JEAN-CHARLES MEYRIGNAC

18/07/1965PuceFrancePuce
Programmation, Programmation C64
Aussi connu(e) sous le(s) nom(s) de MCoderPassionné de mathématiques et de défis intellectuels en tous genres, Jean-Charles Meyrignac apprend la programmation sur ce qui se fait de moins cher à l'époque : une calculatrice Texas Instrument. En économisant, il parvient à s'acheter un Oric 1 et apprend l'assembleur. Très vite, il devient obsédé par l'optimisation de son code et la recherche des meilleures solutions techniques possibles. La mort accidentelle de son père le convainc d'arrêter ses études pour de venir programmeur pofessionnel, au grand regret de sa mère. Fin 1984, il répond à une petite annonce pour travailler chez EH Services, où il effectue des conversions de leurs logiciels éducatifs. Quelques mois plus tard, EH Services devient Titus. Les deux ans et demi que passe Jean-Charles Meyrignac à Titus tournent au cauchemar : son perfectionnisme maladif se heurte à l'indifférence de ses supérieurs qui veulent sortir leurs jeux à une date butoir, peu importe leur finition, sans laisser le temps à leurs programmeurs de se familiariser avec les différents modèles de micros. De plus, l'ambiance est exécrable, et le harcèlement moral règne en maître. Meyrignac quitte Titus début 1989, en même temps que Philippe Pamart, l'auteur de Titan. Il réalisent en indépendants des conversions sur CPC pour Silmarils, puis Meyrignac se tourne vers le milieu des demomakers, où il peut enfin s'adonner à la maîtrise technique de l'Atari ST. Il lui faut pourtant gagner sa vie, et en 1990, il entre chez Ocean France, où il réalise les versions ST d'Ivanhoe, Cabal et Toki. Cette fois, l'ambiance de travail est bien meilleure, et l'équipe se préoccupe davantage de la qualité technique et ludique des jeux. Après la fermeture du studio l'année suivante, grâce à un coup de pouce de Pascal de France, Jean-Charles Meyrignac travaille chez Cryo avec Nicolas Choukroun et Laurent Cluzet sur leur projet Trashman. Malheureusement, lorsque l'éditeur du jeu, Electronic Arts, met fin brutalement au projet, Meyrignac fait un burn-out et doit consulter un psychologue pour remonter la pente. Il continue néanmoins à travailler pour Cryo sur le jeu publicitaire Super Dany et sur Timecop, dont la version Mega-CD est elle aussi annulée alors que le jeu était terminé. Il passe ensuite quelques mois chez Power and Magic Development, la compagnie fondée par Marc Djan et Pierre Adane, puis chez Comptoir des Planètes, le studio composé de plusieurs ex-membres de Cryo, où il programme Trucks, et enfin Quantic Dream. Il quitte le milieu des jeux vidéo en 2002.

Participations a la creation

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees