Corridor 7 : Alien Invasion
Année
1995 (Sortie FR)
Edition
Distribution (Europe)
Distribution (Etats-Unis)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
648 votes


titre Histoire

Le joueur incarne un soldat d’élite dont la mission est de reprendre le contrôle du Corridor 7, une base militaire tombée aux mains d’aliens venu par un portail interdimensionnel (le Vortex), et détruire ce dernier.

titre Historique

«Corridor 7 : Alien Invasion» fait partie des nombreux clones de «Wolfenstein 3d» qui fleurissent suite au succès du bébé d’Id Software. Capstone Software, le développeur de «Corridor 7 : Alien Invasion», est d’ailleurs spécialisé dans les clones de FPS basés sur des moteurs de jeux à succès, que ce soit avec celui-ci où avec le Build Engine («Duke Nukem 3d»), avec notamment «Tekwar» ou «Witchaven».

Pour un premier titre, «Corridor 7 : Alien Invasion» est clairement peu inspiré, tant il ressemble à une transposition de «Wolfenstein 3d» dans l’espace. Par rapport à «Blake Stone: Aliens of Gold», seul équivalent SF de «Wolfenstein 3d» avec «Corridor 7 : Alien Invasion», le titre paraît fade en comparaison. On sent bien qu’il s’agit d’un premier coup d’essai pour la jeune société qui parviendra réussir son coup avec son second titre, lancé quelques mois plus tard, «Operation Body Count». Basé lui aussi sur la technologie utilisée par «Wolfenstein 3d», les vilains extraterrestres seront remplacés par des terroristes.

Le jeu est d’abord sorti en version disquette puis en version CD. En plus de dix nouveaux niveaux, une nouvelle arme (un shotgun) et cinq nouveaux ennemis, cette dernière intègre un mode multijoueur en LAN, une première avec la technologie employée.

titre Influences

Graphiquement, «Corridor 7 : Alien Invasion» est assez pauvre et répétitif. Les textures sont le plus souvent composées de teintes grisâtres, auxquels il faut ajouter un plafond et un sol en dégradé très sombre. Certaines parties des niveaux font appel à des espaces plus colorés, avec la présence de textures animées, une prouesse graphique inédite pour le moteur du jeu. Le contrepoint positif de ce choix graphique est la plus grande tension qui règne par rapport à «Wolfenstein 3d», où les ennemis étaient visibles de très loin, en raison d’un choix de couleurs très claires. Ce concept simple sera d’ailleurs réutilisé et perfectionné dans «Operation Body Count».

Le design des monstres rappelle celui de «Blake Stone: Aliens of Gold» (aliens en tout genre, robots) dont le rendu est très cartoonesque. On note la présence d’ennemis camouflés (en élément du décor ou simplement invisible) et qui n’apparaisse qu’une fois le joueur à proximité. Au niveau de l’arsenal présent dans le jeu, les armes sont plutôt bien dessinées, mais très similaires dans leur forme (fusil laser tout gris le plus souvent).

Pour ce qui est de la musique, il existe deux versions différentes. La musique originale, présente sur la version disquette, est construite dans la veine des autres jeux utilisant le même moteur : une mélodie minimaliste aux synthétiseurs, avec un accent prononcé sur la basse. Sans être mémorable, elle s’inscrit dans une bonne moyenne et contribue à maintenir une tension tout au long du jeu. La musique de la version CD-ROM est au contraire beaucoup plus notable. Au-delà de sa qualité sonore supérieure, les concepteurs ont fait le choix d’une musique beaucoup plus ambiante, dans la lignée de la musique industrielle. Le tout délivre un son puissant, la batterie étant particulièrement mise en avant. Pour un jeu mineur comme celui là, on ne peut que saluer le travail qui a été fourni.

titre Gameplay

Le jeu est basé sur un schéma simple : chaque niveau doit être nettoyé de fond en comble des ennemis présents pour pouvoir accéder au niveau suivant (via l’ascenseur au début du niveau). Le joueur dispose d’un radar (une automap, comme dans «Planet Strike: A Blake Stone Adventure») qui lui indique, par des petits points jaunes, la position des différents ennemis autour de lui (un concept similaire au futur «Alien Trilogy»). Le plan de la zone n’est entièrement disponible que si on trouve l'item de carte, dissimulé quelque part au sein du niveau.

Pour le reste, il s’agit d’un shoot à la «Wolfenstein 3d», avec toutes les éléments de gameplay introduits par celui-ci, notamment le système de murs secrets que l’on peut déplacer sur la longueur. Au titres des nouveautés, l’ajout d’un système d’items (armure, sphère d’invulnérabilité, en plus des habituelles caisses de munitions et booster de santé) et de dispensaires de santé ou de munitions (comme dans «Half-Life»). On retrouve également le système de téléporteur déjà présents dans «Blake Stone: Aliens of Gold» ainsi qu’un système d’accès aux zones plutôt originales. Au lieu de disposer d’une carte permettant de déverrouiller la porte correspondante, il est nécessaire de trouver des panneaux de commandes donnant accès aux zones protégées.

titre Conclusion

Bien qu’un effort a été fait par Capstone pour se démarquer de la concurrence, il est clair que ce «Corridor 7 : Alien Invasion» n’avait rien de très original pour lui à l’époque de sa sortie (qui a dit «Doom II» ?). Il ne fait aucun doute que les amateurs des titres précités trouveront leur bonheur, dans la mesure où ce type de FPS reste une valeur sûre et que l’on s’amuse, quoi qu’on en dise. Les autres pourront, sans regret, passer leur chemin.

Une suite à «Corridor 7 : Alien Invasion», Corridor 8 : Galactic Wars, était prévue pour 1997 mais n’a jamais dépassé le stade du prototype. Le projet se voulait très ambitieux avec notamment la possibilité de choisir son camp, via deux campagnes distinctes. Il est toutefois peu probable qu’on entende encore parler de cette licence, Capstone ayant depuis mis la clef sous la porte...


titre Lancement sous Dosbox

Pour lancer le jeu, executez le fichier CORR7.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure