CHRIS ROBERTS

27/05/1968PuceEtats-Unis
Conception, Conception des niveaux / missions, Conception principale, Direction de projet, Effets visuels, Graphismes, Idée originale, Interprétation des vidéos, Production, Production exécutive, Programmation, Programmation 3D, Programmation additionnelle, Programmation du moteur 3D, Réalisation des vidéos, Scénario
Originaire de Californie, Chris Roberts passe son adolescence en Grande-Bretagne. Il y découvre l'Acorn BBC, l'ordinateur sur lequel il programme ses premiers jeux. L'un d'eux, King Kong, est publié par le magazine The Micro User d'avril 1983 et fait la une du magazine. Roberts écrit également Wizadore et Stryker's Run, édités respectivement par Imagine et Superior Software, ainsi que la version BBC de Match Day pour Ocean. De retour aux États-Unis pour sa majorité, il projette d'écrire un jeu de rôle; il est embauché par Origin Systems. Times of Lore remporte un succès modeste, mais il obtient de bonnes critiques et inspire Richard Garriott pour l'interface d'Ultima VI. Bad Blood ne se vend guère plus. C'est alors que Chris Roberts souhaite créer un jeu de combat spatial digne de "Star Wars". À la surprise des dirigeants d'Origin, Wing Commander est une immense réussite critique et commerciale, suivie de deux extensions; il en va de même pour Wing Commander II. Grâce à ces deux coups de maître, Chris Roberts devient un des auteurs-clés d'Origin. Son projet suivant, l'ambitieux Strike Commander, n'est pas une sinécure, il est retardé à plusieurs reprises jusqu'en 1993. Son succès est cependant suffisant pour que Roberts obtienne d'Electronic Arts tous les moyens nécessaires pour Wing Commander III, une véritable superproduction hollywoodienne. Après le non moins impressionnant Wing Commander IV, Chris Roberts quitte Origin pour fonder son propre studio, Digital Anvil, avec son frère Erin Roberts et plusieurs de ses ex-collègues. Il s'y occupe fort peu de conception de jeu, il est en effet très occupé par l'adaptation cinématographique de Wing Commander, qu'il réalise lui-même, et qui sera un échec commercial à sa sortie en 1999. Chris Roberts passe ensuite à la production de jeux et de films. Depuis 2012, il dirige Cloud Imperium depuis 2012 et travaille sur Star Citizen, le plus gros projet de financement participatif jamais réalisé, mais aussi une parfaite illustration des dérives de ce type de financement - développement qui s'éternise, fonctionnalités offertes aux gros contributeurs qui déséquilibrent la partie en leur faveur, et on en passe.
CHRIS ROBERTS
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees