Fiche de la compagnie Papyrus Design Group
NomPapyrus Design Group
Autres nomsPapyrus Design Group, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1987
Fin2004
Rôle(s)Conversion (PC), Développement
Développeur américain basé à Watertown, Massachusetts (1987).

La société américaine a marqué nos mémoires de rétros en 1989 quant elle a commercialisé «Indianapolis 500: The simluation» d'abord sur PC puis sur Commodore Amiga. Ce jeu était un véritable OVNI à sa sortie, visant la jouabilité et un réalisme tant au niveau du moteur 3D (avec ses différents angles de vues) qu'au niveau des bruitages. Croyez-le ou non, les titres suivants allaient chacun faire mieux que leur illustre prédécesseur : «Indycar Racing» puis «Nascar Racing».

En 1995, Papyrus Design Group est racheté par la société américaine Sierra On-Line. Papyrus devient ainsi la division racing de Sierra (voir Trivia 1) et «IndyCar Racing II» (1996) devient le premier jeu Papyrus à sortir après le rachat de Sierra (voir Trivia 2). Cependant, pour certains, ce rachat est à peine supportable. Effectivement, Papyrus Design Group a perdu beaucoup de son autonomie et de sa créativité. Pour ne citer qu'un exemple, la commercialisation d'«IndyCar Racing II» sous les formes que l'on connaît (versions PC et Macintosh, ainsi que leur packaging) est issue de tracasseries mal vécues en interne. Il est notamment dit que Sierra ne voulait pas de la version MacOS et avait imposé son boitage. Finalement, Papyrus Design Group avait eu gain de cause mais ces oppositions avaient découragé un certain nombre de personnels Papyrus qui ont fait sécession en juillet 1996, pour se lancer dans une nouvelle aventure, celle de 5D Games (voir Trivia 3).


Trivia 1
sur le site archivé de Sierra On-Line, on peut voir une bannière intitulée : "Papyrus IS Motorsports".

Trivia 2
«IndyCar Racing II» sera suivi par «Road Rash», un jeu un peu à part dans le catalogue Papyrus, car signé par Electronic Arts plutôt que par Sierra, étant donné son origine sur 3DO. En octobre 1996, «Road Rash» va également inaugurer le lancement du service "Internet Multiplayer Matchup" qui permet, outre de jouer jusqu'à 8 sur l'Internet, de chercher des joueurs selon divers critères comme la position géographique, la configuration matérielle, la qualité de la liaison par modem ou encore le ou les modes de jeu préférés.

Trivia 3
un groupe de cinq personnes avait ainsi quitté Sierra pour fonder 5D Games, présidée par Todd Farrington. «Millennium Four : The Right», leur premier jeu pour Windows 95 et MacOS (car celà, ils y tiennent plus que tout, vous l'avez compris) ne sera pas un jeu de courses auto et ceci pour deux raisons. La première est consubstantielle à leur départ de Sierra : considérés comme la division racing de la société, chez Sierra, ils n'auraient même pas pu émettre l'idée de développer un titre qui ne concernerait pas le sport automobile. La seconde raison est d'ordre purement juridique car si 5D Games avait sorti un jeu de courses, les avocats de Sierra n'auraient eu aucun scrupule à leur tomber dessus.

Médias

Reportage dans Computer Gaming World n°114 (1/1994) p102
News dans Strategy Plus / Computer Games n°63 (2/1996) p015
News dans Génération 4 n°86 (3/1996) p036
Article dans PC Gamer n°3-3 (3/1996) p165
News dans Génération 4 n°92 (10/1996) p024
News dans Joystick n°75 (10/1996) p026









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure