INTELLIGENT GAMES (IG)

1988 2002PuceRoyaume-Uni Londres (voir sur l'atlas)
Autres noms : The Intelligent Games Company
Développeur britannique initialement basé à Kiln House puis à West Kensington, London (1988).

Fondé par Matthew Stibbe sous le nom de The Intelligent Games Company, le premier titre de la société est Imperium (1989), édité par Electronic Arts. Le titre avait développé l'année précédente alors que Matthew Stibbe n'avait que 18 ans et était encore un étudiant en histoire. Diplôme obtenu, le deuxième titre de la société est Nam 1965-1975 (1991), édité par Domark Software.

Les deux prochains titres de la société vont l'obliger à grossir et embaucher toute une petite équipe de développement, évaluée à six personnes. La société est également incorporée et se prénomme désormais Intelligent Games à partir de 1993. Après deux années de développement, Intelligent Games réalise USS Ticonderoga: Life and Death on the High Seas (1994) pour Mindscape et, l'année suivante, SimIsle : Missions dans la forêt tropicale pour Maxis, ainsi que PGA European Tour pour Electronic Arts.

Si chacun des jeux Intelligent Games est une réalisation digne de ce nom, c'est peut-être le suivant, un jeu d'aventure à la première personne à l'époque des Templiers qui a le plus marqué la presse spécialisée et clairement associé le nom de la société à ce jeu. Effectivement, les précédentes réalisations Intelligent Games ont été davantage associées à leurs éditeurs, Electronic Arts ou encore Maxis. Le jeu qui met fin à ce syndrome est Azrael's Tear: A la Recherche du Graal (1996). Le jeu est un titre d'aventure à la première personne, plutôt pointu côté réalisation. Modérons néanmoins nos propos car si la presse s'est fait l'écho de ce titre, il n'a malheureusement connu qu'un succès d'estime. Interviewé a posteriori sur ce bilan en demi-teintes, Matthew Stibbe lance quelques pistes : un tel jeu est sorti dans un contexte concurrentiel difficile (voir Trivia 1), qui plus est plutôt exigeant en ressources matérielles (Trivia 2) et avec une interface utilisateur pas des plus claire (voir Trivia 3).

Les ventes d'Azrael's Tear ayant été médiocres, Matthew Stibbe doit annuler la suite (Azrael's Tear 2) alors que le jeu était en fin de développement. Peu à peu, Matthew sombre dans une dépression où il a le sentiment que les éditeurs ne le laissent plus vraiment créer de jeux.
Les jeux à licences semblent intéresser les éditeurs plus que les projets audacieux. Matthew Stibbe envisage de revendre son entreprise.
En juin 2000, il revend ses parts aux cadres de sa compagnie et quitte le milieu du développement pour devenir conférencier pour des sociétés d'avocats d'affaires.
De 2000 à 2002, Intelligent Games cherche à développer pour les consoles next gen et pour les mobiles. Dans le contexte de marasme économique mondial (la fameuse bulle Internet), la société se désintègre en raison de l'accumulation de dettes.
RIP

Intelligent Games a eu plusieurs adresses en banlieue de Londres. La dernière en date, en 1998-2002, était la suivante :
Intelligent Games Ltd,
IG House, Palliser Road,
Londres W14 9 EN
Angleterre


Trivia 1
citons seulement Quake mais surtout Tomb Raider.

Trivia 2
nous ne rentrerons pas dans les détails à ce sujet qui ne manquera pas d'être traité de manière exhaustive dans la fiche du jeu, cependant Matthew Stibbe nous livre une pensée qui traverse l'esprit de tout rétro : les PC actuels sont capables d'émuler quasiment toutes les applications possibles allant des PDP-1 aux PlayStation en passant par les micro Atari et Sinclair, cependant ils sont incapables de faire tourner un titre DOS de la trempe Azrael's Tear.

Trivia 3
pour être exhaustif, Matthew Stibbe cite une autre raison, plus anecdotique, mais savoureuse : le titre du jeu est, je cite dans le texte : "stupid".
Minifier le texte

Pour en savoir plus

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.