WESTWOOD STUDIOS

1985 2003PuceEtats-Unis Las Vegas (voir sur l'atlas)
Autres noms : Westwood Associates, Westwood Studios
Développeur américain basé à Las Vegas, Nevada (1985).

Fondé par Brett Sperry et Louis Castle, la société se spécialise rapidement dans le développement de jeux de rôle pour l'éditeur américain Strategic Simulations (SSi). Toujours aussi vite, Westwood devient l'un des spécialistes du RPG dans les années 80 avec des titres soignés et bénéficiant d'une importante durée de vie, comme Battletech (1988), Hillsfar (1989), et la série des Eye of the Beholder, initiée à partir de 1990. En 1992 la société change de nom pour devenir Westwood Studios, Virgin Games devient leur nouvel éditeur et leur commande un jeu sur l'univers de Dune. Avec Dune II: The Building of a Dynasty, l'équipe de Westwood réalisera non seulement un très bon jeu, mais un jeu qui sera également pour l'occasion, un genre à part entière : le jeu de stratégie en temps réel (STR ou RTS en anglais).

Dans le même temps, Westwood décide de sortir un jeu d'aventure prenant place dans un univers médiévalo-fantastique, à la manière de King's Quest. C'est la naissance d'une titre qui fera le tour du monde, et qui deviendra une trilogie : Legend of Kyrandia. L'année suivante, c'est au tour du second épisode à voir le jour, sous-titré The Hand of Fate. Une suite plus belle, plus intéressante, plus drôle, bref, le meilleur épisode de la trilogie. Enfin, second jeu à monopoliser l'attention de Westwood, Lands of Lands of Lore: The Throne of Chaos, que certains considèrent comme l'apogée du jeu de rôle. Le titre devient une nouvelle référence pour des millions de joueurs. Il est le résultat du savoir-faire d'une société ayant travaillé pendant des années sur plus d'une dizaine de RPG.

C'est Command & Conquer qui ouvre les hostilités en 1995. Basé sur le moteur de Dune II, Command & Conquer est un STR plus tactique, en prenant en charge le multi-joueurs pour créer toute une génération de joueurs s'affrontant sans cesse pour améliorer leur performances et pour qui le jeu est une compétition permanente. Le second à voir le jour est le dernier volet de Kyrandia, Malcom's Revenge, qui signe la fin de la trilogie d'une manière assez morne puisque cet épisode n'est pas aussi intéressant que le précédent.

Durant le premier semestre 1996, la société ayant gagné du galon, elle entend prendre en charge son marketing et ses relations presse, auparavant assurées par Virgin Interactive Entertainment (voir Trivia 1). Les années suivantes permettent d'exploiter le filon Command & Conquer avec Red Alert. En plus d'être reconnue comme une entreprise phare du Nevada (voir Trivia 2), à l'été 1997, Westwood réalise l'impensable : adapter en jeu vidéo le roman "Blade Runner" de Philipp K. Dick pour un résultat inespéré. Scénario, acteurs, dialogues, graphismes, bande son, Blade Runner est un grand jeu avec une atmosphère unique, à la manière de Lands of Lore, Blade Runner est l'héritage de la trilogie Kyrandia, un chef d’œuvre.

En 1998, Westwood sort Dune 2000, qui est, vous l'aurez deviné, une suite de Dune II, et ce après avoir été racheté par le géant Electronic Arts qui publiera son prochain titre, Nox. Westwood semble dès lors limité à l'exploitation de la série Command & Conquer (voir Trivia 3) et ce jusqu'en 2003, année de sortie de Command & Conquer: Renegade dont les résultats persuaderont Electronic Arts de fermer Westwood et d'inviter ses personnels à rejoindre EA Los Angeles (voir Trivia 4). R.I.P.

En 2006, des ex-employés de Westwood ont fondé un nouveau studio, Petroglyph Games. Depuis, ils ont travaillé sur Star Wars: Empire at War, pour LucasArts, bien évidemment...

Trivia 1
Pour être complet; Virgin assurait marketing, relations presse, édition et distribution des titres Westwood. Dès lors que cette dernière prend en charge marketing et relations presse, reste toujours à Virgin édition et distrbution. Il ne s'agit donc pas d'une fâcherie entre les deux parties qui se séparent, mais d'une velléité d'indépendance.

Trivia 2
Effectivement, à l'occasion du treizième "Annual Governor's Industry Appreciation Luncheon", le Gouverneur d'état Bob Miller a récompensé Westwood pour ses exportations au cours de l'année 1996 (n°1 au hit parade des sociétés du Nevada méridional). La société a en effet commercialisé de grosses séries de Monopoly, a décliné Command & Conquer sur consoles et Command & Conquer: Red Alert a lui seul a totalisé 2 millions d'exemplaires commercialisés. Ce titre n'est pas le seul reçu par Westwood ca il faut également ajouter à son actif un "US Congressional Certificate of Achievement".

Trivia 3
C'est tombé sur les téléscripteurs de 1999, la série est rentrée dans le livre Guiness des records cette même année, et comme chez Abandonware France, nous ne nous pas les derniers à apprécier les traits d'esprits, nous n'hésiterons pas à relayer cette bonne blague trouvée dans la presse américaine : à l'occasion de cette annonce, les gens de chez Cavedog Entertainment se sont sentis totalement annihilés.

Trivia 4
EA Los Angeles doit consolider (j'aime bien ce verbe tout emprunt de langue de bois relevant du segment politiquement correct) les implantations de Las Vegas, Nevada (Westwood Studios) et de Irvine, California (EA Pacific). D'un double constat négatif (des implantations trop faibles et qui seront fermées), on en tire un communiqué de presse positif, rassurant pour les actionnaires : "Electronic Arts consolide" (ah, le savoir-faire de ces jeunes et jolies attachées de presse). L'annonce est tombée sur les téléscripteurs en janvier 2003.
Minifier le texte
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.