BULLFROG PRODUCTIONS

1987 2000PuceRoyaume-Uni Guildford (voir sur l'atlas)
Autres noms : Bullfrog Productions Ltd.
Développeur britannique basé à Guildford, Surrey (1987).

Fondé par Les Edgar et Peter Molyneux, l'idée était de créer des jeux un peu plus "intellectuels" que la masse de jeux d'arcade qui sortent à cette période. Après une adaptation d'un jeu Commodore 64 sur Amiga, le studio se lance dans un projet révolutionnaire : Populous, un jeu dans lequel le joueur dirige un peuple en modifiant le terrain et en utilisant des "pouvoirs divins". Un nouveau genre de jeu venait de prendre forme, le God-Game, mais il fallait encore trouver un éditeur prêt à prendre le risque de financer un projet dans un genre inconnu, et seul Electronic Arts a relevé le défi.

Surfant sur la vague God-Game, sortent successivement Populous II et Powermonger (1992). Entre 1992 et 1995, la société se diversifie avec des jeux de stratégie (Syndicate en 1993), de gestion (Theme Park en 1994) ou encore d'action (Hi-Octane en 1995).

En janvier 1995, Electronic Arts rachète Bullfrog, alors que Peter Molyneux était déjà consultant pour cette même société depuis 1994. Bullfrog reste une entité à part entière au sein d'Electronic Arts et maintient ses locaux à Guildford. Par ailleurs, le logotype Bullfrog reste indemne et n'est pas remplacé par celui d'Electronic Arts. Par la suite sortent deux jeux qui vont devenir des best-sellers : Syndicate Wars et Theme Hospital. Mais en 1997, Peter Molyneux quitte Bullfrog, excédé par la pression d'Electronic Arts, avec des jeux sortants trop vite et qu'il juge inachevés. L'individu n'a pas vraiment tort : certains jeux, et Theme Hospital est concerné, sont connus pour être perclus de bugs. Il part donc pour fonder une nouvelle société, Lionhead Studios (voir Trivia), alors que son dernier projet, le jouissif Dungeon Keeper, est sur le point de sortir chez Bullfrog.

Si Peter Molyneux est une personnalité emblématique de Bullfrog, les mécontentements touchent bien évidemment d'autres employés, comme Mike Diskett, Fin McGechie et Guy Simmons, qui eux quittent Bullfrog pour aller fonder la société britannique Mucky Foot Productions, laissant leur Creation inachevée ... Après le départ de Peter Molyneux, Bullfrog manque d'inspiration et sort des suites, qui sont sans contestation de bons jeux mais qui n'ont plus l'aspect novateur des premiers, même s'ils bénéficient des dernières innovations techniques : Populous: the Beginning et Dungeon Keeper 2.

En septembre 1999, Les Edgar quitte la tête de Bullfrog pour se consacrer à d'autres affaires (comme le financement de la société britannique Stainless Games), mais reste tout de même consultant. Il est remplacé par un homme de chez Electronic Arts Canada, un certain Bruce McMillan, qui est célèbre pour avoir lancé la série à succès FIFA Soccer.

En 2000, Electronic Arts fusionne ses studios anglais de Langley avec les studios Bullfrog mais l'implantation de Guilford est fermée au profit de la nouvelle implantation de Chertsey. Auparavant bicéphale, EA-UK a désormais une structure monocéphale. En août 2000, Electronic Arts décide d'abandonner la marque Bullfrog et le dernier jeu portant son logotype est Theme Park World, connu aux USA sous le nom de Sim Theme Park (avec un logo SIM rappelant la série SIM de Maxis, appartenant également à Electronic Arts). On a pu finalement revoir à nouveau le logotype Bullfrog sur quelques compilations ou rééditions budget, comme pour rappeler la marque de fabrique Bullfrog aux fanatiques de ce studio. Mais Bullfrog en lui-même est bel et bien fermé depuis le déménagement à Chertsey, même si la plupart des employés Bullfrog sont restés au sein de EA-UK, employés à développer la série «Harry Potter».

Quoiqu'il en soit, Bullfrog est un nom qui ne laisse pas indifférent. Pendant plus de 10 ans ce studio a accumulé les succès, tout en innovant dans de nouveaux styles de jeux et de gameplay : Populous, Powermonger, Syndicate, Magic Carpet, Theme Park, Theme Hospital, Dungeon Keeper ... Tous ces jeux ont marqué l'histoire du jeu vidéo et chacun d'entre nous a sûrement une histoire personnelle à raconter sur l'un d'eux.


Trivia
Lionhead Studios sera financé à 100% par ses deniers propres et du beau monde ne tardera pas à la rejoindre, comme Mark Webley (Theme Hospital), Demis Hassabis (Theme Park) et Steve Jackson.
Minifier le texte
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.