DAVID BISHOP

Royaume-Uni
Conception, Conception additionnelle, Idée originale, Production, Production exécutive, Scénario, Rédaction, Rédaction (indépendants)
David Bishop commence sa longue carrière vidéo-ludique au début des années 80 chez Vulcan Electronics, un importateur anglais de jeux d'échecs électroniques qui se diversifie en distribuant des périphériques pour ordinateurs Commodore. Non content de s'occuper du hardware, Vulcan s'intéresse aussi au software pour C64. C'est à cette fin qu'Andromeda Software est créé, et au lieu de chercher des programmeurs anglais, Robert Stein, le gérant de Vulcan, se tourne vers son pays d'origine, la Hongrie, un vivier de programmeurs où les jeux vidéo sont encore inexistants. David Bishop fait le tri parmi les centaines d'idées de jeux soumises par les jeunes Hongrois - des idées souvent originales, puisque la Hongrie a été épargnée par l'épidémie mondiale des jeux d'arcade - conçoit une partie des jeux et assigne le travail de programmation aux Hongrois. Les jeux Andromeda Software sont édités, selon les cas, par Ocean (Chinese Juggler), PSS (Bath Time, Quark) et surtout Mirrorsoft (Catastrophes, Caesar the Cat). Pour la petite histoire, c'est au cours de ses échanges avec les pays de l'est que Robert Stein tombera sur une copie de Tetris et en octroiera une licence à Mirrorsoft sans l'accord d'Alexey Pajitnov. De son côté, David Bishop quitte Andromeda en 1984 et forme Tigress Marketing avec Beth Wooding et Chris Palmer. Tigress Marketing se charge à la fois de relations publiques et de design de jeux sur commande, que le client n'a plus qu'à implémenter. Tigress signera A View to Kill pour Domark, ainsi que trois jeux pour Ariolasoft. Mi-1986, David Bishop décide de travailler en indépendant; il officie comme journaliste pour diverses revues micro-ludiques et comme consultant pour plusieurs éditeurs. En 1987, il réalise Zig-Zag avec le très renommé Tony Crowther pour Mirrorsoft, qui leur demande alors de poursuivre leur collaboration pour leur nouveau label Image Works. De cette association naissent trois jeux supplémentaires : Fernandez Must Die, le très bon Bombuzal et Phobia. En 1988, Bishop prend du galon et devient responsable du développement pour la branche anglaise d'Epyx, mais cela ne dure guère : en mauvaise santé financière, Epyx ferme cette branche l'année suivante. Néanmoins, Bishop décroche immédiatement un poste équivalent chez Virgin Games. Au cours des années qui suivent, il se charge de la production et du marketing de plusieurs projets, parmi lesquels Dune, Jimmy White's Whirlwind Snooker et The 7th Guest. Il ne remise pas non plus son passé de créateur : il signe le scénario de l'excellent Wonderland de Magnetic Scrolls et contribue à la création d'Aladdin, Cool Spot et The Lion King. Seul souci : ses fonctions lui ont visiblement monté à la tête dès 1989. Il a ainsi empoisonné les relations entre Cryo et Virgin Games en s'immisçant dans le développement de Dune et KGB et en cherchant à imposer ses points de vue. Il rejoint Mindscape en 1997 pour s'y s'occuper entre autres de la franchise Creatures. Par la suite, il passera chez diverses compagnies, une des notables étant Popcap puisqu'il sera un des deux concepteurs du très populaire Plants vs Zombies.
DAVID BISHOP

Participations a la creation

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees