DON L. DAGLOW

1953PuceEtats-Unis
Conception, Conception additionnelle, Direction de projet, Production exécutive, Scénario, Scénario et dialogues
Qualifier Don Daglow de "vétéran" ou de "pionnier" n'a rien exagéré: en effet, le début de sa carrière vidéo-ludique remonte à une époque bien antérieure à l'apparition des micro-ordinateurs - le Moyen-Âge du jeu informatique, come il l'a appelé dans un article pour Computer Gaming World. En 1971, alors qu'il était étudiant en création littéraire et dramaturgie à l'Université de Pomona, il découvre les IBM 360/40 et PDP-10, ces énormes ordinateurs d'une lenteur effroyable qui crachaient leurs sorties sur papier. Les ordinateurs en question servant avant tout aux études, il fallait profiter des rares créneaux horaires (et pendant la nuit s'il le faut) où leurs quelques dizaines de kilo-octets de mémoire n'étaient pas saturés pour programmer petit à petit un simple jeu. Don Daglow a d'ailleurs compris que le meilleur moyen de ne pas être interrompu par un administrateur système était de devenir administrateur système - ce qu'il fit ! Durant ces neuf années, il a notamment écrit le premier jeu informatique de baseball, une des deux adaptations de "Star Trek" les plus populaires à l'époque (l'autre, plus connue, a été créée au M.I.T. en 1973) et Dungeon Adventure, le premier jeu de rôle informatique. En 1979, il entre chez Mattel, qui vient de lancer sa console Intellivision. Daglow crée le remarquable Utopia, un des meilleurs jeux pour cette console et l'ancêtre de tous les jeux de gestion de territoires, Civilization en tête. Son travail de conception s'arrête là, puisqu'il est ensuite propulsé comme directeur du développement et constitue une équipe de développeurs de jeux qui compte plusieurs futures sommités comme Eddie Dombrower, Rick Koenig et Dave Warhol. En 1983, il entre chez Electronic Arts, qui était en activité depuis moins d'un an. Non content de formaliser le développement d'un jeu vidéo, Trip Hawkins a aussi défini la fonction de producteur, inexistante à cette époque, et a confié cette tâche à Don Daglow, Joe Ybarra et Stewart Bonn. Daglow supervise ainsi le développement d'Adventure Construction Set, Racing Construction Set, Amnesia, Patton vs Rommel et surtout Earl Weaver's Baseball, le jeu de baseball le plus riche de son temps. Son seul échec cuisant est Return to Atlantis, trop amibitieux, plusieurs fois repoussé, et dépassé à sa sortie par les jeux Cinemaware. Daglow quitte Electronic Arts peu après pour diriger la division "Divertissement et education" de Broderbund Software, mais cela ne dure pas longtemps, puisqu'en 1988 il fonde sa propre société, Beyond Software (à ne pas confondre avec le Beyond Software anglais qui a édité Lords of Midnight). Beyond Software devait d'abord développer TV Sports : Baseball pour Cinemaware, mais Cinemaware s'en est finalement chargé, et le jeu de Beyond est finalement édité par Strategic Simulations sous le nom de Tony La Russa's Ultimate Baseball - le premier d'une longue série. La collaboration entre Beyond Software (devenue Stormfront Studios en 1993) et Strategic Simulations se poursuit avec le premier MMORPG graphique, Neverwinter Nights (1991), Gateway to the Savage Frontier (1991), Treasures of the Savage Frontier (1992) et Stronghold (1993). Stormfront Studios travaillera ensuite majoritairement avec Electronic Arts jusqu'à sa fermeture en 2008.
DON L. DAGLOW

Participations a la creation

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees