DREAMFORGE INTERTAINMENT

1990 1999PuceEtats-Unis
Autres noms : Event Horizon Software
Développeur américain initialement basé à Greenburg, puis à Jeannette, pour finalement s'établir à nouveau à Greenburg, Pennsylvania (1993).

Fondé par Christopher L. Straka, Thomas J. Holmes et James H. Namestka, Event Horizon Software développe son premier titre sous le nom de DarkSpyre (1990). Vinrent par la suite Dusk of the Gods (1991), The Summoning (1992) et Veil of Darkness (1993).

Ce dernier titre marqua la fin du nom Event Horizon Software, la société revient sous le nom de [cie_232,Dreamforge Intertainment] et sous les auspices d'une collaboration avec les sociétés américaines Strategic Simulations et TSR pour la licence «Advanced Dungeon and Dragons». Le premier titre à être issu de ces accords est Dungeon Hack (1993), puis vinrent par la suite les titres Ravenloft: Strahds Possession, Menzoberranzan (tous deux en 1994) et Ravenloft: Stone Prophet (1995).

Les deux titres suivants ont connu un certain succès auprès des joueurs et un bon accueil : Anvil of Dawn (1995) créé à 100% par DreamForge, a effectivement été déclaré jeu de rôle de l'année par les magazines papier «Computer Gaming World» (CGW) et «Computer Game Review» (CGR). Également sorti en 1995, Chronomaster a été nominé parmi les jeux d'aventure de l'année par le magazine papier «Computer Gaming World» et est l’œuvre du célèbre auteur de science fiction Roger Zelazny.

L'année 1996 a été celle des jeux pour le couple Microsoft Windows 95/DirectX. War Wind (1996) a obtenu l'Editor’s Choice du magazine «PC Gamer». Deux sorties pour l'année 1997 : 101 Dalmatians: Escape from DeVil Manor et WarWind II: Human Onslaught. Début 1998, sortie importante, celle de Sanitarium qui a reçu un excellent accueil et qui a obtenu, comme War Wind, l'Editor’s Choice du magazine «PC Gamer».

Trivia
La raison du changement de nom depuis Event Horizon Software en DreamForge Intertainment pourrait être la mainmise par un site pornographique sur le nom de domaine eventhorizonsoftware.com et la nécessité de la société de s'en démarquer pour éviter l'amalgame. En parlant d'amalgame (par contre, utilisé ici dans son acception de procédé de langage), "Intertainment" est un mot valise issu de la fusion entre "INTERactive" et "enterTAINMENT".

Pour en savoir plus

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.