ANDREW BRAYBROOK

31/10/1960PuceRoyaume-UniPuce
Assistance / support technique, Conception, Programmation, Programmation Amiga, Programmation principale
Andrew Braybrook commence à programmer en COBOL sur un ordinateur central IBM à l'âge de 18 ans. Il écrit des petits jeux, dont une adaptation de Space Invaders. Il s'intéresse aussi de près au Dragon 32, un micro-ordinateur anglais presque entièrement compatible avec le TRS-80 CoCo américain. Braybrook s'associe alors avec Steve Turner pour former Graftgold. Peu de temps après, il abandonne le Dragon 32, trop confidentiel et peu soutenu par les revendeurs, et passe au C64. Deux de ses premiers jeux pour cette machine, Paradroid et Uridium, acquièrent immédiatement une grande popularité, le premier grâce à son originalité et son animation fluide, le deuxième grâce à sa vitesse d'exécution. Andrew Braybrook est élu programmeur de l'année 1986 par les lecteurs de Computer + Video Games, et atteint la deuxième position pour ce titre en 1985 et 1987. Lorsque Graftgold passe de Hewson à Firebird pour l'édition de leurs jeux, Braybrook s'initie à la programmation pour le processeur 68000. Son premier jeu pour 16 bits, la conversion de Rainbow Islands, est un défi technique en raison du grand nombre d'objets graphiques à l'écran (personnages, arcs-en-ciel, bonus). Le défi est relevé haut la main, le jeu se vend très bien en dépit du retard de sa sortie. La popularité d'Andrew Braybrook est au plus haut en Grande-Bretagne, y compris parmi ses confrères comme les Bitmap Brothers. Le développement d'Uridium 2 est suivi mois par mois par les magazines Joystick (France), The One (en Angleterre) et Micromania (Espagne). Le jeu sort toutefois en plein déclin de l'Amiga. Graftgold doit abandonner le développement sur cette machine, mais Braybrook préfère laisser tomber la programmation de jeux que travailler sur PC et quitte la société en 1998. Il travaille depuis chez Eurobase.
ANDREW BRAYBROOK
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees