratégie pour des délais de développement trop courts. C'est l'argument que retiennent les témoins des difficultés croissantes de la société, qui a par ailleurs connu non pas une mais deux faillites !

La première survient en 2001, mais les titres de la société sont porteurs et des délais sont accordés, permettant à l'entreprise de renflouer ses caisses.

En 2002, Holger a non seulement rétabli le comptabilité du groupe, mais s'offre le rachat de Ikarion, que son éditeur a laissé tomber de façon peu élégante. Holger conserve le personnel des studios Ikarion, localisés à Aix-la-Chapelle, ainsi que Franz Stradal, son pdg, et renomme l'entité Studio II Software GmbH.

L'année 2002 est celle de l'apogée du groupe : Le studio de Aachen travaille sur un RPG (Armalion) qui deviendra Sacred. L'internationalisation est en marche, avec des accords de distribution des jeux passés avec Infogrames ou Electronic Arts.
Au Royaume-Uni, Holger acquiert des bureaux à Birmingham et y installe ses annexes pour conquérir le marché Britannique : Ascaron Entertainment UK Limited.

L'âge d'or est de courte durée : Köhler est débauché par EA et devient le patron d'une saga qui concurrence ANSTOSS : LFP. Et le géant américain intente un procès à Ascaron pour l'empêcher d'utiliser les noms des joueurs de football, car EA a payé la licence qui ôte ses droits à Holger ! ANSTOSS 4 doit être jeté au pilon, et les pertes financières dépassent les 1,8 millions d'euros !

Pour essayer de se refaire, il y a la saga Sacred, dont le premier opus a crevé le plafond du groupe : Mais le développement s'éternise et mobilise soixante personnes pendant plus de trois ans. Les bugs font mauvaise presse, le portage pour Playstation et Xbox est une catastrophe.
En juin 2009, la seconde faillite est prononcée, et aucun délai ne viendra sauver la compagnie.
Studio II peut terminer l'addon de Sacred 2 avant de mettre la clé sous la porte.

Petite consolation, Daniel Dumont, l'un des chefs de projet sur le développement de Tortuga : Two treasures, a créé Gaming Minds Studios en 2009, avec le noyau dur de Ascaron. En 2020, la société reste florissante, et a pu continuer de distribuer les licences d'Ascaron (sauf celles de sacred, que le repreneur Koch Media a récupérées).

R.I.P.

Minifier le texte
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.