STEPHANE PICQ

FrancePuce Abandonware Biiper
Effets sonores, Musiques, Musiques Amiga, Son, Rédaction
Responsable de la rubrique jeux de Science & Vie Micro de 1985 à 1987, Stéphane Picq entre chez [cie_290,Ere Informatique] en 1987 avec un jeu sous le bras, Birdie (le seul qu'il a écrit). L'apprentissage du C et la conversion de Bubble Ghost sur Amiga et ST le dégoûtent de la programmation, mais la composition des bandes-sons de Qin et Spidertronic lui a procuré bien plus de plaisir. Il décide donc de se consacrer uniquement à la musique et s'équipe en conséquence: synthétiseur Kawai K1, expandeur Yamaha TX80, vocoder, ainsi que les inévitables logiciels Soundtracker et Audiomaster sur Amiga. Fan de musique progressif et planante, Stéphane Picq se spécialise dans le sampling et les digitalisations sonores, souvent avec les moyens du bord. Dans Crash Garrett, il utilise un élastique comme contrebasse et sample des craquements de vinyles de jazz. Il digitalise le claquement d'une porte de four (les explosions de Purple Saturn Day), le couvercle d'un coffret en bois (les portes de Kult) ou un pot de miel vide (les percussions de Lost Eden). En 1990, Stéphane Picq rejoint bien évidemment l'équipe d'Ere Informatique au sein de Cryo, mais signe tout de même quelques musiques pour son ex-employeur Infogrames (Jumping Jack Son, Murders in Space). Il utilise un outil développé par Rémi Herbulot pour écrire la musique évolutive d'Extase et surtout la bande-son de Dune, la meilleure jamais réalisée sur une simple carte AdLib. Cette bande-son sort d'ailleurs en CD audio en 1992 sous une forme ré-arrangée, écrite avec Philippe Ulrich. Il se charge de la majeure partie des compositions des jeux Cryo jusqu'en 1998. Il plaque alors totalement le milieu micro-ludique pour partir à Masgascar, où il vit toujours aujourdhui.
STPHANE PICQ
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees