TODD M. PORTER

Etats-UnisPuce Abandonware Biiper
Conception, Conception principale, Graphismes, Idée originale, Manuel, Musiques, Production, Programmation, Scénario, Son
Todd Mitchell Porter a un parcours aussi tortueux que pas toujours très glorieux. Après avoir envisagé de devenir pasteur, il s'achète un ordinateur pour apprendre à programmer et travaille quelque temps comme danseur pour subvenir aux besoins de sa famille. Il fait ensuite ses débuts d'informaticien à vingt-trois ans chez Penguin Software comme consultant technique. Il aide notamment les acheteurs de The Complete Graphics System à utiliser au mieux leur logiciel. Au cours de l'été 1983, il devient vice-président de la division logicielle de Microlon. Encore un peu plus tard, c'est la consécration, ou du moins cela y ressemble : il entre chez Origin. Sa principale contribution chez l'éditeur texan est Knights of Legend, un jeu de rôle au déroulement assez fastidieux et reçu fraichement par la critique. Il participe également à la création d'Ultima VI. D'Origin, il passe chez SSI, où il travaille sur Renegade : Legion Interceptor, puis sur M, un jeu de rôle futuriste dans l'esprit de Shadowrun qui ne sera jamais mené à terme. Il fonde ensuite Twin Dolphin Games avec d'anciens collègues de SSI et Origin. Le projet phare de la société, Forgotten Castle : The Awakening, est un jeu de rôle en 3D. Très ambitieux, il se révèle vite techniquement irréalisable, et Twin Dolphin Games ferme ses portes un an et demi après sa création, tout juste après avoir terminé deux petits jeux sous Windows 3.1. Heureusement, Todd Porter et le graphiste Jerry O'Flaherty trouvent refuge chez 7th Level et peuvent venir à bout de G-Nome, un jeu de combat de robots en 3D qui ne peut hélas guère rivaliser avec MechWarrior 2 ou Earthsiege 2. Porter et O'Flaherty ont un autre projet sur le feu, un jeu de stratégie en temps réel appelé Dominion, lorsqu'il reçoivent ce qu'on peut appeler "une proposition que l'on ne peut pas refuser" : rejoindre la nouvelle équipe de John Romero et Tom Hall, pas encore baptisée Ion Storm. L'affaire est conclue, le projet Dominion est rapatrié chez Ion Storm contre 1,8 millions de dollars, et Porter commence à travailler en plus sur un autre jeu appelé Doppelganger. Les choses se corsent à la rentrée 1997 lorsqu'une hostilité prend forme entre Todd Porter, qui dirige une équipe de programmeurs plus âgés et pas forcément au fait de l'actualité du jeu vidéo, et Mike Wilson, le jeune PDG d'cie_846,Ion Storm] spécialiste des coups marketing plus ou moins habiles, et néanmoins respecté par les programmeurs plus jeunes de la société. Porter découvre que Wilson s'est payé une BMW sur les fonds de la boîte et précipite son départ d'Ion Storm à la fin de l'année. Ses interventions de plus en plus fréquentes dans le développement de Daikatana détériorent d'autant plus l'ambiance que son projet personnel, Dominion, le premier jeu d'Ion Storm, est descendu par les critiques et fait un bide retentissant. Pour couronner le tout, Bob Wright, directeur des opérations d'Ion Storm, est viré par Romero pour s'être entretenu avec des programmeurs excédés par l'attitude de Porter et O'Flaherty. Ce n'est qu'après le départ collectif de la quasi-intégralité de l'équipe de développement de Daikatana le 18 novembre 1998 et la fuite dans la presse de la base d'emails professionnels de Porter en janvier 1999 que Romero prend conscience de la situation. Il montre finalement le chemin de la sortie à Porter et O'Flaherty en juin 1999. En annonçant la nouvelle deux mois plus tard, la magazine Computer Gaming World couronne l'oeuvre de Todd Porter en lui décernant le titre de "Coaster Tycoon" - "coaster", ou "dessous de verre" en français, est le surnom peu affectueux donné aux CD-ROM de piètre qualité.
TODD M. PORTER

Participations a la creation

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees